Filtration continue du sang veineux en cas de pancréatite aiguë sévère

Problématique de la revue

La filtration continue du sang veineux peut-elle réduire le nombre de décès chez les personnes atteintes de pancréatite aiguë sévère ?

Contexte

La pancréatite aiguë sévère est associée à un taux de mortalité élevé et à des complications mettant la vie en danger. L'hémofiltration veino-veineuse continue ( en anglais : continuous veno-venous hemofiltration, CVVH ; filtration continue du sang de veine) a été utilisée dans certains centres pour réduire les complications et la mortalité, mais on ignore si la CVVH est bénéfique pour les patients.

Caractéristiques des études

Nous avons cherché toutes les études pertinentes et bien menées jusqu'en septembre 2019. Nous avons inclus deux essais contrôlés randomisés (expériences dans lesquelles les participants sont répartis au hasard entre deux ou plusieurs interventions, incluant éventuellement une intervention témoin ou aucune intervention, et les résultats sont comparés). Une étude a randomisé 64 personnes atteintes de pancréatite aiguë sévère pour recevoir soit la CVVH (32 personnes), soit aucune intervention (32 personnes). L'autre étude a randomisé 30 personnes atteintes de pancréatite aiguë sévère pour recevoir soit la CVVH à haut volume (haute vitesse) (15 personnes) ou CVVH standard (15 personnes).

Principaux résultats : hémofiltration veino-veineuse continue par rapport à l'absence d'intervention

Il n'y a eu aucun décès à l'hôpital dans les deux groupes. Nos résultats ne nous permettent pas de dire si la CVVH a un effet important sur la mortalité ou sur les complications chez les personnes atteintes de pancréatite aiguë sévère parce que l'échantillon était petit.

Principaux résultats : un type d'hémofiltration veino-veineuse continue versus un autre type d'hémofiltration veino-veineuse continue

La CVVH à volume élevé peut avoir peu ou pas de différence quant au nombre de décès à l'hôpital (20,0 % pour la CVVH à volume élevé contre 33,3 % pour la CVVH standard). Nous ne savons pas avec certitude si la CVVH à volume élevé réduit le nombre d'événements indésirables (13,3 % dans les deux groupes). Nos résultats ne nous permettent pas de déterminer si la CVVH à volume élevé est supérieure, équivalente ou inférieure à la CVVH standard chez les personnes atteintes de pancréatite aiguë sévère parce que l'échantillon était petit et que les résultats étaient imprécis.

Niveau de qualité des données probantes

La plupart des études incluses présentaient certaines limites quant à la façon dont elles étaient menées ou présentées. Dans l'ensemble, la qualité des données probantes variait de très faible à faible.

Conclusions des auteurs: 

La qualité des données probantes actuelles est très faible ou très faible. Pour les deux comparaisons examinées dans la présente revue, les données sont rares. Il n'est pas clair si la CVVH a un effet sur la mortalité ou les complications chez les patients atteints de pancréatite aiguë sévère. On ne sait pas non plus si la CVVH à volume élevé est supérieure, équivalente ou inférieure à la CVVH standard chez les patients atteints de pancréatite aiguë sévère.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La pancréatite aiguë sévère est associée à des taux élevés de mortalité et de complications mettant la vie en danger. L'hémofiltration veino-veineuse continue (en anglais : continuous veno-venous hemofiltration, CVVH) a été utilisée dans certains centres pour réduire la mortalité et éviter des complications locales ou systémiques, mais son efficacité et son innocuité sont incertaines.

Objectifs: 

Évaluer les avantages et les inconvénients de la CVVH chez les patients souffrant de pancréatite aiguë sévère, comparer les effets de différentes techniques de CVVH et évaluer le moment optimal pour la délivrance de CVVH.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons fait des recherches dans la Cochrane Library (2019, numéro 8), MEDLINE (1946 au 13 septembre 2019), Embase (1974 au 13 septembre 2019) et Science Citation Index Expanded (1982 au 13 septembre 2019).

Critères de sélection: 

Nous avons inclus tous les essais cliniques comparatifs et randomisés (ECR) qui comparaient la CVVH à l'absence de CVVH chez les participants atteints de pancréatite aiguë sévère. Nous avons également inclus des ECR qui comparaient différents types de CVVH et différents calendriers de CVVH chez les participants atteints de pancréatite aiguë sévère.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de l'étude ont identifié de façon indépendante les essais à inclure, recueilli les données et évalué le risque de biais. Nous avons effectué les méta-analyses au moyen du logiciel Review Manager 5. Nous avons calculé le risque relatif (RR) pour les résultats dichotomiques et la différence moyenne (DM) pour les résultats continus, avec des intervalles de confiance (IC) à 95%.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus deux études, impliquant un total de 94 participants, dans la revue.

Hémofiltration veino-veineuse continue versus aucune intervention

Nous avons inclus une étude dans laquelle 64 participants atteints de pancréatite aiguë sévère ont été randomisés pour avoir la CVVH (32 participants) ou aucune intervention (32 participants). Il n'y a eu aucun décès dans l'un ou l'autre groupe (données de très faible qualité). Les événements indésirables, la durée du séjour en unité des soins intensifs (USI), la durée du séjour à l'hôpital, le coût total de l'hôpital et la qualité de vie n'ont pas été rapportés dans l'étude.

Un type de l'hémofiltration veino-veineuse continue par rapport à un autre type d'hémofiltration veino-veineuse continue

Nous avons inclus une étude dans laquelle 30 participants atteints de pancréatite aiguë sévère ont été répartis au hasard pour avoir la CVVH à grand volume (15 participants) ou CVVH standard (15 participants). La CVVH à volume élevé peut entraîner peu ou pas de différence dans les taux de mortalité à l'hôpital (20,0 % dans le groupe à volume élevé de la CVVH contre 33,3 % dans le groupe standard ; risque relatif (RR) 0,60, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,17 à 2,07 ; 30 participants ; 1 étude ; données probantes de faible qualité). Nous ne savons pas avec certitude si l'hémofiltration à volume élevé réduit les taux d'effets indésirables (13,3 % dans les deux groupes ; RR 1,00, IC à 95 %, 0,16 à 6,20 ; 30 participants ; 1 étude ; données probantes de très faible qualité). La durée du séjour en soins intensifs, la durée du séjour à l'hôpital, le coût total de l'hospitalisation et la qualité de vie n'ont pas été déclarés dans l'étude.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.