Des statines pour l'asthme

Problématique de la revue

Nous avons examiné les données probantes relatives à l'effet des statines chez les personnes asthmatiques.

Contexte

L'asthme est une maladie chronique (persistante) courante des voies respiratoires. L'asthme est causé par l'inflammation des poumons et la bronchoconstriction (resserrement des petits tubes des poumons en réponse à un élément déclencheur comme le pollen ou l'air froid). L'inflammation et la bronchoconstriction provoquent une obstruction du flux d'air (rétrécissement et blocage). Les personnes asthmatiques connaissent des crises récurrentes de respiration sifflante, de difficultés respiratoires et d'oppression thoracique, avec ou sans toux.

Les statines sont des médicaments anti-inflammatoires. Nous avons souhaité effectuer une revue des données probantes sur les statines, la théorie étant que leurs propriétés anti-inflammatoires aideraient les personnes souffrant d'asthme. Nous voulions savoir si le traitement par statines était meilleur ou pire que d'autres alternatives, comme les soins habituels seuls ou différents types de statines (atorvastatine, simvastatine).

Caractéristiques des études

Nous avons trouvé un seul essai ayant évalué l'atorvastatine (un type de statine) et un placebo (traitement factice) chez 60 adultes asthmatiques sur une période de 12 semaines. Ces personnes souffraient d'asthme chronique (maladie persistante des voies respiratoires) lorsqu'elles ont commencé leur traitement.

Principaux résultats

Nous avons constaté que la statine (atorvastatine) n'entraînait pas d'amélioration nette de la fonction pulmonaire chez les personnes asthmatiques, mais qu'elle pouvait être plus efficace que le médicament factice pour contrôler l'asthme. Cependant, comme il n'y a qu'un seul essai, nous ne pouvons pas tirer de conclusions définitives.

L'essai n'a pas fait état d'effets indésirables ou d'effets indésirables graves (préjudices). Nous ne savons pas si les statines ont des effets bénéfiques sur le soulagement de l'asthme ou si elles augmentent le risque d'événements indésirables ou d'événements indésirables non graves.

Qualité des données probantes

Nous ne pouvons pas tirer de conclusions définitives sur l'utilité et la sécurité des statines chez les personnes asthmatiques car les données probantes étaient d’un niveau de confiance très faible

Les données probantes sont à jour jusqu'au 7 février 2020.

Conclusions des auteurs: 

Nous ne sommes pas en mesure de tirer des conclusions sur l'efficacité et la tolérance des statines pour traiter l'asthme car les données probantes sont d’un niveau de confiance très faible. Des ECR de haute qualité sont nécessaires pour évaluer l'effet des statines sur les personnes souffrant d'asthme. Des essais multicentriques bien conçus, avec des échantillons plus importants et une durée de traitement plus longue, évaluant des critères de jugement tels que les effets indésirables, l'utilisation des hôpitaux et les coûts, sont nécessaires afin de fournir des données probantes de meilleure qualité. Des études futures incluant des sous-groupes de personnes obèses souffrant d'asthme sont également nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'asthme est une maladie respiratoire chronique courante. Les personnes atteintes d'asthme présentent une inflammation de leurs voies respiratoires provoquant des épisodes récurrents de respiration sifflante, d'essoufflement et d'oppression thoracique, avec ou sans toux. Les statines ont de multiples effets thérapeutiques, notamment la réduction des taux de lipides dans le sang. Les statines joueraient un rôle potentiel en tant que traitement d'appoint dans l'asthme. Toutefois, des données probantes complètes des bénéfices et des risques de l'utilisation des statines sont nécessaires pour faciliter la prise de décision.

Objectifs: 

Évaluer les avantages et les inconvénients des statines en tant que traitement d'appoint de l'asthme chez les adultes et les enfants.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons recherché des études dans le registre des essais du groupe Cochrane sur les voies respiratoires, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE Ovid SP et Embase Ovid SP, depuis leur date de création. Nous avons effectué des recherches manuelles dans les actes des principales conférences sur les maladies respiratoires. Nous avons également recherché dans les registres d'essais cliniques des études achevées, en cours et non publiées, et scanné les listes de référence des études incluses et des revues pertinentes afin d'identifier des études supplémentaires.

La recherche est à jour jusqu'au 7 février 2020.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) avec conception en groupes parallèles évaluant les statines pendant au moins 12 semaines. Nous avons considéré que tous les participants ayant un diagnostic clinique d'asthme étaient éligibles, indépendamment de leur âge, de leur sexe, de la gravité de la maladie et de leur traitement antérieur ou actuel. Nous avions prévu d'inclure les études rapportées en texte intégral, celles publiées sous forme de résumé uniquement, et les données non publiées.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment sélectionné les études, extrait les données sur les critères de jugement et les caractéristiques des interventions des études incluses et évalué le risque de biais selon les procédures méthodologiques standard de Cochrane. Nous avons résolu tous les désaccords par la discussion.

Résultats principaux: 

Nous n'avons trouvé qu'un seul essai impliquant un total de 60 personnes atteintes d'asthme. L'essai comparait l'effet de l'atorvastatine à un placebo (traitement factice contenant du lactose) dans le traitement des personnes souffrant d'asthme chronique. L'essai n'a pas fourni de données sur les critères de jugement principaux ou les événements indésirables. Il y avait une incertitude quant à l'effet relatif sur le volume expiratoire maximum en une seconde (VEMS) et le débit expiratoire de pointe (DEP) dans le groupe atorvastatine par rapport au groupe placebo. L'étude n'a pas fait état d'effets indésirables graves pour les interventions. L'étude incluse présentait des divergences internes dans les données rapportées.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Carole Lescure et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.