Utilisation de l'échographie pour l'insertion de cathéters artériels chez les enfants

Contexte

Un cathéter artériel est un tube fin qui peut être inséré dans une artère. Les cathéters artériels sont utilisés pour surveiller la pression artérielle lors d'opérations complexes ou lors de séjours en soins intensifs. L'échographie (imagerie des tissus mous à l’aide d’ondes sonores) permet aux anesthésistes et médecins spécialistes en soins intensifs de voir les structures environnantes. L'échographie peut aider les médecins à localiser avec précision l'artère et à insérer le cathéter, et peut également éviter d'avoir recours à de multiples piqûres d'aiguille, en particulier lorsque les interventions chirurgicales concernent des enfants. Cela réduit l'apparition d'hématomes (une accumulation de sang localisée en dehors des vaisseaux sanguins) ou de lésions de l'artère, par rapport à d'autres techniques telles que la palpation de l'artère (sentir le pouls à travers la peau) ou l'assistance auditive Doppler (écouter pour détecter un son de tonalité plus élevée à l'endroit exact de l'artère). Notre objectif était de savoir si le guidage échographique présente des avantages par rapport à la palpation de l'artère ou à l'assistance auditive Doppler.

Caractéristiques des études

Les données probantes sont à jour jusqu'en janvier 2016. Nous avons trouvé cinq études admissibles : quatre comparant l'échographie à la palpation et une comparant l'échographie à l'assistance auditive Doppler.

Principaux résultats

Nous avons inclus dans la revue des enfants âgés d'un mois à 18 ans. Nous avons constaté que l'échographie augmentait le taux de réussite à la première tentative de la cannulation et réduisait la formation d'hématomes. L'échographie a également augmenté le taux de réussite en deux tentatives. Il est probable que l'échographie soit plus utile pour les nourrissons et les jeunes enfants que pour les enfants plus âgés. Il est également probable que l'échographie soit plus utile si le praticien est expérimenté dans son utilisation.

Qualité des données probantes

Nous avons constaté des variations dans les risques de biais des études incluses. Nous avons jugé la qualité des données probantes comme étant moyenne, principalement du fait d'un nombre limité d'études. Pour la même raison, nous n'avons pas pu confirmer l'effet de l'âge du patient et de l'expertise du praticien dans l'utilisation de l'échographie.

Conclusions

Nos données probantes suggèrent que l'échographie est supérieure aux autres techniques d'insertion de cathéters artériels, en particulier chez les nourrissons et les jeunes enfants.

Conclusions des auteurs: 

Nous avons identifié des données probantes de qualité moyenne suggérant que le guidage échographique pour la cannulation de l'artère radiale améliore les taux de réussite à la première et à la deuxième tentative, et qu’il diminue le taux de complications par rapport à la palpation ou à l'assistance auditive Doppler. L'amélioration du taux de réussite à la première tentative peut être plus prononcée chez les nourrissons et les jeunes enfants, chez qui la pose d'un cathéter artériel est plus difficile que chez les enfants plus âgés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La cannulation de la ligne artérielle chez les patients pédiatriques est traditionnellement effectuée par palpation ou avec une assistance auditive Doppler pour localiser l'artère avant le cathétérisme. On ignore si le guidage échographique présente des avantages par rapport à ces méthodes.

Objectifs: 

Évaluer les taux de réussite au premier essai et les taux de complication lorsque le guidage échographique est utilisé pour la pose d'un cathéter artériel dans la population pédiatrique, par rapport aux techniques traditionnelles (palpation, assistance auditive Doppler), sur tous les sites potentiels de cannulation artérielle (artère radiale, cubitale, brachiale, fémorale ou dorsale du pied, gauche ou droite).

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL, MEDLINE (Ovid) et Embase (Ovid). Nous avons également effectué des recherches dans les bases de données des essais en cours ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov/), Current Controlled Trials metaRegister (www.controlled-trials.com/), le Registre des essais cliniques de l'UE (www.clinicaltrialsregister.eu/) et le Système d'enregistrement international des essais cliniques (ICTRP) de l'OMS (http://apps.who.int/trialsearch/). Nous avons tenté de trouver d'autres essais potentiellement admissibles en cherchant dans les bibliographies des essais inclus retrouvés et des revues, systématiques ou autres, connexes. Nous avons effectué des recherches jusqu'en janvier 2016.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant le guidage par échographie à la palpation ou à l'assistance auditive Doppler pour guider la cannulation artérielle en pédiatrie.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont, de manière indépendante, évalué le risque de biais des études incluses et ont extrait des données. Nous avons utilisé les procédures standard de méta-analyse de Cochrane et nous avons appliqué la méthode GRADE pour évaluer la qualité des preuves.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus cinq ECR faisant état de 444 cannulations artérielles chez des participants pédiatriques. Quatre ECR ont comparé l'échographie à la palpation, et un ECR a comparé l'échographie à l'assistance auditive Doppler.

Le risque de biais varie d'une étude à l'autre, certaines études ne donnant pas de détails sur l'assignation secrète. Il n'a pas été possible de mettre en aveugle les praticiens dans toutes les études incluses ; cela ajoute un biais de performance inhérent au type d'intervention étudié dans notre revue. Seulement deux études ont rapporté le taux de complications.

La méta-analyse a montré que le guidage échographique produit des taux de réussite supérieurs à la première tentative (risque relatif (RR) de 1,96, intervalle de confiance (IC) à 95 % de 1,34 à 2,85, 404 cathéters, quatre ECR, données probantes de qualité moyenne) et moins de complications, comme la formation d'hématomes (RR de 0,20, IC à 95 % de 0,07 à 0,60, 222 cathéters, deux ECR, données probantes de qualité moyenne). Nos résultats suggèrent, mais ne confirment pas, qu'un avantage possible du guidage échographique pour le taux de réussite de la première tentative par rapport aux autres techniques est plus prononcé chez les nourrissons et les jeunes enfants que chez les enfants plus âgés. De même, nos résultats suggèrent, mais ne confirment pas, la possibilité d'une influence positive de l'expertise du praticien dans l'utilisation de l'échographie sur le taux de réussite à la première tentative. Nous avons également constaté de meilleurs taux de réussite en deux tentatives (RR de 1,78, IC à 95 % de 1,25 à 2,51, 134 cathéters, deux ECR, données probantes de qualité moyenne) sous guidage échographique, par rapport à d'autres types de guidage. Aucune étude n'a rapporté de données sur les lésions ischémiques. Nous avons qualifié de modérée la qualité des données probantes pour tous les critères de jugement en raison d'une imprécision due aux larges intervalles de confiance, à la taille modeste des échantillons et au nombre limité d'événements.

Notes de traduction: 

Post-édition : Eléonore Smadja - Révision : Lucile Vallas (M2 ILTS, Université de Paris)

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.