Influence de l'heure de prise des médicaments antihypertenseurs sur l'hypertension artérielle

La pression artérielle élevée est considérée comme un important problème de santé publique et la prise quotidienne unique de médicaments diminuant la pression artérielle est recommandée afin de réduire le risque d'accidents vasculaires cérébraux et de crises cardiaques. Cette revue a examiné les effets liés à la prise quotidienne en une fois de médicaments le soir plutôt que le matin sur le risque de décès, les conséquences cardiovasculaires et la réduction de la pression artérielle. Les interventions comprenaient des schémas d'administration à heure optimale et des antihypertenseurs conventionnels. 21 études impliquant 1993 patients souffrant d'hypertension primaire ont été identifiées. Nous avons conclu que la prise de médicaments antihypertenseurs le soir permettait un contrôle légèrement supérieur de la pression artérielle que la prise le matin, au niveau de la pression artérielle sur 24 heures. Mais l'effet de ceci sur le risque de décès et sur les conséquences cardiovasculaires indésirables n'est pas connu.

Conclusions des auteurs: 

Aucune ECR n'a rapporté des critères de jugement cliniquement pertinents - la mortalité toutes causes, la mortalité et la morbidité cardiovasculaires. Il n'y avait aucune différence significative concernant l'ensemble des événements indésirables et les arrêts prématurés dus à des événements indésirables entre les prises du soir et du matin. En termes d'efficacité pour l'abaissement de la PA, pour la PAS et la PAD sur 24 heures, les données suggèrent que la prise au coucher du médicament antihypertenseur permet un meilleur contrôle de la pression artérielle que la prise du matin. La signification clinique de ceci n'est pas établie.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les variations de la pression artérielle correspondent aux rythmes circadiens. Il est connu que la poussée de pression artérielle du matin augmente le risque d'événements myocardiques dans les quelques heures suivant le réveil. Aucune revue systématique n'a encore été réalisée quant aux effets de la prise des médicaments antihypertenseurs le soir plutôt que le matin dans le cas de patients souffrant d'hypertension primaire.

Objectifs: 

Évaluer les effets liés à la prise de médicaments antihypertenseurs le soir plutôt que le matin, dans le cadre d'une monothérapie en une prise quotidienne, sur la mortalité toutes causes ainsi que sur la morbidité cardio-vasculaire et la réduction de la pression artérielle chez les patients souffrant d'hypertension primaire.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) sur Ovid (4ème trimestre 2009), Ovid MEDLINE (1950 à octobre 2009), EMBASE (1974 à octobre 2009), la Chinese Biomedical literature database (1978 à 2009) et les listes de références d'articles pertinents. Aucune restriction n'a été faite sur la langue.

Critères de sélection: 

Ont été inclus des essais contrôlés randomisés comparant les effets liés à la prise des médicaments antihypertenseurs le soir plutôt que le matin chez les patients souffrant d'hypertension primaire et soignés par monothérapie. Furent exclus : les patients présentant une hypertension artérielle secondaire connue, les travailleurs faisant les trois-huit et les cas d'hypertension dus à l'effet « blouse blanche ».

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont extrait indépendamment les données et évalué la qualité des essais. Les désaccords ont été résolus par la discussion ou à l'aide d'une troisième personne. La synthèse et l'analyse des données ont été effectuées au moyen de RevMan 5.1. Une méta-analyse à effets aléatoires ainsi qu'une analyse de sensibilité ont été réalisées.

Résultats principaux: 

21 essais cliniques randomisés (ECR) portant sur 1993 patients souffrant d'hypertension primaire ont rempli les critères d'inclusion de cette revue – IEC (5 études), inhibiteurs calciques (7 études), ARAs (6 études), diurétiques (2 études), alpha-bloquants (1 étude), et bêta-bloquants (1 étude). La méta-analyse a montré une hétérogénéité significative entre les essais.

Aucun ECR n'a rapporté la mortalité toutes causes, la mortalité cardiovasculaire, la morbidité cardio-vasculaire ni des événements indésirables graves.

Il n'y avait aucune différence statistiquement significative pour l'ensemble des événements indésirables (RR = 0,78, IC 95% : 0,37 à 1,65) et les arrêts prématurés dus à des événements indésirables (RR = 0,53, IC 95% : 0,26 à 1,07).

Aucune différence significative n'a été notée pour la PAS du matin (-1,62 mm Hg, IC 95% : -4,19 à 0,95) et la PAD du matin (-1,21 mm Hg, IC 95% : -3,28 à 0,86) ; mais la PA sur 24 heures (TAS : -1,71 Mm Hg, IC 95% : -2,78 à -0,65 ; PAD : -1,38 Mm Hg, IC 95% : -2,13 à -0,62) a montré une différence statistiquement significative.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.