Supplémentation en coenzyme Q10 pour la prévention primaire des maladies cardiovasculaires

La maladie cardiovasculaire (MCV) résulte de complications du cœur et des vaisseaux sanguins et constitue un fardeau de santé dans le monde entier. Toutefois, on pense que le risque de MCV peut être réduit en changeant un certain nombre de facteurs de risque modifiables tels que le régime alimentaire. Les compléments alimentaires ont beaucoup attiré l'attention dans la prévention de MCV. Un de ces suppléments est la coenzyme Q10 (CoQ10), qui est un antioxydant. Les carences en CoQ10 ont été associées aux MCV. Cette revue a donc évalué l'efficacité d'une supplémentation en CoQ10 pour la prévention des MCV. Nous avons inclus dans la revue les essais dans lesquels le CoQ10 était administré en seul complément chez des adultes en bonne santé ou à risque élevé de MCV (mais sans diagnostic de MCV) et dans lesquels étaient mesurés les événements cardiovasculaires ou les principaux facteurs de risque de MCV tels que la pression artérielle et les taux de lipides. Nous avons trouvé six essais contrôlés randomisés achevés avec un total de 218 participants randomisés. Tous les essais portaient sur des participants à risque élevé de MCV. Deux d'entre eux examinaient la supplémentation en CoQ10 seule et quatre examinaient la supplémentation CoQ10 chez des patients sous statines. Les essais étaient de petite taille et à court terme, aucun n'a mesuré les événements cardiovasculaires ou les événements indésirables, et nous avons considéré deux des six essais comme étant à risque élevé de biais. Très peu de petits essais ont contribué aux analyses et aucune conclusion ne peut être tirée à l'heure actuelle. Nous avons également identifié cinq essais en cours dont les résultats s'ajouteront au corpus de preuves en temps voulu. Davantage d'essais à plus long terme sont nécessaires pour déterminer l'effet de la CoQ10 sur les événements cardiovasculaires.

Conclusions des auteurs: 

Très peu d'études existent à ce jour examinant la CoQ10 dans la prévention primaire des cardiopathies. Les résultats des études en cours viendront s'ajouter au corpus de preuves. En raison du petit nombre d'essais de faible puissance ayant contribué aux analyses, les résultats présentés doivent être traités avec prudence et d'autres essais de haute qualité avec un suivi à plus long terme sont nécessaires pour déterminer les effets sur les événements cardiovasculaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les cardiopathies demeurent la première cause de décès et d'incapacité dans le monde et les interventions en santé publique ciblent des facteurs de risque modifiables, comme l'alimentation. La coenzyme Q10 (CoQ10) est un antioxydant naturellement synthétisé par l'organisme qui peut également être pris en complément alimentaire. Des études ont montré qu'une carence en CoQ10 était associée à la maladie cardiovasculaire.

Objectifs: 

Déterminer les effets de la supplémentation en coenzyme Q10 en agent unique dans la prévention primaire des cardiopathies.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL 2013, numéro 11) ; MEDLINE (Ovid, de 1946 à la 3ème semaine de novembre 2013) ; EMBASE (Ovid, de 1947 au 27 novembre 2013) et d'autres ressources pertinentes, le 2 décembre 2013. Aucune restriction de langue n'a été appliquée lors de ces recherches.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) d'une durée de trois mois au moins impliquant des adultes en bonne santé ou à risque élevé de maladie cardiovasculaire mais sans cardiopathie diagnostiquée. Les essais devaient étudier la supplémentation en CoQ10 seul en complément unique. Le groupe de comparaison était l'absence d'intervention ou un placebo. Les critères de jugement intéressants étaient les événements cliniques cardiovasculaires et les principaux facteurs de risque cardiovasculaire, les événements indésirables et les coûts. Les essais impliquant des interventions multifactorielles axées sur le mode de vie ont été exclus afin d'éviter toute confusion.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont sélectionné les essais à inclure, extrait les données et évalué le risque de biais de manière indépendante. Le cas échéant, nous avons contacté les auteurs des études pour obtenir des informations supplémentaires.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié six ECR avec un total de 218 participants randomisés, un essai en attente de classement et cinq essais en cours. Tous les essais ont été réalisés chez des participants à risque élevé de cardiopathie, deux d'entre eux évaluaient la supplémentation en CoQ10 seule et quatre examinaient la supplémentation en CoQ10 chez des patients sous traitement par statines ; nous les avons analysés séparément. Les six essais étaient à petite échelle, ayant recruté entre 20 et 52 participants ; un essai était à risque élevé de biais en raison de données de résultats incomplètes et un autre en raison de compte-rendu sélectif ; la méthode de répartition n'était claire dans aucune des études qui étaient donc toutes à risque imprécis de biais de sélection. La dose de CoQ10 allait de 100 mg/jour à 200 mg/jour et la durée d'intervention était semblable, environ trois mois.

Aucune étude n'a rendu compte de la mortalité ou des événements cardiovasculaires mon mortels. Aucune des études incluses n'a fourni de données sur les événements indésirables.

Deux essais ont examiné l'effet de la CoQ10 sur la pression artérielle. Pour la pression artérielle systolique, nous n'avons pas effectué de méta-analyse en raison de l'hétérogénéité significative. Dans un essai, la supplémentation en CoQ10 n'a eu aucun effet sur la pression artérielle systolique (différence moyenne (MD) -1,90 mmHg, intervalle de confiance (IC) à 95 % de -13,17 à 9,37 ; 51 patients randomisés). Dans l'autre essai, une réduction statistiquement significative de la pression artérielle systolique a été observée (DM -15,00 mmHg, IC à 95 % de -19,06 à -10,94 ; 20 patients randomisés). Pour la pression artérielle diastolique, nous avons réalisé une méta-analyse à effets aléatoires, qui n'a montré aucune preuve d'effet de la supplémentation en CoQ10 lorsque ces deux petits essais ont été regroupés (DM -1,62 mmHg, IC à 95 % de -5,2 à 1,96).

Un essai (51 patients randomisés) a examiné l'effet de la CoQ10 sur les taux lipidiques. Cet essai n'a montré aucune preuve d'effet de la supplémentation en CoQ10 sur le cholestérol total (DM 0,30 mmol/l, IC à 95 % de -0,10 à 0,70), le cholestérol des lipoprotéines de haute densité (HDL) (DM 0,02 mmol/l, IC à 95 % de -0,13 à 0,17) ou les triglycérides (DM 0,05 mmol/l, IC à 95 % de -0,42 à 0,52).

Sur les quatre essais ayant examiné la supplémentation en CoQ10 chez des patients sous traitement par statines, trois ont montré que l'administration simultanée de CoQ10 n'a pas influencé de manière significative les taux de lipides ou les niveaux de pression artérielle systolique entre les deux groupes. Le quatrième essai a montré une augmentation significative dans la variation du cholestérol total et des lipoprotéines de basse densité (LDL) à trois mois dans les quatre branches de l'essai (α-tocophérol, CoQ10, CoQ10 + α-tocophérol et placebo), mais en raison de la manière dont les données étaient présentées, nous n'avons pas pu déterminer s'il y avait une différence significative entre les bras CoQ10 seule et placebo. En revanche, aucune différence significative n'a été observée entre les quatre bras de l'essai dans la variation du cholestérol HDL et des triglycérides après trois mois.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.