Les services offerts par les pharmaciens peuvent-ils améliorer la santé des patients ?

Quel est l’objectif de cette revue ?

Evaluer si les services fournis par les pharmaciens améliorent la santé des patients. Nous avons recensé 116 études pour répondre à cette question.

Messages clés

Certains services fournis par les pharmaciens peuvent avoir des effets positifs sur la santé des patients, notamment une meilleure gestion de la tension artérielle et des fonctions physiques. Les services du pharmacien n'ont pas réduit le nombre de visites ou d'admissions à l'hôpital. Les services fournis par les pharmaciens ont eu des effets similaires sur la santé des patients par rapport aux services fournis par d'autres professionnels de santé.

Qu'est-ce qui a été étudié dans la revue ?

Les pharmaciens offrent une vaste gamme de services aux patients. Nous avons besoin de savoir quels services de pharmaciens sont efficaces pour aider les patients à améliorer leur santé. Cet revue a inclus des études sur les services de pharmaciens pour une grande variété de pathologies, dont l'hypertension artérielle et le diabète. La revue a mesuré l'effet de ces services sur les avantages (amélioration des résultats pour la santé) ainsi que sur les méfaits (admissions non prévues à l'hôpital, effets indésirables des médicaments).

Quels sont les principaux résultats de la revue ?

Nous avons trouvé 116 études pertinentes auxquelles ont participé 41 851 participants. Des études ont été menées dans 25 pays, les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et l'Australie ayant fourni la plupart des études. Beaucoup d'entre elles ont été réalisées dans des pharmacies d’officine et dans des services d’hospitalisation ambulatoire. Les études ont comparé les services fournis par les pharmaciens aux soins habituels de santé ou aux soins dispensés par d'autres professionnels de santé. Les études étaient dans l'ensemble de bonne qualité, bien que certaines aient posé problèmes parce qu'elles ne contenaient pas toutes les informations nécessaires à l'évaluation de la qualité.

Sur les 111 études comparant les services des pharmaciens aux soins habituels de santé, 47 ont rapporté les critères de jugement les plus importants. Comparé aux soins habituels de santé, les services d'un pharmacien peuvent réduire le pourcentage de patients dont la tension artérielle se situe en dehors de la fourchette cible. Il n'est pas certain que les services fournis par les pharmaciens réduisent le nombre de patients avec des taux d'hémoglobine glyquée en dehors de la plage cible, car la certitude des données est très faible. Les services de pharmacien pourraient avoir une incidence minime ou nulle sur la fréquentation ou les admissions à l'hôpital, ou sur les effets indésirables des médicaments ou sur les taux de mortalité. Les services de pharmacien pourraient légèrement améliorer la capacité physique.

Nous n'avons trouvé aucune étude comparant les services offerts par les pharmaciens à ceux d'autres professionnels de la santé ayant évalué l'impact de l'intervention sur les six principaux critères de jugement.

Dans quelle mesure cette revue est-elle à jour ?

Nous avons cherché des études qui avaient été publiées jusqu'en mars 2015. Nous avons effectué des recherches complémentaires en janvier 2018 et avons ajouté les études potentiellement éligibles aux "Études en attente de classification".

Conclusions des auteurs: 

Les résultats démontrent que les services des pharmaciens ont des effets variables sur l’état de santé des patients comparativement aux soins habituels. Nous n'avons trouvé aucune étude comparant les services offerts par les pharmaciens à ceux d'autres professionnels de la santé ayant évalué l'impact de l'intervention sur les six principaux critères de jugement. Les résultats doivent être interprétés avec prudence parce qu'il y avait une grande hétérogénéité dans les populations étudiées, les types d'interventions réalisées et les critères de jugement rapportés. Il y avait une hétérogénéité considérable dans plusieurs des méta-analyses, ainsi que des variations considérables dans les risques de biais.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Cette revue porte sur d’autres services dispensés par les pharmaciens, c.-à-d. les pharmaciens de ville, dans le cadre de soins primaires ou ambulatoires, aux patients non hospitalisés, et constitue une mise à jour d'une revue Cochrane déjà publiée.

