Les antiseptiques pour le traitement du cordon ombilical aux fins de prévention de la septicémie et de la mort du nouveau-né

Le cordon ombilical relie le bébé et la mère pendant la grossesse. Le cordon est coupé après la naissance. Le moignon du cordon se dessèche alors et tombe, généralement dans les cinq à 15 jours. L'infection du moignon du cordon ombilical (omphalite), causée par des bactéries de la peau, est une cause importante de maladie et de mortalité chez les nouveau-nés dans les pays en développement. Cette revue s'est penchée sur toutes les études qui avaient évalué des antiseptiques appliqués par voie topique au cordon ombilical afin de déterminer si ces antiseptiques réduisent le risque d'infection du cordon et la mortalité. Trente-quatre études contrôlées randomisées ont été incluses, totalisant 69 338 bébés. Vingt-deux interventions différentes avaient été étudiées. Les antiseptiques les plus couramment étudiés dans les études incluses étaient l'alcool à 70 %, la teinture et la chlorhexidine. Trois études avaient été menées en milieu communautaire dans des pays en développement, et les autres en milieu hospitalier, principalement dans des pays développés. Les études menées en milieu communautaire étaient de grande taille et ont fourni environ 78 % de tous les participants inclus dans cette revue. Les études en milieu hospitalier étaient petites et souffraient de limitations.

Les études menées en milieu communautaire avaient évalué l'efficacité de l'application topique de chlorhexidine et les résultats combinés ont montré que la chlorhexidine avait réduit le risque de décès de 23 % et le risque d'infection du cordon de 27 % à 56 %, selon la gravité de l'infection. Il se pourrait que l'application topique de chlorhexidine augmente le temps de séparation du cordon d'environ 1,7 jour, mais il n'en découle toutefois pas un risque plus grand d'infection du cordon ou de mort.

Aucune des études menées en milieu hospitalier n'avait rendu compte du risque de décès ou de tétanos. En milieu hospitalier, aucun antiseptique ne s'est avéré présenter un avantage pour la prévention de l'infection du cordon en comparaison avec les soins secs du cordon. L'application topique de teinture avait réduit la colonisation par la bactérie Staphylococcus aureus tant par rapport aux soins secs du cordon qu'à l'application d'alcool. L'application d'alcool ou de teinture ne présentait aucun avantage pour la réduction de la colonisation à streptocoque. L'application topique d'alcool avait un avantage pour la réduction de la colonisation par l'Enterococcus coli par rapport aux soins secs du cordon et à l'application de teinture. En milieu hospitalier, le temps de séparation du cordon avait été augmenté par l'application topique d'alcool et de teinture, en comparaison avec les soins secs du cordon. Il n'y avait pas suffisamment d'études pour déterminer l'efficacité d'autres antiseptiques.

Conclusions des auteurs: 

Il y a des résultats significatifs qui suggèrent que l'application topique de chlorhexidine au cordon ombilical réduit la mortalité et l'omphalite néonatales dans un cadre communautaire ou de médecine générale dans les pays en développement. Elle est susceptible d'augmenter le temps de séparation du cordon, mais il n'y a toutefois aucune preuve qu'il en découle un risque plus grand de morbidité ou d'infection.

Il n'y a pas suffisamment de données pour étayer l'application d'un antiseptique au cordon ombilical en milieu hospitalier, en comparaison avec les soins secs du cordon dans les pays développés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le cordon ombilical est une structure composée de vaisseaux sanguins et de tissu conjonctif qui relie l'enfant au placenta in utero. Le cordon ombilical est coupé après la naissance, ce qui sépare la mère de son bébé tant physiquement que symboliquement. L'omphalite est définie comme l'infection du moignon du cordon ombilical. La remontée de bactéries le long des vaisseaux ombilicaux est susceptible d'entraîner une septicémie pouvant résulter en morbidité et mortalité néonatales, en particulier dans les pays en développement.

Objectifs: 

Déterminer l'effet de l'application d'antimicrobiens sur le cordon ombilical du nouveau-né par rapport aux soins de routine, pour la prévention de la morbidité et de la mortalité en milieux hospitaliers et communautaires.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (le 1er octobre 2012). En outre, nous avons également cherché dans LILACS (de 1982 au 11 octobre 2012) et HERDIN NeON (octobre 2012)

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés, randomisés en grappes et quasi-randomisés ayant comparé des soins topiques du cordon à l'absence de soins topiques, ou différentes formes de soins entre elles.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué les essais à inclure et leur qualité, puis extrait les données. L'exactitude des données a été vérifiée.

