Éducation et formation pour la prévention des blessures par objets tranchants et des expositions aux éclaboussures chez les travailleurs de la santé

Quel est l’objectif de cette revue ?

Le personnel de santé risque de se blesser avec des objets tranchants ou d'être éclaboussés par du sang ou d'autres fluides corporels lorsqu'ils prodiguent des soins à leurs patients, ce qui les expose au risque de développer des maladies infectieuses. Cette revue fait partie d'une série d'études sur les interventions pour la prévention de ces blessures, et plus particulièrement sur l'efficacité des interventions d'éducation et de formation pour réduire l'occurrence de ces blessures. Nous avons effectué une recherche exhaustive dans plusieurs bases de données afin de trouver des études randomisées et non randomisées qui utilisaient une intervention éducative pour prévenir l'exposition aux objets tranchants et aux éclaboussures.

Principaux messages

Nous avons trouvé des données probantes de qualité faible à très faible suggérant que l'éducation et la formation pourraient prévenir les blessures par objets tranchants chez les travailleurs de la santé jusqu'à douze mois de suivi. Des recherches futures utilisant des plans d'études randomisées de grande qualité sont nécessaires pour étudier davantage les effets de l'éducation et de la formation sur l'incidence des blessures par objets tranchants et des expositions aux éclaboussures chez les travailleurs de la santé.

Qu'étudie cette revue ?

Au total, sept études ont été incluses dans cette revue : un ECR en grappe, trois essais cliniques contrôlés et trois études de séries temporelles interrompues. Toutes les études incluses, sauf deux, ont utilisé une combinaison de présentations éducatives, de démonstrations interactives et d'outils marketing. Le risque de biais était élevé dans les sept études incluses. Seule une étude publiée plus récemment a appliqué le plan d'étude préféré, à savoir un essai randomisé en grappes.

Quels sont les principaux résultats de cette revue ?

Les interventions en matière d'éducation et de formation du personnel de santé pourraient entraîner une légère réduction du taux de blessures par objets tranchants. L'éducation pourrait améliorer à court terme les connaissances et les comportements liés aux blessures par objets tranchants.

Cette revue est-elle à jour ?

Les recherches ont été menées jusqu'en avril 2020.

Conclusions des auteurs: 

Nous avons trouvé des données probantes de faible qualité à très faible qualité suggérant que les interventions d'éducation et de formation pourraient entraîner une légère diminution de l'incidence des blessures par objets tranchants deux à douze mois après l'intervention. Il existe des données probantes de très faible qualité suggérant que les interventions éducatives pourraient améliorer les connaissances et les comportements liés aux blessures par objets tranchants à court terme, mais nous sommes incertains de cet effet. Les études futures devraient se concentrer sur le développement de mesures valides des blessures par objets tranchants pour une surveillance fiable. Le développement d'interventions éducatives dans les milieux à haut risque est une autre priorité.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Dans les établissements de soins de santé, le personnel de santé risque de contracter des maladies infectieuses à la suite de blessures par objets tranchants et d'exposition aux éclaboussures de sang ou de fluides corporels. Les interventions d'éducation et de formation sont largement utilisées pour protéger la santé et la sécurité des travailleurs et pour prévenir les blessures par objets tranchants. Dans certains pays, ils font partie du développement professionnel obligatoire du personnel de santé.

Objectifs: 

Évaluer les effets des interventions d'éducation et de formation par rapport à l'absence d'intervention ou à des interventions alternatives pour prévenir les blessures par objets tranchants et les expositions aux éclaboussures chez les travailleurs de la santé.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL, MEDLINE, Embase, NHSEED, Science Citation Index Expanded, CINAHL et OSH-update (de leur création jusqu'en février 2016). En outre, nous avons effectué des recherches dans les bases de données de Global Health, AustHealth et Web of Science (de leur création jusqu'en février 2016). La stratégie de recherche initiale a été ré-exécutée en novembre 2019, puis en février 2020. En avril 2020, la stratégie de recherche a été mise à jour et exécutée dans CINAHL, MEDLINE, Scopus et Web of Science (de 2016 à aujourd'hui).

