Applications d'écriture collaborative à l'appui de la mise en œuvre de meilleures pratiques en matière de santé

Quel est l'objectif de cette revue ?

L'objectif de cette revue Cochrane était de déterminer si les applications d'écriture collaborative (AEC), également connues sous le nom d'outils d'écriture collaborative, pourraient améliorer la manière dont les professionnels de santé travaillent, et améliorer la santé des patients. Un autre objectif de notre étude était d'examiner les coûts et les ressources nécessaires à l'utilisation des AEC. Enfin, nous voulions déterminer si certaines caractéristiques des AEC (par exemple, libre, comme Wikipédia, versus fermé, comme la trousse d'outils canadienne SIEO), et si différents facteurs de modification de la pratique clinique (par exemple, la présence d'un modérateur) augmentaient l'effet des AEC sur les soins de santé. Nous avons recherché des études pour répondre à ces questions.

Principaux messages

Nous n'avons pas identifié d'études mesurant l'effet des AEC sur la manière dont les professionnels de santé prennent soin de leurs patients.

Qu'est-ce qui a été étudié dans cette revue ?

Lorsque des personnes reçoivent des soins de santé, il est important qu'elles soient traitées selon les meilleures pratiques. Cependant, les décideurs, les professionnels de santé, les chercheurs et les patients ont besoin d'outils permettant d'accéder aux meilleures pratiques. Les applications d'écriture collaborative représentent une nouvelle catégorie de technologies de l'information et de la communication qui permettent à de nombreux individus de partager, créer et réviser des documents en ligne en même temps. Elles pourraient aider à mettre en œuvre de meilleures pratiques en matière de soins de santé. Les applications d'écriture collaborative pourraient également aider à adapter les documents en ligne aux contextes locaux. Cela pourrait aider à réduire la reproduction et le gaspillage des ressources. L'exemple le plus largement connu d'AEC est Wikipédia, l'encyclopédie en ligne. Cependant, il existe de nombreux autres exemples d'AEC (par ex., WikEM, WikiDoc, trousse d'outils canadienne CPOE, WikiTrauma). Malgré le fait que les AEC sont des outils prometteurs, on ignore encore si elles améliorent la manière dont les professionnels de santé prennent soin de leurs patients.

Quels sont les principaux résultats de la revue ?

Nous avons effectué des recherches dans 14 bases de données bibliographiques scientifiques, deux registres d'essais cliniques et dans des sources de littérature grise. Nous avons également contacté 106 auteurs et experts dans le domaine pour obtenir des articles pertinents. Aucune étude ne remplissait nos critères d'éligibilité ; deux études potentiellement pertinentes sont en cours.

Cette revue est-elle à jour ?

Notre dernière recherche d'éléments de preuve date d'août 2016.

Conclusions des auteurs: 

Bien qu'il existe un nombre élevé d'études publiées sur les AEC, indiquant qu'il s'agit d'un domaine de recherche actif, des études supplémentaires utilisant des modèles expérimentaux rigoureux sont nécessaires pour évaluer leur impact et leur rentabilité sur les processus et sur les résultats des patients.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les applications d'écriture collaborative (AEC), telles que les wikis et Google Documents, ont le potentiel d'améliorer l'utilisation de preuves à la fois dans le domaine de la santé publique et dans les soins de santé. Bien qu'un corpus croissant de littérature indique que les AEC pourraient avoir des effets positifs sur les soins de santé, tels qu'une meilleure collaboration, un changement de comportement, un enseignement, une gestion des connaissances et une adaptation des connaissances au contexte local, ceux-ci n'ont jamais été évalués de manière systématique. De plus, plusieurs questions concernant la sécurité, la fiabilité et les aspects juridiques existent.

Objectifs: 

Les objectifs de cette revue étaient (1) d'évaluer les effets de l'utilisation d'AEC sur les processus (y compris le changement de comportement des professionnels de santé) et les résultats des patients, (2) d'évaluer de manière critique et de résumer les preuves actuelles sur l'utilisation des ressources, les coûts et la rentabilité associés aux AEC pour améliorer les pratiques professionnelles et les résultats des patients et (3) d'étudier les effets de différentes caractéristiques des AEC (par ex., libre versus fermé) et de différents facteurs de mise en œuvre (par ex., la présence d'un modérateur) sur les processus et les résultats des patients.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL, MEDLINE, Embase, et 11 autres bases de données électroniques. Nous avons effectué des recherches dans la littérature grise, deux registres d'essais cliniques, les sites Internet d'AEC, des journaux individuels et des actes de conférence. Nous avons également contacté des auteurs et experts dans le domaine. Nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la date ou la langue. Nous avons effectué des recherches dans la littérature publiée jusqu'à août 2016, et dans la littérature grise jusqu'à septembre 2015.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR), des essais contrôlés non randomisés (ECNR), des études contrôlées avant-après (CAA), des études de séries temporelles interrompues (STI) et des études de mesures répétées (EMR), dans lesquelles les AEC étaient utilisées en tant qu'intervention pour améliorer le processus de soins, les résultats des patients ou les coûts des soins de santé.

Recueil et analyse des données: 

Des équipes de deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué l'éligibilité des études. Les désaccords ont été résolus par la discussion, et lorsque le consensus n'était pas atteint, un troisième auteur de la revue a été consulté.

Résultats principaux: 

Nous avons examiné 11 993 études identifiées à partir de recherches dans des bases de données électroniques et 346 études issues de sources dans la littérature grise. Nous avons analysé le texte intégral de 99 études. Aucune des études ne répondait aux critères d'éligibilité ; deux études potentiellement pertinentes sont en cours.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Barbara Fowler et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.