Résultats principaux: 

La recherche a permis d'identifier 77 essais. Nous avons inclus 34 essais, soit 69 338 bébés, dans la revue ; cinq études sont en attente de classification et deux essais en milieu communautaire sont en cours. Les études incluses ont été menées dans des pays développés aussi bien que dans des pays en développement. Parmi les 34 essais inclus, trois étaient des grands essais randomisés en grappes menés en milieux communautaires dans des pays en développement, et 31 études avaient été réalisées en milieux hospitaliers, principalement dans des pays développés. Les données relatives aux études communautaires et hospitalières ont été analysées séparément. Les trois essais menés en milieux communautaires ont fourni 78 % du nombre total d'enfants inclus dans cette revue. La majorité des essais menés en milieux hospitaliers avaient de petits effectifs. Vingt-deux interventions différentes avaient été étudiées dans les essais inclus et les antiseptiques les plus couramment étudiés étaient l'alcool à 70 %, la teinture et la chlorhexidine.

Un seul antiseptique, la chlorhexidine, avait été étudié en milieux communautaires pour les soins du cordon ombilical. Trois essais communautaires avaient fourni des données sur la mortalité toutes causes qui comprenaient 1 325 décès parmi 54 624 participants et les résultats combinés ont montré une réduction de 23 % (risque relatif (RR) moyen 0,77 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,63 à 0,94 ; effets aléatoires ; T² = 0,02 ; I² = 50 %) dans le groupe à chlorhexidine par rapport au contrôle. La réduction de l'omphalite allait de 27 % à 56 % selon la gravité de l'infection. Le temps de séparation du cordon était plus élevé de 1,7 jour dans le groupe à chlorhexidine par rapport aux soins secs du cordon (différence moyenne (DM) 1,75 jour ; IC 95 % 0,44 à 3,05 ; effets aléatoires ; T ² = 0,88 ; I ² = 100 %). En milieu communautaire, le lavage de cordon ombilical avec de l'eau et du savon ne présentait aucun avantage par rapport aux soins secs du cordon.

Parmi les études menées en milieu hospitalier, aucune étude n'avait rendu compte de données relatives à la mortalité ou au tétanos. En milieu hospitalier, aucun antiseptique ne s'est avéré présenter un avantage pour la prévention de l'infection du cordon en comparaison avec les soins secs du cordon. L'application topique de teinture avait réduit la colonisation par la bactérie Staphylococcus aureus par rapport aux soins secs du cordon (RR moyen 0,15 ; IC 95% 0,10 à 0,22 ; quatre études, n = 1319 ; effets aléatoires ; T² = 0,04 ; I² = 24 %) ou à l'application d'alcool (RR moyen 0,45 ; IC 95% 0,25 à 0,80 ; deux études, n = 487 ; effets aléatoires ; T ² = 0,00 ; I² = 0 %). L'application d'alcool ou de teinture ne présentait aucun avantage pour la réduction de la colonisation à streptocoque. L'application topique d'alcool présentait un avantage pour la réduction de la colonisation par l'Enterococcus coli par rapport aux soins secs du cordon (RR moyen 0,73 ; IC 95% 0,58 à 0,92 ; deux études, n = 432 ; effets aléatoires ; T ² = 0,00 ; I² = 0 %) et, dans une analyse séparée, l'application de teinture avait accru le risque de colonisation par rapport à l'alcool (RR 3,44 ; IC 95% 2,10 à 5,64 ; une étude, n = 373). En milieu hospitalier, le temps de séparation du cordon était significativement plus élevé avec l'application topique d'alcool (DM 1,76 jour ; IC 95% 0,03 à 3,48 ; neuf études, n = 2921 ; effets aléatoires ; T² = 6,54 ; I² = 97 %) et de teinture (DM 4,10 jours ; IC 95% 3,07 à 5,13 ; une étude, n = 372) qu'avec les soins secs du cordon. Le nombre d'études était insuffisant pour tirer des conclusions quelconques quant à l'efficacité d'autres antiseptiques.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.