Acupuncture pour l'hépatite B chronique

Problématique de la revue
Évaluer les bienfaits et les méfaits de l'acupuncture par rapport à l'absence d'intervention ou à l'acupuncture simulée (pas de véritable acupuncture) chez les personnes atteintes d'hépatite B chronique.

Contexte
L'hépatite B chronique a un impact économique, psychologique et vital important sur les personnes atteintes d'hépatite B chronique et leurs familles. L'acupuncture a été utilisée dans le traitement des personnes atteintes d'hépatite B chronique, car on croit qu'elle diminue l'inconfort et améliore la fonction immunitaire des personnes atteintes de cette maladie. Toutefois, les bienfaits et les méfaits de l'acupuncture n'ont jamais été établis de façon rigoureuse dans les revues systématiques.

Date de recherche
La revue comprend les essais publiés avant le 1er mars 2019.

Caractéristiques des études
Nous avons inclus huit essais cliniques randomisés avec 555 participants. Tous les essais ont comparé l'acupuncture par rapport à l'absence d'intervention. Sept essais comprenaient des participants atteints d'hépatite B chronique. Un essai comprenait des participants souffrant d'hépatite B chronique, atteints de tuberculose et d'ascite. Ces essais ont évalué des interventions d'acupuncture hétérogènes (c.-à-d. acupuncture manuelle à l'aiguille, patch à base de plantes acupoint, injection acupoint et moxibustion). Acupoint est un site spécialement choisi pour la manipulation d'acupuncture. Tous les essais ont utilisé des co-interventions hétérogènes appliquées de la même manière dans les groupes comparés.

Sources de financement des études
Trois des huit essais cliniques randomisés ont reçu un financement universitaire. Aucun des cinq essais restants n'a fourni de renseignements sur le soutien ou le financement.

Principaux résultats

Aucun des huit essais inclus n'a fourni de données sur des critères de jugement importants sur le plan clinique comme la mortalité toutes causes confondues, les événements indésirables graves, la qualité de vie liée à la santé, la mortalité liée à l'hépatite B ou la morbidité liée à l'hépatite B. Nous ne savons pas si l'acupuncture, comparée à l'absence d'intervention, a un effet bénéfique ou néfaste sur les effets indésirables considérés comme sans gravité. L'acupuncture par rapport à l'absence d'intervention semble réduire la proportion de personnes présentant de l'ADN du virus de l'hépatite B (HBV) détectable (un critère de jugement de substitution non validé ; un seul essai). Nous sommes incertains si l'acupuncture par rapport à l'absence d'intervention a un effet sur la proportion de personnes présentant une HBeAg détectable (un critère de jugement de substitution non validé ; deux essais seulement). Ces résultats sont à interpréter avec prudence, car les données ne proviennent que d'un ou de quelques essais à risque de biais élevé, et ces résultats de substitution ne se sont pas encore révélés pertinents comme critères de jugement pour les personnes atteintes d'hépatite B chronique. Nous ne savons pas si l'acupuncture par rapport à l'absence d'intervention a un effet sur les autres effets indésirables signalés séparément et considérés comme sans gravité. Nous n'avons pas pu utiliser les données de 79 autres études, qui auraient pu présenter un intérêt pour notre revue, parce que les auteurs de ces études ont fourni des renseignements très insuffisants sur la conception et les méthodes de leurs études. Par conséquent, plus d'informations provenant d'essais cliniques randomisés sont nécessaires, avant de pouvoir déterminer les bienfaits et méfaits de l'acupuncture pour l'hépatite B chronique.

Niveau de certitude des données probantes

La certitude de la données probantes signifie " l'étendue de la confiance que l'on a dans l'exactitude des résultats de la revue pour appuyer ou rejeter une conclusion " La certitude des données probantes sur l'utilisation de l'acupuncture chez les personnes atteintes d'une infection chronique par le virus de l'hépatite B quant à ses effets bénéfiques ou nocifs sur la mortalité, la qualité de vie liée à la santé, le risque de mortalité lié à l’infection à VHB et les événements indésirables graves ne peut être déterminée, car les données sur ces résultats faisaient défaut. La certitude des données probantes sur l'effet de l’acupuncture, par rapport à l'absence d'intervention, en ce qui concerne les effets indésirables considérés comme sans gravité, la proportion de personnes présentant de l'ADN détectable du VHB et la proportion de personnes dont l'AgHBe est détectable, est très faible. La pertinence de ces deux derniers critères de jugement pour évaluer le bien-être des personnes atteintes d'hépatite B chronique n'est à ce jour pas prouvée scientifiquement. La très faible certitude des données probantes est due à l'insuffisance des données issues d'un, deux ou très peu d'essais pour lesquels les rapports sont insuffisants.

Conclusions des auteurs: 

