Améliorer l’application des précautions standard par le personnel de santé pour réduire les infections associées aux soins

Quel est le but de cette revue ?

Découvrir quelles stratégies peuvent être utilisées pour améliorer la manière dont les professionnels de santé appliquent le système d’actions connu sous le nom de « précautions standard » afin de réduire les infections associées aux soins.

Principaux messages

Les auteurs de l’étude ont identifié diverses stratégies, dont la plupart impliquaient la formation des professionnels de santé, seule ou associée à une stratégie supplémentaire. Nous n’avons pas pu déterminer avec certitude quelle stratégie ou combinaison de stratégies est plus efficace que les autres pour améliorer le respect des précautions standard par les professionnels de santé ou leur connaissance des précautions standard, ou pour réduire les taux de colonisation (infection potentielle), car nous avons trouvé peu de données probantes ; ce fait, ainsi que l’incohérence des résultats, a réduit notre confiance ou notre certitude quant aux données recueillies.

Quel est le sujet de la revue ?

On estime que plus de quatre millions de patients en Europe et 1,7 million aux États-Unis développent une infection chaque année, et cette prévalence est plus élevée dans les pays en développement. L’infection est associée à une durée d’hospitalisation plus longue, à une surmortalité et à des milliards de dollars de coûts hospitaliers associés. Le respect des précautions standard, telles que l’utilisation d’un équipement de protection individuelle ou le respect des pratiques de manipulation des aiguilles, peut réduire la propagation des germes dans les établissements de santé. L’objectif de cette étude était de déterminer quelles méthodes sont efficaces pour améliorer le respect des précautions standard par le personnel de santé.

Quels sont les principaux résultats de la revue ?

Les auteurs de la revue ont trouvé huit études pertinentes, portant sur un total de 673 participants. Trois études ont été menées en Asie, deux en Europe, deux en Amérique du Nord et une en Australie. Les stratégies d’intervention consistaient en une éducation du personnel de santé, seule ou associée à d’autres types d’éducation, par exemple en montrant comment les gouttelettes respiratoires se propagent, ou avec des aides supplémentaires pour la lutte contre les infections. Les autres stratégies d’intervention étaient l’évaluation par les pairs et l’utilisation d’une liste de vérification et de repères colorés. Toutes les études utilisaient des paramètres différents pour mesurer dans quelle mesure les professionnels de santé suivaient ou observaient les précautions standard. Deux études ont également évalué si les connaissances des professionnels de santé (sur les précautions standard) s’étaient améliorées, et l’une a mesuré les taux de colonisation par le SARM (transport de SARM avec potentiel d’infection accru) chez les résidents et le personnel d’établissements de soins de longue durée

L’éducation par la démonstration de la propagation des gouttelettes respiratoires, l’évaluation par les pairs et l’utilisation de listes de vérifications et de repères colorés améliorent probablement le respect des précautions standard. L’éducation seule et l’éducation avec un soutien supplémentaire pour la lutte contre les infections peuvent légèrement améliorer le respect des précautions standard.

L’éducation seule pourrait légèrement améliorer les connaissances, et l’éducation par la démonstration de la propagation de gouttelettes respiratoires ne fait probablement que peu ou pas de différence dans les connaissances. L’éducation avec un aide supplémentaire pour la lutte contre les infections conduit probablement à une différence minime, voire nulle, dans les taux de colonisation par le SARM.

Dans quelle mesure cette revue est-elle à jour ?

Les auteurs de la revue ont recherché des études qui avaient été publiées jusqu’au 14 février 2017.

Conclusions des auteurs: 

Les variations considérables des interventions et des mesures de résultats utilisées, ainsi que le risque élevé de biais et la variabilité de la valeur probable des données, rendent difficile de tirer des conclusions sur l’efficacité des interventions. Cette revue met en lumière la nécessité de mener des études plus solides évaluant des types d’interventions similaires et utilisant des mesures de résultats similaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les « précautions standard » font référence à un système d’actions, telles que l’utilisation d’équipements de protection individuelle ou le respect de la manipulation sûre des aiguilles, que les professionnels de santé appliquent pour réduire la propagation des germes lors des soins, par exemple dans les hôpitaux et les maisons de retraite médicalisées.

