Valeurs cibles de pression artérielle chez les personnes atteintes d'une maladie cardiovasculaire

Question de la revue

Nous avons évalué si les valeurs cibles inférieures de pression artérielle sont meilleurs que les valeurs cibles standard de pression artérielle pour les personnes hypertendues qui ont également des problèmes cardiaques ou vasculaires.

Contexte

De nombreuses personnes ayant des problèmes cardiaques ou vasculaires (vaisseaux sanguins et système circulatoire) souffrent également d'hypertension. Certaines recommandations cliniques préconisent des valeurs cibles de pression artérielle plus basses (135/85 mmHg ou moins) pour les personnes ayant des problèmes cardiaques ou vasculaires antérieurs que pour celles qui n'en ont pas (140 à 160 mmHg ou moins en systolique et 90 à 100 mmHg ou moins en diastolique sont les valeurs cibles standard de pression artérielle). Il n'est pas clair si des valeurs cibles moins élevés entraînent des bénéfices globaux pour la santé.

Date des recherches

Nous avons cherché des données probantes jusqu'en novembre 2019.

Caractéristiques des études

Pour cette mise à jour, nous avons inclus six essais avec 9484 participants qui ont été suivis d'un an à 4,7 ans. Nous avons analysé les données pour détecter les différences entre les valeurs cibles basses et standard de pression artérielle en terme de nombre de décès et de nombre d'effets secondaires graves (entraînant une admission à l'hôpital).

Principaux résultats

Nous avons constaté peu ou pas de différences dans le nombre total de décès, ou de décès cardiaques ou vasculaires entre les approches de valeurs cibles inférieures et valeurs cibles standard de pression artérielle. Des résultats similaires, avec peu ou pas de différences, ont également été trouvés pour le nombre total de problèmes cardiaques, ou de problèmes vasculaires et de dommages graves mais les données probantes étaient moins certaines. Sur la base d'informations incertaines et limitées, nous avons constaté un plus grand nombre d'abandons résultant d'effets indésirables liés aux médicaments dans le groupe des personnes avec des valeurs cibles inférieures de pression artérielle et aucun avantage global pour la santé parmi les personnes du groupe avec des valeurs cibles inférieures de pression sanguine.

Qualité des données probantes

Les données probantes identifiées dans cette revue ne soutiennent pas l'approche de valeurs cibles inférieures de pression artérielle par rapport aux valeurs cibles standard chez les personnes souffrant d'hypertension et de problèmes cardiaques ou vasculaires. D'autres nouveaux essais sont nécessaires pour examiner cette question. Dans l'ensemble, la qualité des données probantes était très faible à modérée selon l'évaluation GRADE (une méthode d'évaluation des études cliniques et de formulation de recommandations pour les revues et les lignes directrices).

Conclusions des auteurs: 

Nous avons constaté qu'il y a probablement peu ou pas de différence en terme de mortalité totale et de mortalité cardiovasculaire entre les personnes souffrant d'hypertension et de maladies cardiovasculaires traitées à un niveau inférieur par rapport aux valeurs cibles standard de pression artérielle. Il pourrait également y avoir peu ou pas de différence dans les événements indésirables graves ou les événements cardiovasculaires totaux. Cela suggère qu'aucun avantage net pour la santé ne découle d'une valeur cible inférieure de pression artérielle systolique. Nous avons trouvé très peu de données probantes de retraits dus à des effets indésirables, ce qui a entraîné une grande incertitude. À l'heure actuelle, les données probantes sont insuffisantes pour justifier les valeurs cibles inférieures de pression artérielle (135/85 mmHg ou moins) chez les personnes souffrant d'hypertension et de maladies cardiovasculaires avérées. Plusieurs essais sont encore en cours, ce qui pourrait apporter une contribution importante à ce sujet dans un avenir proche.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Il s'agit de la deuxième mise à jour de la revue publiée pour la première fois en 2017.

L'hypertension artérielle est une importante et évitable cause de morbidité et de mortalité prématurées. Les personnes souffrant d'hypertension et de maladies cardiovasculaires établies sont particulièrement à risque, de sorte qu'il peut être bénéfique de réduire la pression artérielle à un niveau inférieur par rapport aux valeurs cibles standard. Cette stratégie pourrait réduire la mortalité et la morbidité cardiovasculaires, mais elle pourrait aussi accroître les effets indésirables. Les valeurs cibles optimales de pression artérielle chez les personnes souffrant d'hypertension et de maladie cardiovasculaire établie demeure inconnu.

Objectifs: 

Déterminer si les valeurs cibles de pression artérielle plus basses (135/85 mmHg ou moins) sont associées à une réduction de la mortalité et de la morbidité par rapport aux valeurs cibles standard de pression artérielle (140 à 160/90 à 100 mmHg ou moins) dans le traitement des personnes souffrant d'hypertension et ayant des antécédents de maladie cardiovasculaire (infarctus du myocarde, angine de poitrine, accident vasculaire cérébral, maladie vasculaire périphérique occlusive).

Stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette mise à jour de la revue, le spécialiste de l'information du groupe Cochrane sur l'hypertension a effectué des recherches dans les bases de données suivantes sur les essais contrôlés randomisés (ECR) jusqu'en novembre 2019 : Le registre spécialisé du groupe Cochrane sur l’hypertension, CENTRAL, MEDLINE (depuis 1946), Embase (depuis 1974), et Latin American Caribbean Health Sciences Literature (LILACS) (depuis 1982), ainsi que le Système d'enregistrement international des essais cliniques (ICTRP) de l'OMS et ClinicalTrials.gov. Nous avons également contacté certains auteurs d'articles pertinents concernant d'éventuels travaux publiés ou non publiés. Nous n’avons pas appliqué de restriction de langue lors de ces recherches.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les ECR avec plus de 50 participants par groupe qui ont assuré un suivi d'au moins six mois. Les rapports d'essais devaient présenter des données pour au moins un critère de jugement principal (mortalité totale, événements indésirables graves, événements cardiovasculaires totaux, mortalité cardiovasculaire). Les interventions éligibles concernaient des valeurs cibles plus basses pour la pression artérielle systolique/diastolique (135/85 mmHg ou moins) par rapport aux valeurs cibles standard pour la pression artérielle (140 à 160/90 à 100 mmHg ou moins).

Les participants étaient des adultes présentant une hypertension documentée et des adultes recevant un traitement contre l'hypertension avec des antécédents cardiovasculaires d'infarctus du myocarde, d'accident vasculaire cérébral, de maladie vasculaire occlusive périphérique chronique ou d'angine de poitrine.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont évalué de façon indépendante les résultats de la recherche et extrait les données à l'aide de procédures méthodologiques normalisées attendues par Cochrane. Nous avons utilisé GRADE pour évaluer la qualité des données probantes.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus six ECR qui ont impliqué 9484 participants. Le suivi moyen était de 3,7 ans (intervalle de 1,0 à 4,7 ans). Tous les ECR ont fourni des données individuelles sur les participants. Aucune des études incluses n'a été réalisée à l'insu des participants ou des cliniciens en raison de la nécessité de titrer les antihypertenseurs pour atteindre une valeur cible spécifique de pression artérielle. Cependant, un comité indépendant a mené l'évaluation, en aveugle vis-à-vis de l'attribution des groupes de traitement, des événements cliniques dans tous les essais. Nous avons donc évalué tous les essais présentant un risque élevé de biais de performance et un faible risque de biais de détection. D'autres problématiques telles que la fin anticipée des études et les sous-groupes de participants non prédéfinis ont également été prises en compte pour baisser la qualité des données probantes.

Nous avons constaté qu'il y a probablement peu ou pas de différence dans la mortalité totale (risque relatif (RR) 1,06, intervalle de confiance (IC) à 95% 0,91 à 1,23 ; 6 études, 9484 participants ; données probantes de qualité modérée) ou la mortalité cardiovasculaire (RR 1,03, IC à 95% 0,82 à 1,29 ; 6 études, 9484 participants ; données probantes de qualité modérée). De même, nous avons constaté qu'il peut y avoir peu ou pas de différences dans les événements indésirables graves (RR 1,01, IC à 95 % 0,94 à 1,08 ; 6 études, 9484 participants ; données probantes de faible qualité) ou les événements cardiovasculaires totaux (y compris l'infarctus du myocarde, l'accident vasculaire cérébral, la mort subite, l'hospitalisation ou le décès par insuffisance cardiaque congestive) (RR 0,89, IC à 95 % 0,80 à 1,00 ; 6 études, 9484 participants ; données probantes de faible qualité). Les données probantes étaient très incertaines en ce qui concerne les retraits dus à des effets indésirables. Toutefois, des études suggèrent qu'un plus grand nombre de participants pourraient se retirer en raison d'effets indésirables dans le groupe des valeurs cibles inférieures (RR 8,16, IC à 95 % 2,06 à 32,28 ; 2 études, 690 participants ; données probantes de très faible qualité). Les mesures de la pression artérielle systolique et diastolique étaient plus faibles dans le groupe des valeurs cibles inférieures (systolique : différence moyenne (DM) -8,90 mmHg, IC à 95 % -13,24 à -4,56 ; 6 études, 8546 participants ; diastolique : Dm-4,50 mmHg, IC à 95% -6,35 à -2,65 ; 6 études, 8546 participants). Davantage de médicaments ont été nécessaires dans le groupe des valeurs cibles inférieures (DM 0,56, IC à 95 % 0,16 à 0,96 ; 5 études, 7910 participants), mais les valeurs cibles de pression artérielle ont été atteints plus fréquemment dans le groupe des valeurs cibles standard (RR 1,21, IC à 95 % 1,17 à 1,24 ; 6 études, 8588 participants).

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Imene Moulla et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.