Critères de sélection: 

Nous avons pris en compte les essais contrôlés randomisés (ECR), les essais randomisés en grappes (ECR en grappes), les essais cliniques contrôlés (ECC), les modèles d'étude de séries temporelles interrompues (STI) et les études contrôlées avant et après (ACA), qui ont évalué l'effet des interventions d'éducation et de formation sur l'incidence des blessures par objets tranchants et des expositions aux éclaboussures par rapport à l'absence d'intervention.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs (SC, HL) ont indépendamment sélectionné les études et extrait les données des études incluses. Les études ont été analysées, le risque de biais a été évalué (HL, JL) et elles ont été regroupées en utilisant une méta-analyse à effet aléatoire, le cas échéant, en fonction de leur type de conception. Comme critère de jugement principal, nous avons recherché les blessures par objets tranchants et les expositions aux éclaboussures et les avons calculées en tant qu'incidence des blessures pour 1000 travailleurs de la santé par an. Concernant la qualité des données probantes, nous avons appliqué la méthode GRADE pour les critères de jugement principaux.

Résultats principaux: 

Sept études répondaient à nos critères d'inclusion : un ECR en grappe, trois ECC et trois études STI. Les taux de base des blessures par objets tranchants variaient de 43 à 203 blessures pour 1000 travailleurs de la santé par an dans les études disposant de systèmes de registres hospitaliers. Dans les études basées sur des questionnaires, les taux de blessures par objets tranchants étaient plus élevés, de 1800 à 7000 blessures pour 1000 travailleurs de la santé par an. La majorité des études ont utilisé une combinaison d'interventions d'éducation et de formation, y compris des démonstrations interactives, des présentations éducatives, des systèmes d'information en ligne et des outils de marketing que nous avons trouvés suffisamment similaires pour être combinés.

Dans le seul ECR en grappe (n=796) d'un pays à revenu élevé, l'atelier éducatif d'une seule séance a permis de réduire les blessures par objets tranchants au cours des 12 mois de suivi, mais cette réduction n'était pas statistiquement significative, qu'il s'agisse des blessures déclarées par les registres (RR 0,46, IC à 95 % de 0,16 à 1,30, données probantes de faible qualité) ou des blessures autodéclarées (RR 0,41, IC à 95 % de 0,14 à 1,21, données probantes de très faible qualité)

Dans trois CCT, les interventions éducatives ont réduit les blessures par objets tranchants lors du suivi de deux mois (RR 0,68, IC à 95 % 0,48 à 0,95, 330 participants, données probantes de très faible qualité).

Dans la méta-analyse de deux études de STI présentant un taux de blessures similaire (N=2104), le taux de blessures a diminué immédiatement après l'intervention de 9,3 blessures pour 1000 travailleurs de la santé par an (IC à 95 % -14,9 à -3,8). Il y a eu une petite diminution non significative de la tendance dans le temps après l'intervention de 2,3 blessures pour 1000 HCWs par an (IC à 95 % -12,4 à 7,8, données probantes de faible qualité).

Une étude de STI (n=255) présentait un taux de blessures sept fois plus élevé que les deux autres études de STI et seulement trois points de données avant et après l'intervention. L'étude a rapporté un changement dans le taux de blessures de 77 blessures pour 1000 travailleurs de la santé (IC à 95 % -117,2 à -37,1, données probantes de très faible qualité) immédiatement après l'intervention, et d'une diminution de la tendance post-intervention de 32,5 blessures pour 1000 travailleurs de la santé par an (IC à 95 % -49,6 à -15,4, données probantes de très faible qualité).

Aucune des études n'a permis d'analyser les expositions aux éclaboussures séparément des blessures par objets tranchants. Les études n’ont pas rapporté le taux d'infections transmises par le sang chez les patients ou le personnel. Il existe des données probantes de très faible qualité suggérant des changements positifs à court terme dans les critères de jugement du processus tels que les connaissances sur les blessures par objets tranchants et les comportements liés à la prévention des blessures.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Hafida Kass et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.