Réticulation du collagène cornéen dans les kératites infectieuses

Quel est l’objectif de cette revue ?
Le but de cette revue Cochrane était de découvrir l'effet du chromophore photoactivé dans la réticulation du collagène (PACK-CXL), un traitement potentiel pour les personnes atteintes de kératite infectieuse bactérienne. La kératite infectieuse est une infection de la cornée, qui est le tissu clair en forme de dôme situé à l'avant de l'œil. Nous avons recueilli et analysé toutes les études jugées pertinentes pour répondre à cette question et avons trouvé trois études pertinentes.

Principaux messages
Il n’y a pas de données probantes indiquant que le PACK-CXL associé à des antibiotiques standards (médicaments qui traitent les infections bactériennes) soit plus ou moins efficace que les antibiotiques standards seuls en ce qui concerne la guérison complète et l'échec du traitement. Cinq essais en cours (1 136 participants) pourraient fournir de meilleures réponses lors de la prochaine mise à jour de cette revue.

Qu'étudie cette revue ?
Le PACK-CXL utilise la lumière ultraviolette d'un appareil spécifique afin de renforcer la cornée. Ce traitement est appelé "réticulation" car il favorise la liaison des fibres de collagène dans l'œil. Les fibres de collagène fonctionnent comme des poutres de soutien pour maintenir la cornée stable.

Quels sont les principaux résultats de cette revue ?
Nous avons inclus dans cette revue trois études qui comparent le PACK-CXL combiné à des antibiotiques standards par rapport aux antibiotiques standards seuls. Les études ont porté sur un total de 59 participants atteints de kératite bactérienne (59 yeux). Le suivi a été effectué entre 14 et 120 jours après le traitement. Les études ont été menées en Égypte, en Iran et en Thaïlande entre 2010 et 2014.

Il n’y a pas de données probantes qui montrent que le PACK-CXL combiné à des antibiotiques standards soit plus efficace que les antibiotiques standards seuls pour une guérison complète. Nous avons très peu confiance dans cette conclusion en raison du faible nombre de participants et du risque élevé de biais. Il n'y a pas non plus de données probantes qui montrent un taux d'échec thérapeutique différent entre le PACK-CXL associé à des antibiotiques standards et les antibiotiques standards seuls. Nous avons peu confiance dans cette conclusion en raison du faible nombre de participants et du risque élevé de biais. Un essai impliquant 32 participants n'a pas rapporté d’effet indésirable du PACK-CXL à 14 jours.

Cette revue est-elle à jour ?
Les auteurs de la revue ont recherché des études ayant été publiées jusqu'au 8 juillet 2019.

Conclusions des auteurs: 

Les données probantes actuelles de l'efficacité du PACK-CXL dans la kératite bactérienne sont d’un niveau de confiance faible et cliniquement hétérogènes en ce qui concerne les critères de jugement. Il y a cinq ECR en cours, avec 1 136 participants, qui pourraient fournir de meilleures réponses lors de la prochaine mise à jour de cette revue. Toute recherche future devrait inclure des analyses de sous-groupe basées sur l'étiologie. Un ensemble de critères de jugement de base serait utile aux décideurs en santé afin de comparer et comprendre les données des études.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La kératite infectieuse est une infection de la cornée qui peut être causée par des bactéries, des virus, des champignons, des protozoaires ou des parasites. Elle peut être associée à une chirurgie oculaire, à un traumatisme, au port de lentilles de contact, à des conditions provoquant une déficience ou une perte de sensation cornéenne, à une suppression du système immunitaire comme le diabète, à l'utilisation chronique de stéroïdes topiques ou à des traitements immunomodulateurs. L’utilisation du chromophore photoactivé pour la réticulation du collagène (PACK-CXL) cornéen est une thérapie qui a eu des résultats probants pour le traitement d’affections oculaires telles que le kératocône et l'ectasie cornéenne. Plus récemment, le PACK-CXL a été exploré comme option de traitement de la kératite infectieuse.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité et la sécurité du PACK-CXL associé aux soins standards par rapport aux soins standards seuls dans le traitement de la kératite bactérienne.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le Registre Cochrane des Essais Contrôlés (CENTRAL) (qui contient le Registre Cochrane des Essais Cliniques sur la Vue et les Yeux) (2019, numéro 7) ; Ovid MEDLINE ; Embase.com ; PubMed ; la base de données sur les sciences de la santé en Amérique latine et dans les Caraïbes (LILACS) ; ClinicalTrials.gov ; et le système d'enregistrement international des essais cliniques (ICTRP) de l'OMS. Nous n’avons pas appliqué de restriction de date ou de langue sur les recherches électroniques d’essais cliniques. Notre dernière recherche dans les bases de données électroniques date du 8 juillet 2019.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR), des essais quasi-randomisés et des essais cliniques contrôlés (ECC) étudiant le PACK-CXL dans la kératite bactérienne. Nous avons inclus les essais quasi-randomisés et les ECC car nous avions anticipé qu'il n'y aurait pas beaucoup d’ECR éligibles à l'inclusion dans notre revue.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont, de manière indépendante, sélectionné les études à inclure dans la revue, évalué les risques de biais et extrait les données. Le critère de jugement principal était la proportion de participants ayant une guérison complète après quatre à huit semaines. Les critères de jugement secondaires comprenaient l'acuité visuelle, la morphologie, les événements indésirables et l'échec du traitement après quatre à huit semaines.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus trois essais (deux ECR et un essai quasi-randomisé) dans cette revue pour un total de 59 participants (59 yeux) atteints de kératite bactérienne. Les essais ont été menés en Égypte, en Iran et en Thaïlande entre 2010 et 2014. Nous ne savons pas si le PACK-CXL associé à une antibiothérapie standard est plus efficace qu'une antibiothérapie standard seule pour la réépithélialisation et la guérison complète (rapport de risque (RR) = 1,53 avec un intervalle de confiance (IC) à 95 % de 0,88 à 2,66 ; participants = 15). Nous avons jugé que le niveau de confiance des données probantes était très faible en raison de la petite taille de l'échantillon et du risque élevé de biais de sélection et de performance. Le risque élevé de biais de sélection reflète le risque globale pour la revue. La mise en aveugle des participants n'a pas été possible dans le groupe chirurgie. Nous n’avons pas retrouvé de participant qui avait pour meilleure acuité visuelle corrigée 20/100 ou plus, à huit semaines (données probantes d’un niveau de confiance très faible). Il n'existe pas non plus de données probantes montrant que l'utilisation du PACK-CXL associé aux soins standards entraîne moins d'échecs thérapeutiques que les soins standards seuls (RR 0,50 avec un IC à 95 % de 0,05 à 4,98 ; participants = 32). Nous avons jugé que le niveau de confiance des données probantes était faible en raison de la petite taille de l'échantillon et du risque élevé de biais de sélection. Nous n’avons pas trouvé d’événements indésirables rapportés à 14 jours (données probantes d’un niveau de confiance faible). Les données sur d'autres critères de jugement, comme l'acuité visuelle et les caractéristiques morphologiques, n'ont pas pu être comparées en raison de la variabilité des points de mesures dans le temps et de paramètres spécifiques.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Judith Ravetta et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.