Les probiotiques pour le maintien de la rémission dans la colite ulcéreuse

Quel est l’objectif de cette revue ?

L'objectif de cette revue Cochrane était de déterminer si les probiotiques peuvent maintenir la rémission chez les personnes atteintes de colite ulcéreuse. Pour répondre à cette question, nous avons recueilli et analysé les données de 12 études portant sur un total de 1473 personnes.

Principaux messages

La question de savoir si les probiotiques peuvent maintenir la rémission chez les personnes souffrant de colite ulcéreuse reste sans réponse. La comparaison des probiotiques avec le placebo n'a révélé aucun effet indésirable grave. Cependant, une étude a rapporté un nombre similaire d'événements indésirables graves chez les personnes ayant reçu des probiotiques et celles ayant reçu de l'acide 5-aminosalicylique (5-ASA, un médicament anti-inflammatoire utilisé pour traiter la colite ulcéreuse et d'autres affections. Aucune information supplémentaire n'a été fournie sur la nature de ces événements indésirables graves.

Qu'étudie cette revue ?

La colite ulcéreuse est une maladie chronique du gros intestin, qui provoque une inflammation (gonflement). Parmi les symptômes, citons les douleurs abdominales, la diarrhée et la fatigue. Les probiotiques sont des organismes microscopiques vivants ; on pense qu'ils modifient la croissance des bactéries dans l'intestin et réduisent l'inflammation.

Quels sont les principaux résultats de la revue ?

Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés (ECR ; études cliniques où les personnes sont placées au hasard dans l'un des deux groupes de traitement ou plus) comparant les probiotiques avec un placebo (traitement fictif), les probiotiques avec le 5-ASA et une combinaison de probiotiques et de 5-ASA avec le 5-ASA. Il y a eu 12 ECR impliquant 1473 participants. Les essais ont porté sur des hommes et des femmes adultes. Seules trois études ont clairement indiqué que les participants n'étaient pas autorisés à prendre d'autres médicaments en dehors de ceux qui étaient comparés.

1) La comparaison probiotiques – placebo n’avait pas montré de différence nette par rapport au nombre de personnes ayant eu une récidive clinique.

2) La comparaison probiotiques – 5-ASA n’avait pas non plus montré de différence nette par rapport au nombre de personnes ayant eu une récidive clinique.

3) La comparaison probiotiques – placebo ne permet pas d’affirmer qu’il existe une différence par rapport au nombre de personnes qui restent en rémission clinique car la qualité des données probantes est très faible.

4) La comparaison probiotiques – 5-AAS n’avait pas montré de différence nette par rapport au nombre de personnes restées en rémission clinique.

5) La comparaison probiotiques combinés au 5-ASA et 5-ASA seul n’avait pas montré de différence nette concernant le nombre de personnes qui sont restées en rémission clinique.

6) La comparaison 5-ASA seul et probiotiques combinés au 5-ASA ne permet pas d’affirmer qu’il existe une différence par rapport au nombre de personnes qui ont une récidive clinique.

7) Aucun événement indésirable grave n'a été signalé dans les essais qui ont comparé les probiotiques au placebo. Une étude qui comparait les probiotiques au 5-ASA a rapporté un nombre similaire d'événements indésirables graves avec les deux traitements. L'interruption du traitement était due à des troubles gastro-intestinaux, tels que des selles sanglantes, des nausées, des diarrhées et des douleurs abdominales.

8) Les études n'ont pas fourni suffisamment d'informations sur la manière dont les probiotiques affectent la qualité de vie des personnes et sur la nécessité d'une thérapie supplémentaire par rapport à d'autres traitements.

Conclusion

Nous ne savons pas si les probiotiques peuvent maintenir la rémission chez les personnes souffrant de colite ulcéreuse. Cela s'explique par le fait que les études comptaient très peu de participants et n'ont pas été menées à l'aide de méthodes fiables. Les données probantes présentées dans ces études ne nous permettent pas de tirer des conclusions solides sur l'efficacité des probiotiques ; des études mieux conçues avec plus de participants sont nécessaires.

Cette revue est-elle à jour ?

Cette revue a été mise à jour en octobre 2019.

Conclusions des auteurs: 

L'efficacité des probiotiques pour le maintien de la rémission dans la colite ulcéreuse reste incertaine. Cette efficacité est incertaine car les le niveau de confiance des données probantes est faible ou très faible en raison des études mal conduites, qui fournissent des quantités limitées de données provenant d'un petit nombre de participants. Les futurs essais comparant les probiotiques à l'acide 5-aminosalicylique (5-ASA) plutôt qu'au placebo reflèteront mieux les soins conventionnels donnés aux personnes souffrant de colite ulcéreuse. Des études d'une durée minimale de 12 mois et portant sur un plus grand nombre de patients sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La colite ulcéreuse est une affection inflammatoire du côlon, dont l'incidence annuelle est d'environ 10 à 20 pour 100 000 personnes. La majorité des personnes atteintes de colite ulcéreuse peuvent être mises en rémission, mais le reste ne répond pas aux thérapies de première ou de deuxième ligne. Il existe une proportion importante de personnes qui subissent des effets indésirables avec les thérapies actuelles. Par conséquent, on recherche constamment de nouvelles alternatives pour le traitement de la colite ulcéreuse. Les probiotiques sont des compléments alimentaires microbiens vivants qui peuvent avoir un effet bénéfique sur l'hôte en améliorant l'équilibre microbien intestinal, en renforçant la fonction de barrière intestinale et en améliorant la réponse immunitaire locale.

