Racécadotril pour traiter les enfants de moins de cinq ans atteints de diarrhée aiguë

Objectif de la revue

Le but de cette revue Cochrane était de savoir si le racécadotril est efficace chez les enfants de moins de cinq ans atteints de diarrhée. Les auteurs de la revue Cochrane ont recueilli et analysé tous les essais pertinents pour répondre à cette question et ont inclus sept essais dans cette revue.

Messages clés

Le racécadotril pourrait réduire le risque d'échec de la réhydratation. Nous ne savons pas si cela influence ou non le nombre de selles ou la durée de la diarrhée.

Qu'est-ce qui a été étudié dans la revue ?

La diarrhée est l'une des principales causes de décès chez les enfants de moins de cinq ans, en particulier dans les pays à faible revenu. Les enfants qui ont la diarrhée ont souvent des selles fréquentes et liquides, ce qui peut entraîner une perte excessive de liquide et d'électrolytes (déshydratation). Le traitement par apport liquidien est recommandé pour prévenir et traiter la déshydratation causée par la diarrhée. Le racécadotril a été utilisé en plus d’un apport liquidien pour traiter la diarrhée chez les enfants, car il réduit la libération d'eau et d'électrolytes dans le tube digestif. Le médicament est censé améliorer les symptômes de la diarrhée (raccourcir la durée de la diarrhée ou réduire la fréquence des selles) ainsi que réduire le risque d'échec de la réhydratation. Cependant, il n'est pas certain que le racécadotril soit vraiment efficace chez les enfants atteints de diarrhée.

Les principaux résultats

Les auteurs de la revue ont cherché les essais disponibles et en ont inclus sept. Les essais ont été menés sur un total de 1 140 enfants âgés de 3 mois à 5 ans. Les enfants qui ont reçu du racécadotril ont été comparés à un groupe témoin (les enfants qui, au lieu du racécadotril, ont reçu un placebo (un médicament factice qui ne contient pas de racécadotril) ou n’ont pas reçu de médicament). La revue montre que lorsque les enfants atteints de diarrhée ont reçu du racécadotril, comparé à un placebo ou à l'absence de médicament :

- Le racécadotril pourrait réduire le risque d'échec de la réhydratation (données probantes de faible qualité) ;
- nous ne savons pas si le racécadotril raccourcit ou non la durée de la diarrhée (données probantes de très faible qualité) ;
- nous ne savons pas si le racécadotril influence le nombre de selles (données probantes de très faible qualité) ;
- Le racécadotril pourrait réduire le poids des selles (données probantes de faible qualité) ;
- Le racécadotril pourrait faire peu ou pas de différence sur la durée du séjour à l'hôpital pour les patients hospitalisés (données probantes de faible qualité) ;
- le racécadotril pourrait faire peu ou pas de différence sur les taux d'effets secondaires (données probantes de faible qualité)

Cette revue est-elle à jour ?

Les auteurs de la revue ont recherché les essais publiés jusqu'au 4 mars 2019.

Conclusions des auteurs: 

Le racécadotril semble être un médicament sûr mais il a peu d'effets bénéfiques sur l'amélioration de la diarrhée aiguë chez les enfants de moins de cinq ans. Les données probantes actuelles ne soutiennent pas l'utilisation en routine du racécadotril dans la prise en charge de la diarrhée aiguë chez les enfants de moins de cinq ans, en dehors du contexte des ECR contrôlés par placebo.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La diarrhée aiguë est l'une des principales causes de décès chez les enfants de moins de cinq ans. La plupart des décès sont causés par des pertes excessives de fluides et d'électrolytes. Le racécadotril est un médicament antisécrétoire qui a été utilisé dans la diarrhée aiguë de l’enfant comme complément à un traitement par réhydratation orale.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité du racécadotril pour le traitement de la diarrhée aiguë chez les enfants de moins de cinq ans.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les maladies infectieuses, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, publié dans la Bibliothèque Cochrane, numéro 3, mars 2019), MEDLINE, Embase, LILACS, ClinicalTrials.gov et le système d'enregistrement international des essais cliniques (ICTRP) de l'OMS, jusqu'au 4 mars 2019, pour trouver des essais cliniques, sans restriction de langue ou de statut de publication.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) qui comparent le racécadotril à un placebo ou à l’absence d’intervention en plus des soins standard (traitement par réhydratation orale) chez les enfants de moins de cinq ans souffrant de diarrhée aiguë. Les critères de jugement principaux étaient l'échec de la réhydratation orale, la durée de la diarrhée et le nombre de selles. Les critères de jugement secondaires étaient la production de selles, la durée du séjour à l'hôpital et les événements indésirables.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont, de façon indépendante, évalué l’éligibilité des essais, extrait les données et évalué le risque de biais. Nous avons présenté les données dichotomiques avec des rapports de risque (RR) et les données continues avec une différence moyenne (DM) ou une différence moyenne standardisée (DMS). Le cas échéant, nous avons combiné les essais avec une méta-analyse et utilisé un modèle à effets aléatoires s'il y avait une hétérogénéité significative (I² ≥ 50%). Nous avons évalué la qualité des données probantes en utilisant la méthode GRADE.

Résultats principaux: 

Sept ECR comptant un total de 1 140 participants ont satisfait aux critères d'inclusion. Les essais ont été réalisés sur des enfants âgés de trois mois à cinq ans, dans des établissements de soins ambulatoires et hospitaliers de France, d'Espagne, du Pérou, d'Inde, du Kenya et d'Équateur. L'efficacité et l'innocuité du racécadotril ont été comparées à celles du placebo ou de l'absence de traitement. Le racécadotril pourrait réduire le risque d'échec de la réhydratation (RR 0,41, IC à 95 % 0,13 à 1,23 ; 2 ECR, 192 participants ; données probantes de faible qualité). Les données sur la durée de la diarrhée, le nombre de selles dans les premières 48 heures sont insuffisantes pour parvenir à une conclusion ; la poids des selles dans les premières 48 heures semble être plus faible dans les deux essais qui mesurent cela, bien que les données ne soient pas combinables. La durée du séjour à l'hôpital était semblable dans deux études la mesurant, et dans l'ensemble, les données probantes n'indique pas que le racécadotril augmente le taux global d'événements indésirables (RR 0,90, IC à 95 % 0,66 à 1,22 ; 5 ECR, 688 participants ; données probantes de faible qualité). La plupart des effets indésirables dans le groupe du racécadotril étaient légers ou modérés.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.