Synthèse des revues systématiques sur les interventions de santé mentale pour les migrants involontaires

Les réfugiés, les demandeurs d'asile et les personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays sont des migrants involontaires. Ils ont souvent connu la détresse au moment de fuir leur foyer, pendant leur voyage et au cours de leur installation dans un pays d'accueil ou dans un nouvel environnement. Auprès de ces populations la promotion de la santé mentale, comme la prévention et le traitement des problèmes de santé mentale tels que dépression, anxiété et stress post-traumatique pourraient avoir une efficacité différente de ce que l’on obtient en population générale. Cette synthèse récapitule les caractéristiques des revues systématiques disponibles sur le sujet, afin de nous aider à déterminer les questions de recherche prioritaires pour les futures revues Cochrane.

Nous avons recherché les revues systématiques et les protocoles de revues systématiques sur la promotion de la santé mentale, la prévention et le traitement des problèmes de santé mentale chez les réfugiés, les demandeurs d'asile et les personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays. La promotion de la santé mentale pourrait, par exemple, comporter une intervention orientée sur le bien-être des enfants à l’école. Un exemple de prévention est la thérapie centrée sur le traumatisme pour prévenir le syndrome de stress post-traumatique. Le traitement pourrait, par exemple intégrer une thérapie psychologique de la dépression. Nous avons trouvé 23 revues systématiques et 15 protocoles de revues en cours d’élaboration. Ces 23 revues systématiques publiées constituaient un total de 336 références, dont 175 sont des études uniques. Ces revues portaient plus souvent sur les réfugiés et les demandeurs d'asile que sur les personnes déplacées à l'intérieur du pays, et concernaient plus les adultes que les enfants. Nous avons relevé davantage d’intérêt pour le traitement des troubles de stress post-traumatique que pour la promotion de la santé mentale, la prévention, ou le traitement de la dépression et de l'anxiété. Les études les plus susceptibles d'être incluses dans les revues portaient sur la thérapie cognitivo-comportementale, la thérapie d'exposition narrative et les thérapies intégratives et interpersonnelles .

Un certain nombre de problèmes a réduit la qualité des revues, en particulier l’insuffisance d’informations sur la méthodologie adoptée.

Il se peut que les données probantes fournies par les revues systématiques ne répondent pas au besoin d'interventions fondées sur des données probantes en matière de santé mentale des migrants involontaires. Les auteurs de revues doivent prendre en compte la pertinence de catégories telles que les personnes déplacées, les enfants, les personnes souffrant de dépression ou d'anxiété, ainsi que les interventions pertinentes dans des domaines tels que la promotion de la santé mentale, la prévention et les traitements autres que la thérapie psychologique.

Conclusions des auteurs: 

Concernant les interventions en matière de santé mentale auprès des réfugiés, des demandeurs d'asile et des populations déplacées dans leur propre pays, les données probantes sont lacunaires. La plupart des revues ne précisent pas que les personnes déplacées à l'intérieur de leur pays sont incluses dans les critères de sélection, alors même qu’elles constituent la majorité des migrants involontaires dans le monde. Nous manquons de revues spécifiques sur la promotion de la santé mentale et sur la prévention des troubles mentaux courants, et nous disposons davantage de données probantes pour les adultes ou les populations mixtes que pour les enfants. La littérature privilégie le syndrome de stress post-traumatique et les symptômes liés au traumatisme et s’intéresse moins à la dépression et aux troubles anxieux. Des revues systématiques de meilleure qualité avec une meilleure description de leur conception et des méthodes utilisées seraient d’une grande aide pour la mise en œuvre des interventions en matière de santé mentale.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les migrants contraints de quitter leur domicile, tels que les réfugiés, les demandeurs d'asile et les personnes déplacées à l'intérieur de leur pays, sont susceptibles de subir des facteurs de stress pouvant entraîner des problèmes de santé mentale. L'efficacité des interventions en matière de promotion, de prévention et de traitement de la santé mentale pourrait varier au sein de cette population.

