Équipes de spécialistes de l'accès vasculaire pour l'insertion et la prévention de la défaillance des dispositifs d'accès vasculaire

Problématique de la revue

Nous avons examiné les données probantes concernant l'efficacité des équipes d'accès vasculaire par rapport aux modèles généralistes en ce qui concerne le succès de l'insertion du dispositif d'accès vasculaire, les défaillances du dispositif et la rentabilité.

Nous n'avons trouvé aucune étude éligible pour notre revue.

Contexte

Nous décrivons une équipe d'accès vasculaire comme le regroupement du personnel de santé qui possède des connaissances et des compétences avancées dans l'évaluation, l'insertion, les soins et la gestion des dispositifs d'accès vasculaire, comme les équipes de perfusion/intraveineuse, de thérapie intraveineuse, ainsi que les spécialistes individuels de l'accès vasculaire (infirmiers, médecins, thérapeutes, techniciens et adjoints au médecin).

Notre objectif était d'évaluer si l'approche de l’équipe d'accès vasculaire est meilleure que l’approche généraliste.

Nous définissons un modèle ou une approche généraliste comme un groupe plus important d'infirmiers, de médecins ou d'autres professionnels de la santé désignés dans l'établissement de santé qui ont des compétences et des connaissances moins avancées dans l'insertion et la gestion des dispositifs d'accès vasculaire.

Nous définissons un dispositif d'accès vasculaire (DAV) comme un cathéter (tube mince) inséré dans des veines ou des orifices pouvant être implantés sous la peau, permettant d'administrer des liquides et des médicaments en intraveineuse. Les cathéters insérés dans les artères peuvent être utilisés pour surveiller la thérapie. Parmi les cathéters, le plus courant, le cathéter veineux périphérique (CVP), peut rester en place pendant plusieurs jours avant d'être retiré. Les DAV ou cathéters implantés dans les veines centrales peuvent généralement rester en place pendant de nombreuses semaines, des mois, et dans certains cas, en particulier pour les orifices, des années. Les dispositifs d'accès vasculaire sont utilisés pour administrer des liquides (thérapie par perfusion) et des médicaments par voie intraveineuse (injectés dans une veine), pour prélever des échantillons de sang et pour effectuer une surveillance de nature invasive. Ils sont souvent essentiels pour fournir un traitement et des soins. L'utilisation des DAV et de la thérapie par perfusion s'étend à presque toutes les spécialités médicales, chirurgicales et de soins intensifs, est effectuée en milieu hospitalier, en soins de longue durée et en soins à domicile.

Il existe plusieurs risques liés à l'insertion d'un DAV et à son entretien continu qui peuvent entraîner la défaillance du dispositif (celui-ci ne permet plus d’administrer des soins). Une complication importante après l'insertion est la thrombose veineuse liée au cathéter (formation de caillots). Les personnes atteintes de cancer ou qui sont gravement malades et qui peuvent nécessiter des interventions médicales supplémentaires pour traiter la thrombose sont particulièrement vulnérables à cette complication. Il existe avec le CVP un risque d'inflammation de la veine liée à la perfusion (phlébite ou thrombophlébite) lorsque la veine canulée devient douloureuse avec d'autres signes potentiels tels que des rougeurs au site d'insertion. Les risques d'infection, comme les infections du sang liées aux cathéters, sont associés à tous les DAV ; les éviter est une priorité en matière de soins de santé. Les infections sanguines liées aux cathéters entraînent un séjour prolongé à l'hôpital, des maladies graves, des décès et une augmentation des coûts des services de santé.

Caractéristiques des études

Le 7 février 2018, nous avons effectué des recherches dans un large éventail de bases de données médicales. Nous avons identifié 2 398 études potentielles, dont 30 que nous avons examinées en détail. Nous avons trouvé une étude convenable, mais bien que l'étude soit terminée, le manuscrit n'a pas encore été accepté pour publication, et nous n'avons donc pas pu analyser les données. Nous avons assigné l'étude comme étant en attente de classification ; une fois que ses résultats seront publiés, nous l'évaluerons de nouveau et déciderons si elle est éligible pour la revue . Nous avons trouvé un essai enregistré qui examine la question de notre revue, mais il n'est pas encore terminé ou publié.

