Milieux de culture supplémentés par des facteurs de croissance pour les femmes qui ont recours à la procréation médicalement assistée

Problématique de la revue

Les milieux de culture contenant le facteur de croissance GM-CSF (facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages) améliorent-ils les chances de grossesse et de naissance d'un bébé vivant, et réduisent-ils le risque de fausse-couche, de grossesse de jumeaux ou de triplés, de naissance prématurée, de malformations congénitales, de problèmes génétiques chez le bébé et de mortinatalité ?

Contexte

La procréation médicalement assistée comprend les processus par lesquels les ovules de la femme et le sperme de l'homme sont combinés pour obtenir une fécondation en dehors du corps. Les embryons sont placés dans une solution appelée milieu de culture pour soutenir l'embryon en croissance jusqu'à ce qu'il puisse être replacé dans l'utérus de la femme. Le milieu de culture supplémenté par du GM-CSF est largement disponible dans les cliniques et est souvent proposé comme "complément" à un cycle de fécondation in vitro (FIV) afin d'améliorer le taux de réussite du traitement. L'utilisation d'un milieu de culture enrichi en GM-CSF peut rendre la FIV plus coûteuse.

Caractéristiques des études

Les données probantes ont été mises à jour jusqu'en octobre 2019. Nous avons obtenu les données de trois essais contrôlés randomisés (un type d'étude dans laquelle les participants sont assignés au hasard à un ou plusieurs groupes de traitement) sur 1 532 femmes stériles ayant eu recours à une FIV ou à une injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI), une forme spécialisée de FIV dans laquelle les spermatozoïdes sont injectés dans l'ovule. Nous avons comparé les milieux de culture supplémentés en GM-CSF avec les milieux de culture non supplémentés en GM-CSF pour les personnes ayant recours à la procréation médicalement assistée.

Ce que la revue a trouvé

Des données probantes de faible qualité révèlent que nous ne savons pas si les milieux de culture contenant des GM-CSF font une différence dans le taux de naissances vivantes par rapport à l'utilisation de milieux de culture ne contenant pas de GM-CSF. Cela suggère que si le taux de naissance vivante associé à des milieux de culture ne contenant pas de GM-CSF est de 22 %, le taux avec l'utilisation de milieux de culture contenant des GM-CSF serait compris entre 21 % et 30 %. Des données probantes de faible qualité révèlent également que nous ne savons pas si les milieux de culture contenant des GM-CSF font une différence en matière de fausses couches par rapport à l'utilisation de milieux de culture ne contenant pas de GM-CSF. Cela suggère que si le taux de fausses couches associé aux milieux de culture ne contenant pas de GM-CSF est de 4 %, le taux avec l'utilisation de milieux de culture contenant des GM-CSF serait de 2 à 5 %. Les données probantes de faible qualité concernant la grossesse, les anomalies congénitales et les problèmes génétiques du bébé, et les données probantes de très faible qualité concernant les grossesses de jumeaux ou de triplés et les naissances prématurées, révèlent que nous ne savons pas si les milieux de culture contenant du GM-CSF font une différence sur ces critères de jugement par rapport aux milieux de culture ne contenant pas de GM-CSF. Deux études se sont penchées sur la mortinatalité, mais comme il n’y a pas eu de mortinatalité dans aucune des deux études, nous n'avons pas pu analyser ce résultat.

Conclusions générales

En raison de la qualité des données probantes allant de très faible à faible, nous ne pouvons pas être certains que le GM-CSF soit plus ou moins efficace ou plus ou moins nocif que les milieux de culture non supplémentés par du GM-CSF. Il est important que des informations indépendantes sur les données probantes disponibles soient mises à la disposition de ceux qui envisagent d'utiliser des milieux de culture supplémentés par du GM-CSF. En attendant, d'autres études de grande envergure sont nécessaires pour accroître le niveau de confiance de nos conclusions.

Conclusions des auteurs: 

