Supplémentation en sélénium pour la prévention des maladies cardiovasculaires

L'utilisation d'aliments, de suppléments et d'engrais enrichis en sélénium s'est répandue au cours des récentes années dans de nombreux pays car beaucou pensent que le sélénium pourrait réduire le risque de maladies cardiovasculaires et d'autres pathologies chroniques. Il est donc important de comprendre les effets d'un nutriment fréquemment utilisé comme supplément dans les pathologies courantes telles que les maladies cardiovasculaires ou le diabète. Cette revue a évalué les effets de l'administration de suppléments en sélénium à des adultes en bonne santé afin de prévenir l'occurrence des maladies cardiovasculaires. Elle a aussi vérifié si les suppléments en sélénium pourraient réduire les facteurs de risques associés aux maladies cardiaques. Nous avons trouvé 12 essais dans lesquels 19 715 adultes en bonne santé ont été randomisés pour recevoir soit des suppléments en sélénium soit un placebo. La grande majorité des participants recrutés dans ces essais étaient des hommes vivant aux États-Unis, pays où les habitants sont déjà bien nourris et consomment de grandes quantités de sélénium contenu dans les aliments naturels. Dans l'ensemble, les études incluses présentaient de faibles risques de biais. Dans notre revue, l'administration de suppléments en sélénium à des adultes en bonne santé n'a pas permis de prévenir l'occurrence des maladies cardiovasculaires majeures. Le risque accru de développer un diabète de type 2 pendant la consommation de suppléments en sélénium, comme cela avait été suggéré dans certaines revues antérieures, n'a pas pu être définitivement exclu dans notre revue. En résumé, cette revue des preuves disponibles à ce jour semble indiquer que la consommation de suppléments en sélénium est ni bénéfique ni dangereuse pour les maladies cardiovasculaires, mais qu'elle est probablement inutile pour les personnes déjà bien nourries qui consomment de grandes quantités de sélénium contenu dans les aliments naturels.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves limitées issus des essais disponibles à ce jour ne corroborent pas l'utilisation des suppléments en sélénium pour la prévention primaire des MCV.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le sélénium est un composant essentiel d'un certain nombre de sélénoprotéines qui ont pour fonction de protéger contre le stress oxydatif et peuvent potentiellement prévenir les maladies chroniques y compris les maladies cardiovasculaires (MCV). Toutefois, les études observationnelles ont démontré des associations contradictoires entre un apport en sélénium et le risque de MCV ; en outre, l'augmentation possible du risque de diabète de type 2 lié à une forte exposition au sélénium soulève des inquiétudes.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité de la supplémentation en sélénium uniquement pour la prévention primaire des MCV et examiner les effets indésirables potentiels du diabète de type 2.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les bases de données électroniques suivantes ont fait l'objet de recherches : le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (numéro 10 sur 12, octobre 2012) dans The Cochrane Library; MEDLINE (Ovid) (de 1946 jusqu'à la 2ème semaine du mois d'octobre 2012) ; EMBASE Classic + EMBASE (Ovid) (de 1947 jusqu'à la 42ème semaine de l'année 2012) ; CINAHL (EBSCO) (jusqu'au 24 octobre 2012) ; ISI Web of Science (de 1970 jusqu'au 24 octobre 2012) ; PsycINFO (Ovid) (de 1806 jusqu'à la 3ème semaine du mois d'octobre 2012) ; la base des résumés des revues systématiques hors Cochrane (Database of Abstracts of Reviews of Effects (DARE)), la base de données d'évaluation des technologies de la santé et la base de données d'évaluation de l'économie de la santé (numéro 4 sur 4, octobre 2012) dans The Cochrane Library. Les registres d’essais et les listes bibliographiques des revues et des articles ont été consultés et des experts dans le domaine ont été contactés. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés portant sur les effets de la supplémentation en sélénium uniquement sur les critères de jugement majeurs des MCV, la mortalité, les modifications des facteurs de risque des MCV, et le diabète de type 2, et portant à la fois sur des adultes de tous âges de la population générale et ceux présentant un risque élevé de MCV, ont été inclus. Les essais n'ont été pris en compte que si le groupe de comparaison était un placebo ou l'absence d'intervention. Seules les études ayant prévu un suivi d'au moins trois mois ont été incluses dans les méta-analyses, les études à plus court terme ont été traitées de manière descriptive.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont évalué la qualité méthodologique des essais et extrait des données de manière indépendante. Les auteurs des études ont été contactés pour obtenir des informations supplémentaires.

Résultats principaux: 

Douze essais (sept ayant une durée d'au moins trois mois) répondaient aux critères d'inclusion, avec au total 19 715 participants randomisés. Les deux essais ayant la plus grande échelle, conduits aux États-Unis (SELECT et NPC), ont rapporté des événements cliniques. Aucun effet statistiquement significatif de la supplémentation en sélénium n’a été constaté sur la mortalité toutes causes (RR 0,97, IC à 95 % 0,88 à 1,08), la mortalité par MCV (RR 0,97, IC à 95 % 0,79 à 1,2), les événements de type MCV non-mortels (RR 0,96, IC à 95 % 0,89 à 1,04) ou tous les événements de type MCV (mortels et non-mortels) (RR 1,03, IC à 95 % 0,95 à 1,11). Il existait une petite augmentation du risque de diabète de type 2 lié à la supplémentation en sélénium mais celle-ci n'a pas atteint de signification statistique (RR 1,06, IC à 95 % 0,97 à 1,15). D'autres effets indésirables qui ont augmenté avec la supplémentation en sélénium, comme indiqué dans l'essai SELECT, incluaient l'alopécie (RR 1,28, IC à 95 % 1,01 à 1,62) et une dermatite de grade 1 à 2 (RR 1,17, IC à 95 % 1,0 à 1,35). La supplémentation en sélénium a réduit le taux de cholestérol total mais cette réduction n'a pas atteint de signification statistique (DMP - 0,11 mmol/l, IC à 95 % - 0,3 à 0,07). Les taux moyens de lipoprotéine de haute densité (HDL) sont restés inchangés. Une baisse statistiquement significative a été constatée au niveau du taux de cholestérol non-HDL (DMP - 0,2 mmol/l, IC à 95 % - 0,41 à 0,00) dans un essai portant sur des posologies variées de sélénium. Aucun des essais à plus long terme n'a examiné les effets sur la pression artérielle. Dans l'ensemble, les études incluses présentaient de faibles risques de biais.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.