Résultats-clés

Nous n'avons trouvé aucun essai contrôlé randomisé (ECR) publié pour appuyer ou réfuter l'affirmation selon laquelle les équipes d’accès vasculaire sont meilleures que le modèle généraliste pour l'insertion des dispositifs et la prévention des défaillances. Toutefois, cette conclusion pourrait changer une fois que l’étude en attente de classification et l’étude en cours seront publiées. Il est nécessaire d'avoir des ECR de bonne qualité pour évaluer l'efficacité de l’approche d’une équipe d’accès vasculaire pour l'insertion de la CAV et la prévention des défaillances. Un ECR est une étude (ou un essai) qui vise à réduire le biais lors de l'essai d'un nouveau traitement. Les personnes participant à l'essai sont réparties au hasard soit dans le groupe recevant le traitement à l'étude, soit dans un groupe recevant le traitement standard (ou le traitement placebo) comme témoin.

Qualité des données probantes

Nous n'avons pas analysé la qualité des données probantes, car nous n'avons pas trouvé d'études appropriées à inclure dans notre revue.

Conclusions des auteurs: 

Cette revue systématique n'a pas réussi à trouver d'ECR publiés pertinents pour appuyer ou réfuter l'affirmation selon laquelle les équipes d'accès vasculaire sont meilleures que le modèle généraliste. Une équipe d'accès vasculaire possède des connaissances avancées en ce qui concerne les techniques d'insertion, les soins cliniques et la gestion des dispositifs d'accès vasculaire, alors qu'un modèle généraliste comprend des infirmiers, des médecins ou d'autres professionnels de la santé désignés dans l'établissement de santé qui peuvent avoir des techniques d'insertion moins avancées et qui s'occupent des dispositifs d'accès vasculaire parmi d'autres tâches cliniques concurrentes. Toutefois, cette conclusion pourrait changer une fois que l’étude en attente de classification et l’étude en cours seront publiées. Il est nécessaire d'avoir des ECR de bonne qualité pour évaluer l'efficacité d'une approche d'équipe d'accès vasculaire pour l'insertion de dispositifs d'accès vasculaire et les soins pour empêcher les défaillances.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La plupart des personnes admises dans les hôpitaux dans le monde ont besoin d'un dispositif d'accès vasculaire (DAV). Des centaines de millions de DAV sont insérés chaque année aux États-Unis, et plus d'un milliard de cathéters veineux périphériques sont utilisés chaque année dans le monde. De nombreux rapports suggèrent qu'une approche d'équipe pour l'évaluation, l'insertion et le maintien des DAV améliore les résultats cliniques, l'expérience du patient et les processus de soins de santé.

Objectifs: 

Comparer l'utilisation de l'équipe d'accès vasculaire pour l'insertion et les soins du DAV à une approche de modèle généraliste pour les participants hospitaliers ou communautaires nécessitant un DAV en termes de succès d'insertion, de défaillances et de rentabilité du dispositif.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons fait des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL ; 2018, numéro 1) ; Ovid MEDLINE (1950 au 7 février 2018) ; Ovid Embase (1980 au 7 février 2018) ; EBSCO CINAHL (1982 au 7 février 2018) ; Web of Science Conference Proceedings Citation Index - Science and Social Science and Humanities (1990 au 7 février 2018) ; et Google Scholar. Nous avons effectué des recherches dans les registres d'essais suivants : Australian and New Zealand Clinical Trials Register (www.anzctr.org.au) ; ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) ; Current Controlled Trials (www.controlled-trials.com/mrct) ; HKU Clinical Trials Registry (www.hkclinicaltrials.com) ; Clinical Trials Registry - India (ctri.nic.in/Clinicaltrials/login.php) ; UK Clinical Trials Gateway (www.controlled-trials.com/ukctr/) ; et le Système d'enregistrement international des essais cliniques (ICTRP) de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) (www.who.int/trialsearch). Nous avons fait une recherche dans toutes les bases de données le 7 février 2018.

Critères de sélection: 

Nous avions prévu d'inclure des essais contrôlés randomisés (ECR) qui évaluent l'efficacité des équipes d'accès vasculaire ou des spécialistes de l’insertion en termes d’impact sur les critères de jugement cliniques.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons utilisé les procédures méthodologiques standard recommandées par Cochrane et utilisé le logiciel Covidence pour aider à la gestion des dossiers.

Résultats principaux: 

Nous avons récupéré 2398 citations : 30 études étaient admissibles à un examen plus approfondi de leur texte intégral, et nous avons constaté qu'un essai clinique enregistré était en cours. Aucune étude n'a pu être incluse dans l'analyse ou la revue. Nous avons assigné une étude en attente de classification, car elle n'a pas été acceptée pour publication.

Notes de traduction: 

Post-édition : Bénédicte Eustache - Révision : Louise Morin (M2 ILTS, Université de Paris)

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.