Régimes antibiotiques pour le sepsis néonatal à début précoce

Problématique de la revue

Nous avons examiné les données probantes disponibles sur les différents régimes antibiotiques pour les nouveau-nés (de la naissance à 72 heures de vie), présentant un sepsis à début précoce (tel que défini par les investigateurs).

Contexte

Le sepsis chez le nouveau-né est une affection grave et potentiellement mortelle, causée par la réaction de l'organisme à une infection. Le sepsis néonatal est la troisième cause de décès néonatal dans le monde. Malgré la charge élevée du sepsis chez les nouveau-nés, les données probantes de qualité élevée sur le diagnostic et le traitement sont rares. Cette revue Cochrane a été publiée à l'origine en 2004. Afin d'identifier les politiques antibiotiques les plus appropriées pour le sepsis néonatal, il est nécessaire de baser ces politiques sur une revue actualisée et bien menée. Compte tenu de l'importance clinique, une telle revue évaluant les effets de différents régimes antibiotiques pour le sepsis néonatal à début précoce est nécessaire.

Caractéristiques des études

Les données probantes sont à jour jusqu'en août 2020. Nous avons inclus cinq essais randomisant 865 participants. Les essais inclus ont comparé cinq régimes antibiotiques différents.

Principaux résultats

Nous avons inclus cinq essais : un essai a comparé l’ampicilline associée avec la gentamicine par rapport à la benzylpénicilline associée avec la gentamicine ; un essai a comparé la pipéracilline associée avec le tazobactam par rapport à l’amikacine ; un essai a comparé la ticarcilline associée avec l’acide clavulanique par rapport à la pipéracilline associé avec la gentamicine ; un essai a comparé la pipéracilline par rapport à l’ampicilline associée avec l’amikacine ; et un essai a comparé la ceftazidime par rapport à la benzylpénicilline associée à la gentamicine.

Aucune des cinq comparaisons n'a montré de différence lors de l'évaluation des décès toutes causes confondues, des effets indésirables graves (c'est-à-dire des complications majeures), de l'assistance respiratoire, de l'assistance circulatoire, de la néphrotoxicité (toxicité pour les reins), des troubles du développement neurologique (déficiences du fonctionnement du cerveau qui affectent le comportement, la mémoire ou la capacité d'apprentissage de l'enfant), de l'entérocolite nécrosante (les tissus de l'intestin s'enflamment et commencent à mourir) ou de l'ototoxicité (toxicité pour l'oreille). Les données probantes actuelles ne permettent pas de confirmer ou d'infirmer la supériorité d'un régime d'antibiotiques par rapport à un autre.

Qualité des données probantes

Les données probantes qui sous-tendent nos conclusions sont de très faible qualité. Les cinq essais présentaient un risque élevé de biais (c'est-à-dire que les essais ont été menés d'une manière qui a pu fausser les résultats en faveur de l'aspect positif). En outre, les cinq essais comprenaient peu de participants, ce qui rend les résultats de cette revue imprécis.

Conclusions des auteurs: 

Les données probantes actuelles ne permettent pas de conclure à la supériorité d'un régime d'antibiotiques par rapport à un autre. Il est nécessaire de mener des ECR de grande envergure évaluant différents régimes d'antibiotiques dans le sepsis néonatal précoce avec un faible risque de biais.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le sepsis néonatal est une cause majeure de morbidité et de mortalité. Il s'agit de la troisième cause de mortalité néonatale dans le monde, représentant 13 % de la mortalité néonatale globale. Malgré la charge élevée du sepsis néonatal, les données probantes de qualité élevée sur le diagnostic et le traitement sont rares. Peut-être en raison des difficultés de diagnostic du sepsis et de l'immunosuppression relative du nouveau-né, de nombreux nouveau-nés reçoivent des antibiotiques en cas de suspicion de sepsis. Les antibiotiques sont devenus les médicaments les plus utilisés dans les unités de soins intensifs néonatals. La dernière revue Cochrane a été mise à jour en 2004. Compte tenu de l'importance clinique, une revue systématique actualisée évaluant les effets des différents régimes antibiotiques pour le sepsis néonatal précoce est nécessaire.

Objectifs: 

Évaluer les effets bénéfiques et néfastes de différents régimes d'antibiotiques pour le sepsis néonatal à début précoce.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué nos recherches dans les bases de données électroniques suivantes : CENTRAL (2020, numéro 8) ; Ovid MEDLINE ; Embase Ovid ; CINAHL ; LILACS ; Science Citation Index EXPANDED et Conference Proceedings Citation Index - Science le 12 mars 2021. Nous avons recherché dans les bases de données d'essais cliniques et dans les références bibliographiques des articles récupérés les essais contrôlés randomisés (ECR) et les quasi-ECR.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les ECR comparant différents régimes antibiotiques pour le sepsis néonatal à début précoce. Nous avons inclus les participants de la naissance à 72 heures de vie au moment de la randomisation.

Recueil et analyse des données: 

Trois auteurs ont indépendamment évalué les études pour leur inclusion, extrait les données et évalué le risque de biais. Pour évaluer le niveau de confiance des données probantes, nous avons utilisé l'approche GRADE. Notre critère de jugement principal était la mortalité toutes causes confondues, et nos critères de jugement secondaires étaient les suivants : événements indésirables graves, assistance respiratoire, assistance circulatoire, néphrotoxicité, troubles du développement neurologique, entérocolite nécrosante et ototoxicité. Notre principal point d'intérêt temporel était le suivi maximal.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus cinq ECR (865 participants). Tous les essais présentaient un risque de biais élevé. Le niveau de confiance de confiance des données probantes selon GRADE était très faible. Les essais inclus ont évalué cinq comparaisons différentes d'antibiotiques.

Nous n'avons pas effectué de méta-analyses en raison du manque de données pertinentes.

Parmi les cinq essais inclus, un essai a comparé l’ampicilline associée avec la gentamicine par rapport à la benzylpénicilline associée avec la gentamicine ; un essai a comparé la pipéracilline associée avec le tazobactam par rapport à l’amikacine ; un essai a comparé la ticarcilline associée avec l’acide clavulanique par rapport à la pipéracilline associé avec la gentamicine ; un essai a comparé la pipéracilline par rapport à l’ampicilline associée avec l’amikacine ; et un essai a comparé la ceftazidime par rapport à la benzylpénicilline associée à la gentamicine.

Aucune des cinq comparaisons n'a trouvé de données probantes suggérant une différence dans l'évaluation de la mortalité toutes causes confondues, des effets indésirables graves, de l'assistance circulatoire, de la néphrotoxicité, des troubles du développement neurologique ou de l'entérocolite nécrosante ; cependant, aucun des essais n'était proche d'une taille d'information susceptible de contribuer de manière significative aux données probantes des bénéfices et des risques comparatifs d'un régime antibiotique particulier.

Aucun des essais n'a évalué l'assistance respiratoire ou l'ototoxicité.

Les bénéfices et les risques des différents régimes d'antibiotiques ne sont toujours pas clairs en raison du manque d'essais de grande puissance et du risque élevé d'erreurs systématiques.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Stéphanie Antoun et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.