Les commentaires clients dans les thérapies psychologiques pour les enfants et adolescents présentant des troubles mentaux

Pourquoi cette revue est-elle importante ?

Les commentaires systématiques des clients aux psychothérapeutes peuvent améliorer les résultats de la thérapie psychologique. Typiquement, les commentaires clients sont fournis régulièrement tout au long de la thérapie. Les clients remplissent un questionnaire pour renseigner ce qu’ils pensent de la thérapie et comment ils se sentent en général. Le questionnaire est ensuite noté et examiné par le thérapeute. L’idée est que le thérapeute utilisera les commentaires pour ajuster le processus de thérapie, dans le but d’améliorer la compatibilité client-thérapeute et client-thérapie et, à terme, l’implication du client, la réponse au traitement et les résultats. Il existe des preuves empiriques en faveur de l’utilisation des commentaires clients dans les psychothérapies chez les adultes pour améliorer les résultats et la réponse, mais les connaissances sur cette pratique chez les enfants et adolescents sont limitées. Cette revue peut fournir une meilleure compréhension du rôle actuel des commentaires clients dans la psychothérapie pour les enfants et adolescents, ainsi que les futures directions qui favorisent une pratique fondée sur les preuves dans la psychothérapie des enfants et adolescents.

Qui s’intéressera à cette revue ?

Les psychothérapeutes travaillant avec des enfants et adolescents, les décisionnaires, les enfants et adolescents présentant des troubles mentaux, et leurs aidants et parents.

À quelles questions cette revue cherche-t-elle à répondre ?

Certaines recherches suggèrent que les commentaires clients ont un impact positif sur les issues de la psychothérapie avec les adultes. Nous ne savons pas si les commentaires clients fonctionnent avec les enfants et adolescents.

Quelles études ont été incluses dans la revue ?

Pour être incluses dans la revue, les études devaient être des essais contrôlés randomisés, où des enfants et adolescents présentant des troubles mentaux étaient répartis de façon aléatoire (uniquement au hasard) pour recevoir soit une psychothérapie avec des commentaires clients soit une psychothérapie ordinaire. Nous avons effectué des recherches dans des bases de données électroniques pour trouver tous les essais de ce type publiés jusqu’au 3 avril 2018, et en avons trouvé six (avec un total de 1097 enfants et adolescents) qui répondaient à nos critères d’inclusion.

Que nous apportent les preuves de la revue ?

Il y a eu peu de recherches concernant les commentaires clients dans les thérapies psychologiques pour les enfants et adolescents présentant des troubles mentaux. La plupart d’entre elles ont été réalisées aux États-Unis avec des enfants plus âgés et des adolescents (de 11 à 18 ans).

Il n’y avait pas de preuves claires soutenant l’efficacité des commentaires clients dans la thérapie psychologique pour les enfants et adolescents.

Que devrait-il se passer à la suite de cette revue ?

Il ne peut pas être exclu que les commentaires clients aient des effets positifs sur les résultats de la psychothérapie chez les enfants et adolescents. Des études de qualité élevée sont nécessaires pour fournir des preuves suffisantes. Les études à venir devraient également inclure des enfants plus jeunes et devraient être réalisées dans des pays autres que les États-Unis.

Conclusions des auteurs: 

En raison du manque de données de qualité élevée et d’une incohérence importante dans les résultats de différentes études, il n’y a actuellement pas suffisamment de preuves pour parvenir à des conclusions fermes concernant le rôle des commentaires clients dans les thérapies psychologiques pour les enfants et adolescents présentant des troubles mentaux, et des recherches supplémentaires sur ce sujet d’importance sont nécessaires.

Les études à venir devraient éviter les risques de biais de performance, de détection et d’attrition observés dans les études incluses dans cette revue. Des études réalisées dans des pays autres que les États-Unis sont nécessaires, ainsi que des études incluant des enfants de moins de 10 ans.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les troubles mentaux de l’enfance et de l’adolescence représentent une source d’inquiétude sérieuse et croissante à travers le monde. Les recherches suggèrent que la psychothérapie peut avoir un impact significatif et positif sur les enfants et adolescents présentant des troubles mentaux, tels que les troubles anxieux, la dépression et les troubles du comportement. Les outils de commentaires clients servent de méthode pour suivre les progrès des clients et pour fournir les commentaires des clients aux thérapeutes au cours du processus thérapeutique. Ces outils peuvent aider à améliorer la prise de décisions des cliniciens en leur permettant d’adapter leurs plans thérapeutiques à mesure que la thérapie avance, ce qui entraîne une réduction des échecs du traitement. Les recherches ont montré que les outils de commentaires clients ont un effet positif sur la psychothérapie des adultes. Cette revue cherche à déterminer si les outils de commentaires dans la thérapie des enfants et adolescents pourraient aider les thérapeutes à mieux traiter leurs jeunes clients.

Objectifs: 

Évaluer les effets des commentaires clients dans la thérapie psychologique sur les issues des troubles mentaux des enfants et adolescents.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais contrôlés du groupe Cochrane sur les troubles mentaux communs (CCMDCTR, études et références), le registre central Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL : Cochrane Central Register of Controlled Trials), Ovid MEDLINE (1946-), Embase (1974-) and PsycINFO (1967-) jusqu’au 3 avril 2018. Nous n’avons appliqué aux recherches aucune restriction sur la date, la langue ou l’état de publication.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) qui comparaient les commentaires clients à l’absence de commentaires clients dans les thérapies psychologiques pour les enfants et adolescents.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué les références pour l’admissibilité à l’inclusion et extrait les données concernant les critères d’évaluation, le risque de biais et les caractéristiques de l’étude à l’aide de formulaires personnalisés. Nous avons contacté les auteurs des études afin d’obtenir les données manquantes. Nous avons analysé les données dichotomiques en utilisant le risque relatif (RR) et calculé les intervalles de confiance (IC) à 95 %. Pour les données continues, nous avons calculé les différences moyennes (DM), ou les différences moyennes standardisées (DMS) si des échelles différentes avaient été utilisées pour mesurer le même critère d’évaluation. Nous avons utilisé un modèle à effets aléatoires pour toutes les analyses.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus dans la revue six ECR publiés, réalisés aux États-Unis (5 ECR) et en Israël (1 ECR), avec 1097 enfants et adolescents (de 11 à 18 ans).

Nous sommes très incertains quant à l’effet des commentaires clients sur l’amélioration des symptômes, tels qu’ils sont rapportés à court terme par les jeunes, parce que nous considérons que les preuves ont un très faible niveau de certitude en raison d’un risque élevé de biais et de très graves incohérences des estimations de l’effet dans les différentes études. De même, nous sommes très incertains quant à l’effet des commentaires clients sur l’acceptabilité du traitement, en raison d’un risque de biais élevé, d’imprécisions dans les résultats, et du caractère indirect de la mesure du critère d’évaluation (RR 1,08 ; IC à 95 % 0,73 à 1,61 ; 2 études ; 237 participants ; très faible niveau de certitude).

Dans l’ensemble, la plupart des études ont correctement rapporté et réalisé la répartition aléatoire et la dissimulation de la répartition. Aucune des études n’a été faite en aveugle ou n’a tenté de mise en aveugle des participants et du personnel, et les études avaient un risque élevé de biais de performance, et une seule étude avait procédé à la mise en aveugle des examinateurs des critères d’évaluation. Toutes les études avaient un risque de biais d’attrition élevé ou peu clair en raison d’un compte-rendu opaque et de mauvaise qualité du flux des participants à travers les études.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Sophie Fleurdépine pour Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.