Les stratégies visant à aider les professionnels de la santé à recruter des participants dans des études de recherche

Introduction

La plupart des essais ne parviennent pas à recruter le nombre de participants dont ils ont besoin dans les délais prévus pour réaliser l'étude. Recruter de potentiels participants dans des recherches implique trois étapes : repérer, approcher et obtenir le consentement éclairé de potentiels participants souhaitant participer à une étude. Les chercheurs s'appuient souvent sur le personnel de santé, tels que les médecins ou les infirmiers, afin d'identifier et d'approcher des participants potentiels. Cette revue examine les stratégies pouvant être utilisées par les chercheurs pour améliorer le recrutement dans les études.

Résultats

Nous avons trouvé 11 études ayant évalué des stratégies de recrutement utilisées avec le personnel de santé au travers de recherches réalisées dans la littérature scientifique en janvier 2015. Cinq essais incluaient un total de 7372 participants. Il y avait trois stratégies principales :

1. L'utilisation d'un système d'alerte, soit un système informatique ou en passant par un membre de l'étude ou du personnel afin de contrôler les dossiers des patients et d'alerter le personnel s'occupant du recrutement des participants lorsqu'une personne semble avoir les caractéristiques recherchées par l'étude (cinq études).

2. L'offre d'informations supplémentaires concernant l'étude au personnel dans les hôpitaux ou dans les cliniques s'occupant du recrutement des participants au travers de visites éducatives réalisées par les chercheurs, de séminaires ou de brochures (quatre études).

3. L'utilisation d'un membre du personnel désigné dont le rôle principal était de recruter des participants (deux études).

Toutes les études identifiées étaient de très faible qualité, de sorte qu'il est difficile de tirer des conclusions définitives. Cinq études ont examiné le système d'alarme pour identifier les participants semblant avoir les caractéristiques recherchées pour participer aux études. Les systèmes d'alerte ont montré des résultats prometteurs, mais leurs résultats n'étaient pas unanimes. Les quatre études ayant évalué l'offre d'informations supplémentaires, les visites ou la formation pour les sites s'occupant du recrutement des participants ont révélé qu'aucune des stratégies évaluées n'a amélioré le recrutement. La stratégie la plus prometteuse semble être l'emploi d'une personne s'occupant spécifiquement de recruter des participants dans les études de recherche (un préposé aux essais cliniques ou une infirmière de recherche). Les deux études ayant utilisé cette stratégie ont montré une amélioration dans les taux de recrutement, mais celles-ci étaient à risque élevé de biais.

Conclusion

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour évaluer le rôle d'une personne ayant pour fonction spécifique le recrutement de participants dans des études de recherche.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe pas de preuves solides pour appuyer une quelconque stratégie visant à aider les professionnels de la santé à recruter des participants dans des études de recherche. Des visites supplémentaires ou l'offre d'informations supplémentaires n'ont pas semblé augmenter le recrutement par les professionnels de la santé. Les stratégies les plus prometteuses semblent être celles faisant recours à une personne désignée (par exemple un recruteur pour essais cliniques ou un système d'alerte automatisé) s'occupant spécifiquement de l'identification des potentiels participants ayant réduit les pressions exercées sur les professionnels de la santé, mais celles-ci ont été évaluées dans des études à risque élevé de biais.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'identification et l'approche des participants éligibles pour le recrutement dans des études de recherche repose généralement sur les professionnels de la santé. Ce processus est parfois entravé par des barrières délibérées ou accidentelles pouvant entrainer des biais dans la sélection des patients.

Objectifs: 

Notre principal objectif était d'identifier et d'évaluer les effets des stratégies conçues pour aider les professionnels de la santé à recruter des participants dans des études de recherche.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches le 5 janvier 2015 dans les bases de données électroniques suivantes : le registre Cochrane Méthodologie, CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, CINAHL, British Nursing Index, PsycINFO, ASSIA et Web of Science (SSCI, SCI-EXPANDED) à partir de 1985. Nous avons examiné les références bibliographiques de toutes les études incluses et des articles de revue pertinents et nous avons suivi les références via Web of Science pour toutes les études incluses.

Critères de sélection: 

Nous avons sélectionné toutes les études ayant évalué une stratégie visant à identifier et à recruter des participants pour des recherches via des professionnels de la santé et ayant fourni des données de comparaison sur les taux de recrutement.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment passé au crible les résultats des recherches pour évaluer l'éligibilité, lu les articles complets, appliqué les critères d'inclusion et extrait les données. Nous avons calculé les risques relatifs pour chaque étude pour déterminer l'effet de chaque stratégie.

Résultats principaux: 

Onze études remplissaient nos critères d'éligibilité et celles-ci étaient toutes à risque élevé ou modéré de biais. Seules cinq études ont indiqué le nombre total de participants (7372 participants au total). Trois études ont utilisé un plan d'étude randomisé, et les autres ont utilisé un plan de type avant/après. Plusieurs stratégies différentes ont été étudiées. Quatre études ont examiné l'impact des visites supplémentaires ou de l'offre d'informations supplémentaires aux sites des études ; aucune augmentation des taux de recrutement n'a été démontrée. Des augmentations des taux de recrutement ont été rapportées dans deux études ayant fait recours à une personne désignée s'occupant spécifiquement du recrutement, et dans cinq études ayant introduit un système d'alarme pour l'identification des participants éligibles. Les études étaient intégrées à des essais évaluant principalement des soins en oncologie mais également des services d'urgences, le diabète et les dorsalgies.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Martin Vuillème

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.