Quelle est la performance des tests rapides pour le diagnostic de l'angine streptococcique chez les enfants ?

Contexte et objectifs

Le mal de gorge est très courant chez les enfants. Il peut être causé par des virus ou des bactéries. La bactérie la plus fréquemment identifiée lors d'un mal de gorge chez les enfants est le streptocoque du groupe A (angine streptococcique). Parmi les enfants souffrant de maux de gorge, le traitement antibiotique est utile uniquement pour les patients atteints d'angine streptococcique.

Des tests simples et rapides pour le diagnostic de l'angine streptococcique sont disponibles depuis les années 1980. Les médecins peuvent faire un test rapide sur le lieu des soins en prélevant un échantillon dans la gorge. En fonction du résultat du test rapide, ils peuvent ensuite décider si les antibiotiques sont nécessaires.

Nous avons examiné les données probantes concernant les performances des tests rapides pour la détection correcte de l'angine streptococcique chez les enfants vus en consultation externe avec un symptôme principal de mal de gorge.

Caractéristiques de l'étude

Nous avons recherché des études publiées dans n'importe quelle langue entre janvier 1980 et juillet 2015. Nous avons trouvé 98 études uniques, avec un total de 116 évaluations de tests, portant sur 101 121 enfants. Le nombre de participants variait de 42 à 11 644 selon les évaluations de tests. La proportion d'enfants souffrant d'angine streptococcique variait de 9,5 % à 66,6 % selon les évaluations de tests.

Qualité des données probantes

D'importantes caractéristiques de conception des études n'étaient fréquemment pas rapportées. Dans l'ensemble, la qualité méthodologique des études incluses était médiocre. Pour la plupart des études, nous avions des inquiétudes concernant la manière dont les participants étaient sélectionnés.

Résultats principaux

En moyenne, les tests rapides de l'angine streptococcique avaient une sensibilité (capacité à détecter correctement les personnes atteintes de la maladie) de 86 % et une spécificité (capacité à identifier correctement les personnes qui n'ont pas de la maladie) de 95 %. Il y avait une variabilité importante de la performance des tests rapides entre les études, qui n'était pas expliquée par les caractéristiques de l'étude, y compris la qualité méthodologique. Les deux types de tests rapides évalués semblaient avoir des sensibilités comparables (85,4 % versus 86,2 % pour les dosages immunoenzymatiques et les tests immunochromatographiques, respectivement). D'après ces résultats, on s'attendrait à ce que sur 100 enfants atteints d'angine streptococcique, 86 soient correctement diagnostiqués par le test rapide alors que 14 ne le seraient pas et ne recevraient pas de traitement antibiotique. Sur 100 enfants souffrant de maux de gorge qui ne sont pas dus à des infections streptococciques, 95 seraient correctement diagnostiqués comme tels avec le test rapide alors que 5 seraient mal diagnostiqués comme ayant une angine streptococcique et recevraient inutilement des antibiotiques.

Conclusions des auteurs: 

Sur une population de 1000 enfants avec une prévalence d'infections à SGA de 30 %, 43 patients souffrant d'infection à SGA ne seront pas diagnostiqués. Savoir si les tests diagnostiques rapides peuvent être utilisés comme seul examen pour écarter les infections à SGA dépendra principalement du contexte épidémiologique. Les sensibilités des tests DIE et TIC semblent comparables. La spécificité des tests diagnostiques rapides est suffisamment grande pour empêcher l'utilisation excessive d'antibiotiques. D'après ces résultats, nous nous attendrions à ce que parmi 100 enfants atteints d'angine streptococcique, 86 soient correctement diagnostiqués par le test rapide alors que 14 ne le seraient pas et ne recevraient pas de traitement antibiotique.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le streptocoque du groupe A (SGA) cause 20 % à 40 % des cas de pharyngite chez les enfants ; les autres cas sont causés par des virus. En comparaison aux cultures de gorge, les tests de détection rapide des antigènes offrent un diagnostic sur les lieux de soins (en 5 à 10 minutes).

Objectifs: 

Déterminer l'exactitude du diagnostic des tests de détection rapide des antigènes pour diagnostiquer le SGA chez les enfants atteints de pharyngite. Évaluer l'exactitude diagnostique relative des deux principaux types de tests de diagnostic rapide (dosages immunoenzymatiques (DIE) et tests immunochromatographiques (TIC)) par comparaison indirecte et directe.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, Web of Science, CDSR, DARE, MEDION et TRIP (de janvier 1980 à juillet 2015). Nous avons également effectué le suivi des références via PubMed, et effectué des recherches manuelles dans les références bibliographiques des études incluses et des articles de revue pertinents, et examiné tous les articles qui citaient les études incluses via Google Scholar.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des études qui comparaient les tests diagnostiques rapides pour les pharyngites à SGA avec une culture d'un prélèvement de gorge sur des boîtes de pétri contenant une gélose au sang dans un laboratoire de microbiologie chez les enfants vus en consultations ambulatoires.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment passé au crible les titres et les résumés afin de juger leur pertinence, évalué le texte intégral des études pour l'inclusion et effectué l'extraction des données et l'évaluation de leur qualité à l'aide de l'outil QUADAS-2. Nous avons utilisé une méta-analyse bivariée pour estimer une synthèse de la sensibilité et de la spécificité, et pour examiner l'hétérogénéité entre les études. Nous avons comparé la précision des tests DIE et TIC à l'aide de preuves directes et indirectes.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 98 études distinctes dans la revue (116 évaluations de tests ; 101 121 participants). Dans l'ensemble, la qualité méthodologique des études incluses était médiocre, principalement parce que de nombreuses études étaient à risque élevé de biais en ce qui concerne la sélection des patients et la référence utilisée (dans 73 % et 43 % des évaluations de tests, respectivement). Dans les études dans lesquelles tous les participants avaient subi les tests diagnostiques rapides et la culture d'un prélèvement de la gorge (105 évaluations de tests ; 58 244 participants ; la prévalence médiane de participants avec SGA était de 29,5 %), les tests diagnostiques rapides avaient une sensibilité de 85,6 % ; intervalle de confiance (IC) à 95 % de 83,3 à 87,6 et une spécificité de 95,4 % ; IC à 95 % de 94,5 à 96,2. Il y avait une hétérogénéité importante de la sensibilité entre les études ; la spécificité était plus stable. Il n'y avait aucune preuve d'un compromis entre sensibilité et spécificité. L'hétérogénéité de précision n'était pas expliquée par des caractéristiques des études telles que l'utilisation ou non d'un milieu nutritif liquide d'enrichissement avant la culture sur boîte de pétri, l'âge moyen et l'état clinique plus ou moins sévère des participants, et la prévalence du SGA. Les sensibilités des tests DIE et TIC étaient comparables (85,4 % contre 86,2 %). Les analyses de sensibilité ont montré que les évaluations récapitulatives de la sensibilité et de la spécificité étaient stables dans les études à faible risque de biais.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Sophie Fleurdépine et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.