Les bêta-bloquants par rapport au placebo ou à l’absence d’intervention dans la prévention primaire des varices œsophagiennes chez l'enfant

Contexte

L'hypertension portale est définie comme une augmentation de la pression sanguine dans un système veineux (un type de vaisseau sanguin) appelé le système veineux porte. Ce système draine le sang du tractus gastro-intestinal (intestin) et de la rate vers le foie. L'hypertension portale accompagne généralement une maladie hépatique avancée et donne souvent lieu à des complications mettant la vie en danger, notamment des hémorragies (saignements) dues à des varices (veines élargies ou gonflées) œsophagiennes et gastro-intestinales dans le tube reliant la gorge et l'estomac (l'œsophage) et le tube digestif. La thrombose de la veine porte (maladie vasculaire du foie) se produit lorsqu'un caillot sanguin se loge dans la veine porte hépatique. La thrombose de la veine porte se traduit par une hypertension portale conduisant entre autres à la formation de varices (par exemple œsophagiennes ou gastriques).

Chez les adultes, de nombreux essais cliniques randomisés (études dans lesquelles les personnes sont réparties au hasard dans un ou plusieurs groupes de traitement) ont démontré les bénéfices de médicaments appelés bêta-bloquants non sélectifs dans la réduction du risque de première hémorragie variqueuse. Ces interventions préventives sont devenues la norme établie chez les adultes. Toutefois, on ignore si les interventions préventives sont bénéfiques ou nuisibles lorsqu'elles sont utilisées chez les enfants et les adolescents.

Objectifs
Notre objectif était d'évaluer les bénéfices et les risques des bêta-bloquants par rapport au placebo ou à l'absence d'intervention dans la prévention des hémorragies des varices œsophagiennes chez les enfants atteints de maladie hépatique chronique ou de thrombose de la veine porte. Nous avons cherché des essais jusqu'en avril 2020.

Principaux résultats
Nous n'avons pas trouvé d’essai clinique randomisé à inclure dans cette revue systématique. Par conséquent, nous ne sommes pas en mesure de conclure si les bêta-bloquants, par rapport au placebo ou à l'absence d'intervention, pourraient être bénéfiques ou non pour les enfants souffrant de varices œsophagiennes. Des essais cliniques randomisés bien conçus et suffisamment larges incluant des critères de jugement cliniques importants, tels que le décès, la qualité de vie, l'absence de contrôle des hémorragies et les événements indésirables, sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Il y a un manque d’essais cliniques randomisés évaluant les bénéfices ou les risques des bêta-bloquants par rapport au placebo ou à l'absence d'intervention pour la prophylaxie primaire des hémorragies variqueuses de l'œsophage chez les enfants atteints de maladie hépatique chronique ou de thrombose de la veine porte. Ainsi, des essais d'une puissance suffisante et d'une conception appropriée sont nécessaires afin d'évaluer les bénéfices et les risques des bêta-bloquants par rapport au placebo sur les critères de jugement cliniques pertinents pour le patient, tels que la mortalité, la qualité de vie, l'incapacité à contrôler les saignements variétaux et les effets indésirables. À moins que de tels essais soient menés et que les résultats soient publiés, nous ne pouvons pas tirer de conclusions quant aux bénéfices ou aux risques des deux interventions.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'hypertension portale accompagne souvent les maladies hépatiques à un stade avancé et entraîne souvent des complications mettant la vie en danger, notamment des hémorragies dues à des varices œsophagiennes et gastro-intestinales. L'hémorragie variqueuse est fréquente chez les enfants atteints d'une maladie hépatique chronique ou d'une thrombose de la veine porte. La prévention est donc importante.

La ligature élastique, les bêta-bloquants et la sclérothérapie ont été proposés comme alternatives pour la prophylaxie primaire des saignements de varices œsophagiennes chez les enfants. Cependant, ces interventions ne sont pas le traitement standard chez les patients pédiatriques car on ignore si elles sont bénéfiques ou nocives lorsqu'elles sont utilisées en prophylaxie primaire chez les enfants et les adolescents.

Objectifs: 

Déterminer les bénéfices et les risques des bêta-bloquants par rapport au placebo ou à l'absence d'intervention pour la prophylaxie primaire des hémorragies variqueuses de l'œsophage chez les enfants atteints de maladie hépatique chronique ou de thrombose de la veine porte.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans e registre des essais contrôlés du groupe Cochrane sur les affections hépato-biliaires, CENTRAL, PubMed, Embase, LILACS et Science Citation Index Expanded (avril 2020). Nous avons examiné les références bibliographiques des publications extraites et effectué une recherche manuelle dans les principaux livres de résumés des conférences de gastroentérologie et d'hépatologie pédiatriques (NASPGHAN et ESPGHAN) de 2008 à décembre 2019. Nous avons consulté le site clinicaltrials.gov, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, l'Agence européenne des médicaments (European Medicines Agency, EMA) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les essais cliniques en cours. Nous n'avons imposé aucune restriction de langue ou de type de document pour notre recherche.

Critères de sélection: 

Nous avons prévu d'inclure des essais cliniques randomisés, indépendamment de la mise en aveugle, de la langue ou du statut de publication, afin d'évaluer les bénéfices et les risques. Nous avons inclus des études observationnelles, récupérées avec les recherches d'essais cliniques randomisés, pour un rapport narratif des risques.

Recueil et analyse des données: 

Nous avions prévu de résumer les données des essais cliniques randomisés selon les méthodes standard prévues par Cochrane. Nous avions prévu d'évaluer le risque de biais et d'utiliser GRADE pour évaluer le niveau de confiance des données probantes. Nos critères de jugement principaux étaient la mortalité toutes causes confondues, les effets indésirables graves et la morbidité liée au foie, ainsi que la qualité de vie liée à la santé. Nos critères de jugement secondaires étaient les saignements de varices œsophagiennes et les événements indésirables considérés comme non graves. Nous avions prévu d'utiliser le principe de l'intention de traiter. Nous avions prévu d'analyser les données avec RevMan Analysis.

Résultats principaux: 

Nous n'avons pas trouvé d’essai clinique randomisé évaluant les bêta-bloquants par rapport placebo ou à l’absence d’intervention pour la prophylaxie primaire des hémorragies variqueuses de l'œsophage chez les enfants atteints de maladie hépatique chronique ou de thrombose de la veine porte. Nous avons trouvé quatre études observationnelles ayant rapporté des risques. Comme une recherche systématique d'études observationnelles n'était pas prévue, nous nous sommes contentés de répertorier les risques rapportés dans un tableau.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Carole Lescure et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.