Objectifs: 

Cette synthèse de revues systématiques nous permettra de dresser la carte des caractéristiques et de la qualité méthodologique des revues systématiques existantes ainsi que des protocoles de revues enregistrés dans les domaines de la promotion de la santé mentale, de la prévention et du traitement des troubles mentaux courants chez les réfugiés, les demandeurs d'asile et les personnes déplacées. Les conclusions de cette synthèse serviront à fournir priorités et informations pour les futures revues Cochrane sur la santé mentale des migrants involontaires.

Méthodes: 

Afin d’identifier les revues systématiques sur la problématique des interventions en santé mentale auprès des migrants involontaires nous avons effectué des recherches sur Ovid MEDLINE (à partir de 1945), Ovid Embase (à partir de 1974) et Ovid PsycINFO; ainsi que sur ProQuest PTSDpubs, Web of Science Core Collection, la Base de données Cochrane des revues systématiques, NIHR Journals Library, les bases des données du CRD (archivé), DoPHER, Epistemonikos, Health Evidence, 3e International Initiative for Impact Evaluation et PROSPERO. Nous n'avons appliqué aucune restriction de date, de langue ou de statut de publication. Nous avons inclus à la fois des revues systématiques et des protocoles de revues systématiques, dans le domaine des interventions destinées aux réfugiés, aux demandeurs d'asile et aux personnes déplacées à l'intérieur du pays. Les interventions recherchées devaient avoir pour objectif la promotion de la santé mentale (par exemple, pour les enfants, le bien-être en classe), la prévention des problèmes de santé mentale (par exemple, la thérapie cognitivo-comportementale axée sur les traumatismes pour prévenir le syndrome de stress post-traumatique) ou bien le traitement des symptômes et troubles mentaux courants (par exemple, la thérapie d'exposition narrative pour traiter les symptômes des traumatismes). Après avoir examiné les résumés et les manuscrits en texte intégral en double exemplaire, nous avons extrait les données concernant les caractéristiques des revues, les interventions étudiées ainsi que le nombre d'études primaires incluses dans chaque revue. Nous avons évalué la qualité méthodologique des revues systématiques à l'aide d'AMSTAR 2.

Résultats principaux: 

La synthèse porte sur 23 revues systématiques et 15 protocoles de revues systématiques enregistrés.

Sur les 23 revues systématiques publiées, huit ont réalisé des méta-analyses. D’une manière générale, dans ces revues, la stratégie de recherche énoncée ou les critères d'inclusion explicites privilégient l’éligibilité d’études sur les réfugiés (23/23), plutôt que sur les demandeurs d'asile (14/23) ou les personnes déplacées à l'intérieur du pays (7/23). Dans la plupart des revues, soit l'âge des participants n’était pas un critère d’éligibilité (9/23) au sein des études, soit celles-ci se limitaient aux adultes (10/23). Les revues ont plus globalement rendu compte d'études sur le diagnostic ou sur les symptômes du trouble de stress post-traumatique ou du traumatisme (11/23) que d’études sur la dépression ou l'anxiété (6/23). Dans 15 revues, l'intervention majeure était axée sur, ou réduite à, la thérapie psychologique. Dans les 23 revues, les interventions les plus souvent identifiées à partir des études primaires étaient la thérapie cognitivo-comportementale générale, la thérapie d'exposition narrative et une gamme de différentes thérapies intégratives et interpersonnelles. De nombreuses revues ont inclus des études sur des participants sans aucun diagnostic de pathologie mentale ; toutefois elles ont souvent évalué des traitements de santé mentale et n’ont généralement pas fait la distinction entre promotion, prévention et traitement dans leurs objectifs.

Au total, les 23 revues systématiques ont inclus 336 références, dont 175 étaient des études primaires uniques. La qualité méthodologique des études est le plus souvent limitée par la communication des critères de sélection (21/23), l'absence de protocole (19/23), la communication du plan d'étude (20/23), la stratégie de recherche (22/23) et les sources de financement des études primaires (19/23).

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Catherine Polge et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.