Topiramate pour l'épilepsie myoclonique juvénile

Contexte

L'épilepsie myoclonique juvénile (EMJ) se caractérise par des contractions involontaires (non contrôlées) des muscles des épaules et des bras après le réveil, et survient souvent dès l'enfance.

Caractéristiques des études

Nous avons cherché dans les bases de données scientifiques des essais cliniques comparant le topiramate (un antiépileptique) avec un placebo (un traitement factice) ou un autre antiépileptique chez les personnes atteintes d'EMJ. Nous voulions évaluer l'efficacité du topiramate et ses effets secondaires. Les données sont à jour jusqu'en juillet 2018.

Résultats principaux

Nous avons inclus et analysé trois essais contrôlés randomisés (études cliniques dans lesquelles des personnes sont réparties au hasard dans au moins deux groupes de traitement) portant sur 83 participants. D'après les données de ces essais, comparativement au valproate, il semble que le topiramate soit mieux toléré, mais qu’il ne soit pas plus efficace. Le topiramate semble donner de meilleurs résultats que le placebo, mais cette observation est basée sur un petit nombre de personnes évaluées.

Qualité des données probantes

La qualité des données probantes tirées des études était très faible et les résultats doivent être interprétés avec prudence. D’autres essais contrôlés randomisés comportant un grand nombre de participants sont nécessaires pour tester l'efficacité et la tolérance du topiramate chez les personnes atteintes d'EMJ. Les essais futurs devront être bien conçus et à double insu (situation dans laquelle ni le participant ni le chercheur ne savent quel traitement a été administré avant que les résultats n'aient été recueillis).

Conclusions
Cette revue ne fournit pas suffisamment de données probantes à l'appui du topiramate pour le traitement des personnes atteintes d'EMJ.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons trouvé aucune nouvelle étude depuis la publication de la dernière version de cette revue en 2017. Cette revue ne fournit pas suffisamment de données probantes à l'appui du topiramate pour le traitement des personnes atteintes d'EMJ. D'après les données limitées actuellement disponibles, le topiramate semble mieux toléré que le valproate, mais son efficacité ne présente aucun avantage clair par rapport au valproate. Des ECR bien conçus, à double insu et avec de grands échantillons, sont nécessaires pour tester l'efficacité et la tolérabilité du topiramate chez les personnes atteintes d'EMJ.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le topiramate est un nouveau médicament antiépileptique (MAE) à large spectre. Certaines études ont montré les bienfaits du topiramate dans le traitement de l'épilepsie myoclonique juvénile (EMJ). Toutefois, il n'existe actuellement aucune revue systématique pour déterminer l'efficacité et la tolérabilité du topiramate chez les personnes atteintes d'EMJ. Il s'agit d'une mise à jour d'une Revue Cochrane publiée pour la première fois en 2015 et mise à jour pour la dernière fois en 2017.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et la tolérabilité du topiramate dans le traitement de l'EMJ.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette dernière mise à jour, le 10 juillet 2018, nous avons consulté le registre d'études Cochrane (CRS Web), qui comprend le registre spécialisé du groupe Cochrane sur l’épilepsie et le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE (Ovid 1946- ) et ClinicalTrials.gov. Nous avons également effectué des recherches dans les registres d'essais en cours, les références bibliographiques et les comptes rendus de conférences pertinents, et nous avons communiqué avec les auteurs des études et des entreprises pharmaceutiques.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais cliniques comparatifs et randomisés (ECR) portant sur le topiramate par rapport au placebo ou à un autre MAE pour les personnes atteintes d'EMJ, rapportant les résultats quant à la proportion de répondants et de participants présentant des événements indésirables (EI).

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont, de façon indépendante, examiné les titres et les résumés des documents identifiés, sélectionné les études à inclure, extrait les données et les ont recoupées pour en vérifier l'exactitude, et ont évalué la qualité méthodologique. Nous n'avons effectué aucune méta-analyse en raison du peu de données disponibles.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus trois études totalisant 83 participants. Pour ce qui est de l'efficacité, une plus grande proportion de participants du groupe topiramate ont présenté une réduction de 50 % ou plus des crises généralisées tonico-cloniques (CGTC) comparativement aux participants du groupe placebo. Aucune différence significative n'a été observée entre le topiramate et le valproate chez les participants qui ont répondu par une réduction de 50 % ou plus des crises myocloniques ou des CGTC, ou qui n’ont plus présenté de crises. En ce qui concerne la tolérabilité, nous avons classé les EI associés au topiramate comme étant modérés à graves, tandis que nous avons classé 59 % des EI liés au valproate comme étant des événements graves. De plus, les scores de toxicité systémique étaient plus élevés dans le groupe valproate que dans le groupe topiramate.

Dans l'ensemble, nous avons jugé que les trois études présentaient un risque élevé de biais d'attrition et un risque incertain de biais de reporting. Nous avons jugé que les trois études présentaient un risque de biais variant de faible à incertain en ce qui concerne les autres domaines (génération de séquences aléatoires, assignation secrète, mise en aveugle). Nous avons jugé que les données tirées des études avaient une valeur probante très faible.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.