Objectifs: 

Évaluer l’efficacité des interventions qui visent à améliorer le respect des précautions standard par le personnel de santé au cours des soins dispensés aux patients.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL, MEDLINE, Embase, CINAHL, LILACS, deux autres bases de données et deux registres d’essais. Nous n’avons pas appliqué de restriction de langue. La date de la dernière recherche était le 14 février 2017.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais randomisés sur des individus, des essais randomisés par grappes, des essais non randomisés, des études contrôlées avant-après et des séries temporelles interrompues qui évaluaient toute intervention visant à améliorer le respect des précautions standard par tout professionnel de santé chargé des soins aux patients dans tout hôpital, établissement de soins de longue durée ou milieu communautaire, ou dans un cadre artificiel tel qu’une salle de classe ou un laboratoire de formation.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de l’étude ont, de manière indépendante, examiné les résultats de recherche, ont extrait les données des essais éligibles et ont évalué le risque de biais pour chaque étude incluse, en utilisant les procédures méthodologiques standard attendues par Cochrane. En raison de la grande hétérogénéité des interventions et des mesures de résultats, la méta-analyse n’était pas justifiée. Nous avons utilisé l’approche GRADE pour évaluer la valeur probante des données et avons présenté les résultats de manière narrative dans des tableaux de résumé des résultats.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus huit études portant sur un total de 673 participants, dont trois ont été menées en Asie, deux en Europe, deux en Amérique du Nord et une en Australie. Cinq études étaient des essais randomisés, deux étaient des essais randomisés par grappes et une était un essai non randomisé. Trois études ont comparé différentes approches éducatives à l’absence d’éducation, une étude a comparé l’éducation par la visualisation de la dispersion des particules respiratoires à l’éducation seule, deux études ont comparé l’éducation avec un soutien supplémentaire pour la lutte contre les infections à l’absence d’intervention, une étude a comparé l’évaluation par les pairs à l’absence d’intervention, et une étude a évalué l’utilisation d’une liste de vérification et de repères colorés. Nous avons considéré que toutes les études présentaient un risque élevé de biais à différents égards. Les huit études ont utilisé différentes mesures pour évaluer le respect des précautions standard par les professionnels de santé. Trois études ont également évalué les connaissances des professionnels de santé, et une a mesuré les taux de colonisation par le Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) chez les résidents et le personnel d’établissements de soins de longue durée. En raison de l’hétérogénéité des interventions et des mesures des résultats, nous n’avons pas effectué de méta-analyse.

L’éducation pourrait légèrement améliorer à la fois le respect des précautions standard par les professionnels de santé (trois études ; quatre centres) et leur niveau de connaissance (deux études ; trois centres ; données de faible valeur probante pour les deux critères de jugement).

L’éducation avec visualisation de la dispersion des particules respiratoires améliore probablement l’utilisation des protections faciales par les professionnels de santé, mais n’entraîne probablement que peu ou pas de différence sur les connaissances (une étude ; 20 infirmières ; données de valeur probante modérée pour les deux critères de jugement).

L’éducation avec un soutien supplémentaire pour la lutte contre les infections pourrait légèrement améliorer le respect des précautions standard par les professionnels de santé (deux études ; 44 établissements de soins de longue durée ; données de faible valeur probante) mais entraîne probablement peu ou pas de différence dans les taux de colonisation par le SARM associée aux soins (une étude ; 32 établissements de soins de longue durée ; données de valeur probante modérée).

L’évaluation par les pairs améliore probablement l’observance par les professionnels de santé des précautions standard (une étude ; un hôpital ; données de valeur probante modérée).

Les listes de vérifications et les indices colorés améliorent probablement le respect des précautions standard par les professionnels de santé (une étude ; un hôpital ; données de valeur probante modérée).

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Suzanne Assénat et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.