Les effets cliniques de l'acupuncture pour l'hépatite B chronique demeurent inconnus. Les essais inclus manquaient de données sur la mortalité toutes causes confondues, la qualité de vie liée à la santé, les événements indésirables graves, la mortalité liée à l'hépatite B et la morbidité liée à l'hépatite B. De nombreux essais exclus ne comportaient pas de description claire de leur conception et de leur déroulement. Il n'est pas certain que l'acupuncture ait une influence sur les effets indésirables considérés comme sans gravité. On ne sait toujours pas si l'acupuncture affecte l'AgHBe et si elle est associée à une réduction de la détection de l'ADN du VHB. D'après les données disponibles provenant d'un ou deux essais de petite envergure portant sur des événements indésirables considérés comme sans gravité et d'après les résultats basés sur des critères de jugement de substitution HBeAg et HBV DNA, la certitude des données probantes est très faible. Compte tenu du large recours à l'acupuncture, toute conclusion que l'on pourrait tenter de tirer à l'avenir devrait se fonder sur des données cliniques et des critères de jugement pertinents pour les patients, évalués dans le cadre d'essais randomisés de haute qualité contrôlé par simulacre , de grande envergure, avec des groupes homogènes de participants et un financement transparent.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'hépatite B chronique est une maladie du foie associée à une morbidité et une mortalité élevées. L'hépatite B chronique nécessite une prise en charge à long terme visant à réduire les risques de nécrose inflammatoire hépatocellulaire, de fibrose hépatique, de cirrhose hépatique décompensée, d'insuffisance hépatique et de cancer du foie, ainsi qu'à améliorer la qualité de vie liée à la santé. L'acupuncture est utilisée pour diminuer l'inconfort et améliorer la fonction immunitaire chez les personnes atteintes d'hépatite B chronique. Cependant, les bienfaits et méfaits de l'acupuncture doivent encore être établis de façon rigoureuse.

Objectifs: 

Évaluer les bienfaits et méfaits de l'acupuncture par rapport à l'absence d'intervention ou à l'acupuncture simulée chez les personnes atteintes d'hépatite B chronique.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches électroniques dans le Registre des essais contrôlés du groupe hépato-biliaire Cochrane, CENTRAL, MEDLINE, Embase, LILACS, Science Citation Index Expanded, Conference Proceedings Citation Index - Science, China National Knowledge Infrastructure (CNKI), Chongqing VIP (CQVIP), Wanfang Data et SinoMed au 1er mars 2019. Nous avons également effectué des recherches dans le Registre international des essais cliniques de l'Organisation mondiale de la santé (www.who.int/ictrp), dans ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov/) et dans le Registre chinois des essais cliniques (ChiCTR) pour trouver les essais en cours ou non publiés au 1er mars 2019.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais cliniques randomisés, indépendamment du statut de publication, de la langue et de l’insu, comparant l'acupuncture à l'absence d'intervention ou à l'acupuncture simulé chez les personnes atteintes d'hépatite B chronique. Nous avons inclus des participants de tout sexe et âge, ayant reçu un diagnostic d'hépatite B chronique selon les définitions des investigateurs ou selon les directives en vigueur. Des co-interventions ont été acceptées, lorsque ces co-interventions étaient administrées de la même façon à tous les groupes d'intervention.

Recueil et analyse des données: 

Par groupe de deux, les auteurs de la revue ont extrait individuellement les données des rapports publiés et via une correspondance avec les investigateurs. Les principaux critères de jugement étaient la mortalité toutes causes confondues, la proportion de participants ayant subi un ou plusieurs événements indésirables graves et la qualité de vie liée à la santé. Les critères de jugement secondaires étaient la mortalité liée à l'hépatite B, la morbidité liée à l'hépatite B et les événements indésirables considérés comme sans gravité. Nous avons présenté les résultats regroupés sous forme de risque relatif (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %. Nous avons évalué les risques de biais à l'aide de domaines de risque de biais prédéfinis. Nous avons accordé plus de poids à l'estimation la plus proche de l'effet zéro lorsque les résultats des modèles à effets fixes et à effets aléatoires étaient différents. Nous avons évalué la certitude des éléments probants à l'aide du système GRADE.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus huit essais cliniques randomisés avec 555 participants randomisés. Tous les essais inclus comparaient l'acupuncture à l'absence d'intervention. Ces essais ont évalué des interventions d'acupuncture hétérogènes. Tous les essais ont utilisé des co-interventions hétérogènes appliquées de la même manière dans les groupes comparés. Sept essais comprenaient des participants atteints d'hépatite B chronique et un essai comprenait des participants atteints d'hépatite B chronique et de tuberculose associée à des comorbidités. Tous les essais ont été globalement évalués à risque élevé de biais, et la certitude des données probantes pour tous les résultats était très faible en raison du risque élevé de biais pour chaque critère de jugement, de l'imprécision des résultats (les intervalles de confiance étaient larges) et du biais de publication (essais menés sur de petits échantillons, et tous les essais ont été menés en Chine). De plus, pour 79 essais, les informations d’ordre méthodologique nécessaires pour assurer leur inclusion dans notre revue étaient manquantes.

Aucun des essais inclus ne vise à évaluer la mortalité toutes causes confondues, les effets indésirables graves, la qualité de vie liée à la santé, la mortalité liée à l'hépatite B et la morbidité liée à l'hépatite B. Nous ne savons pas si l'acupuncture, par rapport à l'absence d'intervention, a un effet sur les effets indésirables considérés comme sans gravité (RR 0,67, IC à 95 % : 0,43 à 1,06 ; I² = 0 % ; 3 essais ; 203 participants ; certitude de preuve très faible) ou la détection de l’antigène e (HBeAg) (RR 0,64, IC à 95 % : 0,11 à 3,68 ; I² = 98 % ; 2 essais ; 158 participants ; certitude de données probantes très faible). L'acupuncture a montré une réduction de la détection de l'ADN du virus de l'hépatite B (un critère de jugement de substitution non validé ; RR 0,45, IC à 95 % : 0,27 à 0,74 ; 1 essai, 58 participants ; certitude de données probantes très faible). Nous ne savons pas si l'acupuncture a un effet sur les autres effets indésirables rapportés séparément et considérés comme sans gravité.

Trois des huit essais inclus ont reçu un financement universitaire du gouvernement ou d'un hôpital. Aucun des cinq essais restants n'a fourni d'information sur son financement.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Kevimy Agossa et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.