Objectifs: 

L'objectif principal était de déterminer l'efficacité des probiotiques par rapport au placebo, à l'absence de traitement ou à toute autre intervention pour le maintien de la rémission chez les personnes atteintes de colite ulcéreuse. L'objectif secondaire était d'évaluer l'occurrence des événements indésirables associés à l'utilisation des probiotiques.

Stratégie de recherche documentaire: 

Le 31 octobre 2019, nous avons effectué des recherches dans les bases de données CENTRAL, MEDLINE, Embase ainsi que dans deux autres bases. Nous avons contacté les auteurs d'études pertinentes et les fabricants de probiotiques en ce qui concerne des essais en cours ou non publiés, qui pourraient être pertinents pour la revue, et nous avons cherché sur ClinicalTrials.gov. Nous avons également recherché des références d'essais pour tout essai supplémentaire.

Critères de sélection: 

Tout essai contrôlé randomisé (ECR) concernant le maintien de la rémission dans la colite ulcéreuse, et qui compare les probiotiques à un placebo ou à toute autre intervention chez les adultes et les enfants, était éligible pour l'inclusion. La thérapie d'entretien devait durer au moins trois mois lorsque la rémission était établie par une récidive clinique, endoscopique, histologique ou radiologique, telle que définie par les auteurs de l'étude.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont procédé d’une manière indépendante à l'extraction des données et à l'évaluation du « risque de biais » des études incluses. Nous avons analysé les données à l'aide de Review Manager 5. Nous avons exprimé les résultats dichotomiques et continus sous forme de risque relatif (RR) et de différences moyennes (DM) avec des intervalles de confiance (IC) de 95 %. Nous avons évalué le niveau de confiance des données probantes en utilisant la méthodologie GRADE.

Résultats principaux: 

Dans cette revue, nous avons inclus 12 études (1473 participants randomisés) qui répondaient aux critères d'inclusion. Les participants étaient pour la plupart des adultes. Les études ont comparé les probiotiques à un placebo, les probiotiques à l'acide 5-aminosalicylique (5-ASA) ainsi qu’une combinaison de probiotiques et de 5-ASA au 5-ASA seul. La durée des études était comprise entre 12 et 52 semaines. L'âge moyen des participants était compris entre 32 et 51 ans, avec une fourchette de 18 à 88 ans. Sept études ont porté sur une seule souche bactérienne, et cinq études ont examiné des préparations mélangées de plusieurs souches. Le risque de biais était élevé dans toutes les études sauf trois, en raison de rapports sélectifs, des données de résultats incomplètes et de l'absence de mise en aveugle. Le niveau de confiance des données probantes variait de faible à très faible.

On ne peut pas affirmer qu'il existe une différence par rapport à la fréquence des rechutes cliniques, lorsque les probiotiques sont comparés à un placebo (RR 0,87, 95 % IC 0,63 à 1,18 ; 4 études, 361 participants ; données probantes de très faible niveau de confiance (déclassée pour risque de biais, déséquilibre des caractéristiques à l’inclusion et imprécision)). La comparaison probiotiques – placebo (RR 1,16, 95 % IC 0,98 à 1,37 ; 2 études, 141 participants ; données probantes de très faible niveau de confiance (déclassée pour risque de biais, déséquilibre des caractéristiques à l’inclusion et imprécision)) n’a pas permis d’affirmer qu’il existe une différence par rapport au nombre de personnes qui conservent une rémission clinique.

Lorsque les probiotiques sont comparés au 5-ASA, il est possible que la différence en termes de récidive clinique soit inexistante ou minime (RR 1,01, 95 % IC 0,84 à 1,22 ; 2 études, 452 participants ; données probantes de faible niveau de confiance) et de maintien de la rémission clinique (RR 1,06, 95 % IC 0,90 à 1,25 ; 1 étude, 125 participants ; données probantes de faible niveau de confiance). Il n’est pas certain qu’il y ait une différence concernant la récidive clinique lorsque les probiotiques, combinés au 5-ASA, sont comparés au 5-ASA seul (RR 1,11, 95 % IC 0,66 à 1,87 ; 2 études, 242 participants ; données probantes de faible niveau de confiance (déclassée en raison du risque de biais et d'imprécision)). Il est possible que la différence en termes de maintien de la rémission soit inexistante ou minime lorsque les probiotiques, combinés au 5-ASA, sont comparés au 5-ASA seul (RR 1,05, 95 % IC 0,89 à 1,24 ; 1 étude, 122 participants ; données probantes de faible niveau de confiance).

La plupart des études qui ont comparé les probiotiques avec un placebo n'ont pas enregistré d'événements indésirables graves ou de retraits dus à des événements indésirables. La comparaison des probiotiques et du 5-ASA dans le cadre d’un essai a fait état de 11/110 retraits dus à des effets indésirables avec les probiotiques et de 11/112 avec le 5-ASA (RR 1,02, 95 % IC 0,46 à 2,25 ; 222 participants ; données probantes de très faible niveau de confiance). L'interruption du traitement était due à des symptômes gastro-intestinaux. Une étude (24 participants) comparant les probiotiques combinés au 5-ASA avec le 5-ASA seul, n'a rapporté aucun retrait dû à des événements indésirables ; et deux études ont rapporté deux retraits dans le bras des probiotiques, dus à une nécrose avasculaire de la tête fémorale bilatérale et à une thromboembolie pulmonaire (RR 5,29, 95 % IC 0,26 à 107,63 ; 127 participants ; données probantes de très faible niveau de confiance).

La qualité de vie liée à la santé ainsi que la nécessité d'un traitement supplémentaire ont été rarement signalées

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Elisabeth Tocquet et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.