Corticostéroïdes intra-articulaires pour l'arthrose

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

L'arthrose est la forme d'arthrite chronique la plus courante dans le monde entier. Les produits à base de corticostéroïdes intra-articulaires (IA) offrent l'opportunité de traiter l'arthrose des articulations individuelles du genou. Pour évaluer l'efficacité potentielle et réelle et la sécurité des produits à base de corticostéroïdes IA pour l'arthrose du genou, nous avons mené une revue systématique au moyen de la méthodologie Cochrane. Ces analyses favorisent l'hypothèse selon laquelle les produits à base de corticostéroïdes IA sont supérieurs au placebo. La réponse est généralement rapide mais pourrait ne pas être durable à plus long terme. Les produits à base d'acide hyaluronique (HA), malgré un délai d'action plus long, peuvent présenter un bénéfice plus durable. Les traitements aux corticostéroïdes IA et les traitements HA peuvent potentiellement bénéficier à différents types de patients. De manière générale, les tailles d'échantillon réduites ne permettent pas d'établir avec certitude la sécurité des produits à base de corticostéroïdes IA. Cependant, dans les limites imposées par la conception des essais étudiés, aucun problème de sécurité majeur n'a été détecté. Dans l'ensemble, les analyses mentionnées précédemment sont favorables à l'utilisation des produits à base de corticostéroïdes IA pour le traitement de l'arthrose du genou.

Conclusions des auteurs: 

Les bénéfices à court terme des corticostéroïdes IA pour le traitement de l'arthrose du genou sont bien établis et peu d'effets secondaires ont été rapportés. Les bénéfices à plus long terme n'ont pas été confirmés par l'analyse RevMan. La réponse aux produits HA semble plus durable. Dans cette revue, certaines divergences ont été observées entre l'analyse RevMan 4.2 et la publication originale. Elles sont probablement le résultat de l'utilisation de données secondaires (plutôt que primaires) et des méthodes statistiques disponibles pour RevMan 4.2. Les futurs essais devront utiliser des mesures de résultats et des périodes d'évaluation standardisées, présenter une durée supérieure et analyser différents sous-groupes de patients et prédicteurs cliniques de la réponse (ceux associés à l'inflammation et aux lésions structurelles).

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'arthrose est une maladie articulaire courante. Dans le cas du genou, les injections de corticostéroïdes dans l'articulation (intra-articulaires (IA)) peuvent soulager l'inflammation et réduire la douleur et le handicap.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et la sécurité des corticostéroïdes IA pour le traitement de l'arthrose du genou.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre Cochrane central des essais contrôlés (CENTRAL) (Numéro 2, 2003), MEDLINE (jusqu'en janvier (semaine 1) 2006 pour la mise à jour), EMBASE, PREMEDLINE (jusqu'en juillet 2003 pour toutes ces sources) ainsi que Current Contents (septembre 2000). Des revues spécialisées, les références bibliographiques des essais et les articles de la revue ont fait l'objet d'une recherche manuelle.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés portant sur des corticostéroïdes IA pour les patients souffrant d'arthrose du genou : essais en simple/double aveugle, essais comparatifs/contrôlés par placebo rapportant au moins l'une des mesures de résultats principales d'OMERACT III.

Recueil et analyse des données: 

La qualité méthodologique des essais a été évaluée et les données ont été extraites en duplicata. Des modèles à effets fixes et aléatoires fournissant les différences moyennes pondérées (DMP) ont été utilisés pour les variables continues. Les résultats dichotomiques ont été analysés au moyen du risque relatif (RR).

Résultats principaux: 

Vingt-huit essais (1 973 participants) comparant des corticostéroïdes IA à un placebo, à du hyaluronane/hylane IA (produits HA), à un lavage articulaire et à d'autres corticostéroïdes IA ont été inclus.

Les corticostéroïdes IA étaient plus efficaces que le placebo IA pour réduire la douleur (DMP de -21,91 ; intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre -29,93 et -13,89) et pour l'évaluation globale du patient (le RR était de 1,44 (IC à 95 %, entre 1,13 et 1,82)) à une semaine post-injection avec un NST de 3 à 4 pour les deux, sur la base de n = 185 pour la douleur sur une échelle visuelle analogue (EVA) de 100 mm et n = 158 pour l'évaluation globale du patient. Les données relatives aux capacités fonctionnelles à une semaine post-injection étaient limitées et aucune différence statistiquement significative ou cliniquement importante n'a été observée.

Des signes de réduction de la douleur ont été observés entre deux semaines (le RR était de 1,81 (IC à 95 %, entre 1,09 et 3,00)) et trois semaines (le RR était de 3,11 (IC à 95 %, entre 1,61 et 6,01)) mais les preuves d'efficacité concernant l'amélioration des capacités fonctionnelles étaient insuffisantes.

À 4-24 semaines post-injection, les preuves étaient insuffisantes concernant l'effet sur la douleur et les capacités fonctionnelles (de petites études rapportaient des bénéfices sans importance statistique ou clinique, c'est-à-dire une différence de risques inférieure à 20 %). Pour l'évaluation globale du patient, trois études rapportaient toutes une absence d'effet au-delà d'une semaine post-injection. Ces études présentaient cependant des tailles d'échantillon relativement réduites (moins de 50 patients par groupe). Ces conclusions sont appuyées par une autre étude qui ne montrait aucune différence statistiquement significative à aucun moment dans le cadre d'une mesure continue de l'évaluation globale du patient (EVA de 100 mm).

Lors des comparaisons entre les corticostéroïdes et les produits HA, aucune différence statistiquement significative n'a été généralement observée à 1-4 semaines post-injection. Entre 5 et 13 semaines post-injection, les produits HA étaient plus efficaces que les corticostéroïdes pour une ou plusieurs des variables suivantes : indice d'arthrose WOMAC, indice de Lequesne, douleur, amplitude de mouvement (flexion) et nombre de répondeurs. Une étude montrait une différence au niveau des capacités fonctionnelles à 14-26 semaines mais aucune différence d'efficacité à 45-52 semaines. De manière générale, le délai d'action des corticostéroïdes IA était similaire à celui des produits HA mais leur effet était moins durable.

Les comparaisons entre différents corticostéroïdes IA montraient que l'hexacétonide de triamcinolone était supérieur à la bêtaméthasone concernant le nombre de patients signalant une réduction de la douleur jusqu'à quatre semaines post-injection (le RR était de 2,00 (IC à 95 %, entre 1,10 et 3,63)). Les comparaisons entre les corticostéroïdes IA et le lavage articulaire ne montraient aucune différence pour les mesures de résultats de l'efficacité ou de la sécurité.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.