En raison de la qualité des données probantes allant de très faible à faible, nous ne pouvons pas être certains que le GM-CSF soit plus ou moins efficace que les milieux de culture non supplémentés par du GM-CSF sur les critères de jugement cliniques qui reflètent l'efficacité et la sécurité. Il est important que des informations indépendantes sur les données probantes disponibles soient mises à la disposition de ceux qui envisagent d'utiliser des milieux de culture supplémentés par du GM-CSF. Les affirmations des informations commerciales selon lesquelles le GM-CSF a un effet positif sur les taux de grossesse ne sont pas étayées par les données probantes disponibles présentées ici ; d'autres ECR bien conçus et ayant une puissance adéquate sont nécessaires pour augmenter le niveau de confiance des données probantes.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le GM-CSF (facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages) est un facteur de croissance qui est utilisé pour supplémenter les milieux de culture dans le but d’améliorer les résultats cliniques des personnes ayant recours à la procréation médicalement assistée. Il convient de noter que l'utilisation de milieux de culture enrichis en GM-CSF ajoute souvent un coût supplémentaire au prix d'un cycle de fécondation in vitro (FIV). Le but de cette étude était d'évaluer les données probantes disponibles provenant d'essais contrôlés randomisés (ECR) sur l'efficacité et la sécurité des milieux de culture enrichis en GM-CSF.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et la sécurité des milieux de culture d'embryons humains supplémentés en GM-CSF par rapport aux milieux de culture non supplémentés en GM-CSF, chez les femmes ou les couples pratiquant la procréation médicalement assistée.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons utilisé la méthodologie standard recommandée par Cochrane. Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Gynécologie et Fertilité de Cochrane, CENTRAL, MEDLINE, Embase, CINAHL, LILACS, DARE, OpenGrey, PubMed, Google Scholar, et dans deux registres d'essais le 15 octobre 2019, vérifié les références des articles pertinents et communiqué avec des experts dans le domaine.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des ECR comparant des milieux de culture d'embryons supplémentés en GM-CSF (y compris le G-CSF (facteur de stimulation des colonies de granulocyte)) à tout autre milieu de culture d'embryons non supplémenté en GM-CSF (contrôle) chez des femmes ayant recours à la procréation médicalement assistée.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons suivi les procédures méthodologiques standard recommandées par Cochrane. Les critères de jugement principaux étaient la naissance vivante et le taux de fausses couches. Les critères de jugement secondaires étaient la grossesse clinique, la gestation multiple, la naissance prématurée, les anomalies congénitales, l'aneuploïdie et le taux de mortinatalité. Nous avons évalué la qualité des données probantes à l'aide de la méthodologie GRADE. Nous avons entrepris une comparaison entre les milieux de culture enrichis en GM-CSF et les milieux de culture non enrichis en GM-CSF, pour les personnes ayant recours à la procréation médicalement assistée.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus cinq études, dont les données de trois d'entre elles (1 532 participants) ont fait l'objet d'une méta-analyse. Nous ne savons pas si le milieu de culture contenant du GM-CSF fait une différence sur le taux de naissances vivantes par rapport au milieu de culture conventionnel sans supplémentation par GM-CSF (rapport de cotes (RC) 1,19, intervalle de confiance (IC) à 95 % de 0,93 à 1,52, 2 ECR, N = 1 432, I2 = 69 %, données probantes de faible qualité). Les données suggèrent que si le taux de naissance vivante associé à des milieux de culture conventionnels non supplémentés par du GM-CSF était de 22 %, le taux avec l'utilisation de milieux de culture supplémenté par du GM-CSF se situerait entre 21 % et 30 %.

Nous ne savons pas si les milieux de culture contenant du GM-CSF font une différence sur le taux de fausses couches par rapport aux milieux de culture conventionnels sans GM-CSF (RC 0,75, IC à 95 % : 0,41 à 1,36, 2 ECR, N = 1 432, I2 = 0 %, données probantes de faible qualité). Ces données suggèrent que si le taux de fausses couches associé aux milieux de culture conventionnels non supplémentés par du GM-CSF était de 4 %, le taux avec l'utilisation de milieux de culture supplémentés par du GM-CSF serait compris entre 2 % et 5 %.

En outre, nous ne savons pas si les milieux de culture enrichis en GM-CSF font une quelconque différence sur les critères de jugement suivants : grossesse clinique (RC 1,16, IC à 95 % : 0,93 à 1,45, 3 ECR, N = 1 532 femmes, I2 = 67 %, données probantes de faible qualité) ; gestation multiple (RC 1,24, IC à 95 % : 0,73 à 2,10, 2 ECR, N = 1 432, I2 = 35 %, données probantes de très faible qualité) ; naissance prématurée (RC 1,20, IC à 95 % : 0,70 à 2,04, 2 ECR, N = 1 432, I2 = 76 %, données probantes de très faible qualité) ; malformations congénitales (RC 1,33, IC à 95 % : 0,59 à 3,01, I2 = 0 %, 2 ECR, N = 1 432, données probantes de faible qualité) ; et l'aneuploïdie (RC 0,34, IC à 95% : 0,03 à 3,26, I2 = 0 %, 2 ECR, N = 1 432, données probantes de faible qualité). Nous n'avons pas été en mesure d'entreprendre une analyse de la mortinatalité, car cet événement n'est survenu dans aucun des groupes des deux études qui ont évalué ce résultat.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Mélaine Lim et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.