Objectifs: 

Examiner l'effet des services de pharmacien autres que la dispense de médicaments sur l’état de santé des patients non-hospitalisés.

La stratégie de recherche documentaire: 

En mars 2015, nous avons effectué des recherches dans CENTRAL, MEDLINE, Embase, deux autres bases de données et deux registres d'essais, ainsi que vérifié les références et contacté les auteurs des études pour identifier d'autres études. Nous avons inclus des publications en d'autres langues que l'anglais. Nous avons effectué des recherches complémentaires en janvier 2018 et avons ajouté les études potentiellement éligibles aux "Études en attente de classification".

Critères de sélection: 

Essais randomisés sur les services de pharmaciens comparés aux soins habituels ou services équivalents/similaires avec le même objectif délivré par d'autres professionnels de la santé.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons utilisé les procédures méthodologiques standard de Cochrane et de l'Effective Practice and Organisation of Care Group (EPOC). Deux auteurs de la revue ont vérifié de façon indépendante l'inclusion des études, extrait les données et évalué les risques de biais. Nous avons évalué la certitude globale des éléments probants à l'aide de GRADE.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 116 essais comprenant 111 essais (39 729 participants) comparant les interventions des pharmaciens aux soins habituels et cinq essais (2122 participants) comparant les services des pharmaciens avec ceux d'autres professionnels de la santé. Sur les 116 essais, 76 ont été inclus dans les méta-analyses Les 40 essais restants n'ont pas été inclus dans les méta-analyses parce qu'ils comportaient chacun des critères de jugement uniques qui ne pouvaient être combinés. La plupart des essais cliniques visaient des maladies chroniques et ont été menés dans divers milieux, principalement dans des pharmacies de ville et des services d’hospitalisation ambulatoire, principalement, mais pas exclusivement, dans des pays à revenu élevé. La plupart des essais présentaient un faible risque de biais et environ 25 à 30 % présentaient un risque élevé de biais de performance, de détection et d'attrition. Le biais de sélection n'était pas clair pour environ la moitié des études incluses.

Comparativement aux soins habituels de santé, nous ne savons pas avec certitude si les services de pharmacien réduisent le pourcentage de patients en dehors de la plage cible d'hémoglobine glyquée (5 essais, N = 558, rapport des cotes (RC) 0,29, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,04 à 2,22 ; très faible certitude des résultats). Les services de pharmacien pourraient réduire le pourcentage de patients dont la tension artérielle se situe en dehors de la plage cible (18 essais, N = 4107, RC 0,40, IC à 95 %, 0,29 à 0,55 ; faible certitude des résultats) et entraine probablement peu ou pas de différence dans la fréquentation ou les admissions aux hôpitaux (14 essais, N = 3631, RC 0,85, IC à 95 %, 0,65 à 1,11 ; certitude moyenne des résultats). Les services d'un pharmacien pourraient n’avoir que peu ou pas d’impact sur les effets indésirables des médicaments (3 essais, N = 590, RC 1,65 ; IC à 95 % : 0,84 à 3,24) et pourraient légèrement améliorer les fonctions physiques (7 essais, N = 1329 ; différence moyenne (DM) 5,84 ; IC à 95 % : 1,21 à 10,48 ; faible certitude des résultats). Les services d'un pharmacien pourraient n'avoir que peu ou pas d'effet sur la mortalité (9 essais, N = 1980, RC 0,79, IC à 95 %, 0,56 à 1,12, faible certitude des résultats).

Des cinq études comparant les services offerts par les pharmaciens à ceux d'autres professionnels de santé, aucune n'a évalué l'impact de l'intervention sur le pourcentage de patients en dehors de la plage cible de tension artérielle ou d'hémoglobine glyquée, la fréquentation et l'admission à l’hôpital, les effets indésirables des médicaments ou la capacité physique.

Notes de traduction: 

Traduction révisée par Amytis Heim pour Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.