Valves de dérivation régulées par le débit versus régulées par la pression différentielle pour des patients adultes atteints d'hydrocéphalie à pression normale

L'hydrocéphalie à pression normale (HPN) est une affection dans laquelle le liquide autour du cerveau n'est pas correctement absorbé, affectant négativement la fonction cérébrale. Elle est souvent traitée en utilisant une dérivation, qui draine l'excès de liquide hors du cerveau dans la cavité péritonéale de l'abdomen, où le liquide peut être absorbé (dérivation ventriculo-péritonéale). Aujourd'hui, environ 5,5 implantations de dérivation ventriculo-péritonéale sont pratiquées pour 100 000 habitants dans les pays industrialisés par an, même si les preuves soutenant la dérivation comme traitement de l'HPN sont de faible qualité. Environ 30 % à 40 % des implantations de dérivation échouent et doivent être modifiées au cours de la première année. Dans l'optique de réduire le nombre de complications, de nombreuses conceptions de système de valve et de dérivation ont été développées. Ces valves peuvent être classées, en fonction de la conception mécanique, en deux principaux groupes : valves à pression différentielle et valves régulées par le débit. Aucun essai clinique randomisé n'a encore comparé ces deux types de valve. Ainsi, il n'existe aucune preuve de bonne qualité indiquant que les valves de dérivation régulées par le débit et à pression différentielle diffèrent par leur efficacité ou taux de complications.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe pas de preuves issues d'essais cliniques randomisés indiquant que les valves de dérivation régulées par le débit versus à pression différentielle diffèrent en ce qui concerne les résultats cliniques, la défaillance de la dérivation, ou les risques de l'intervention. Il est nécessaire de réaliser des essais cliniques randomisés en prenant en compte le grand nombre de dérivations VP implantées chaque année chez des patients atteints d'HPN.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Depuis 1965, de nombreux systèmes de dérivation ventriculo-péritonéale ont été insérés pour traiter l'hydrocéphalie au niveau mondial. L'indication la plus fréquente chez les adultes est l'hydrocéphalie à pression normale (HPN), une affection qui peut être difficile à diagnostiquer précisément. L'intervention chirurgicale avec des dérivations ventriculo-péritonéales par des valves régulées par le débit et à pression différentielle reste encore controversée. Les connaissances sur les bénéfices et les inconvénients de ces interventions sont limitées.

Objectifs: 

L'objectif de cette revue est de résumer les preuves en faveur des bénéfices et des inconvénients des valves de dérivation régulées par le débit versus à pression différentielle pour les patients adultes atteints d'HPN, d'après les résultats rapportés dans les essais cliniques randomisés.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches jusqu'au 16 mai 2012 dans ALOIS (www.medicine.ox.ac.uk/alois), le registre spécialisé du groupe Cochrane sur la démence et l'amélioration cognitive (CDCIG) ; MEDLINE (de 1950) (Ovid SP) ; EMBASE (de 1980) (Ovid SP) ; CINAHL (de 1980) (EBSCOhost) ; PsycINFO (de 1806) (Ovid SP) ; LILACS (de 1982 ) (BIREME) ; ClinicalTrials.gov ; le registre d’essais Umin Japan Trial Register ; le portail de l'OMS ; le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans The Cochrane Library ; ISI Web of Knowledge Conference Proceedings ; l'Index to Theses ; et le registre Australasian Digital Theses. Les termes utilisés dans la recherche étaient NPH, « normal pressure hydrocephalus », iNPH, idiopathic normal pressure hydrocephalus, sNPH, et « secondary normal pressure hydrocephalus ».

Critères de sélection: 

Nous avions prévu d'inclure les essais cliniques randomisés comparant des valves de dérivation régulées par le débit versus à pression différentielle.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs qui sont des experts dans ce domaine ont, de manière indépendante, examiné l'éligibilité des études, évalué le risque de biais, et extrait les données.

Résultats principaux: 

Aucun essai clinique randomisé comparant des valves de dérivation régulées par le débit versus à pression différentielle n'a été identifié.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.