Électroencéphalographe chez les enfants souffrant de convulsions fébriles complexes

Contexte
Les crises convulsives fébriles (crises épileptiques) peuvent être classées comme simples ou complexes. Les crises convulsives fébriles complexes sont associées à une température élevée (fièvre), durent plus de 15 minutes, se produisent plus d'une fois en 24 heures et sont limitées à un côté du corps de l'enfant. Dans certains pays, il est courant que les médecins recommandent un électroencéphalographe (EEG), qui enregistre l'activité électrique du cerveau, aux enfants souffrant de crises convulsives fébriles complexes. L'EEG pourrait aider à identifier les raisons des crises et à prévoir le risque de futures crises.

Caractéristiques des études
Nous avons recherché dans des bases de données scientifiques des essais contrôlés randomisés (études cliniques dans lesquelles les personnes sont placées au hasard dans un groupe de traitement parmi deux ou plusieurs ; ces études sont considérées comme une référence en matière de conception d'essais) qui comparaient la réalisation d’un EEG à l’absence d’EEG ou à un EEG retardé (réalisé lors de la deuxième crise) chez des enfants de moins de cinq ans avec une première crise convulsive fébrile complexe. Nous avions prévu d'examiner le nombre de crises convulsives survenues à 1, 6, 12 et 24 mois après l'EEG.

Résultats principaux et qualité des données probantes
Jusqu'au 12 mars 2019, nous avons essayé de rechercher toutes les sources possibles mais n'avons pas pu trouver d'essais contrôlés randomisés pour traiter la question. Nous avons conclu qu'il n'y a pas de données probantes de haute qualité pour soutenir ou réfuter l'utilisation d'un EEG et le moment où il est effectué après des crises fébriles complexes chez les enfants. Des essais contrôlés randomisés bien conçus sont donc nécessaires. Nous avons l'intention de mettre à jour cette revue régulièrement, en espérant que de nouveaux essais randomisés seront rapportés à l'avenir.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons trouvé aucun ECR comme preuve pour soutenir ou réfuter l'utilisation de l'EEG et le moment où il est effectué après des crises fébriles complexes chez les enfants de moins de cinq ans. Un ECR peut être planifié de manière à ce que les participants soient affectés de manière randomisé au groupe EEG et au groupe non-EEG avec un échantillon de taille suffisante. Depuis la dernière version de cette revue, nous n'avons trouvé aucune nouvelle étude.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les crises convulsives fébriles peuvent être classées comme simples ou complexes. Les crises convulsives fébriles complexes sont associées à une fièvre qui dure plus de 15 minutes, se produisent plus d'une fois en 24 heures et se limitent à un côté du corps de l'enfant. Dans certains pays, il est courant que les médecins recommandent un électroencéphalographe (EEG) pour les enfants souffrant de crises convulsives fébriles complexes. Les données probantes disponibles pour étayer l'utilisation de l'EEG et le moment où il est effectué après des crises convulsives fébriles complexes chez les enfants sont limitées.

Objectifs: 

Évaluer l'utilisation d'un EEG et le moment où il est effectué suite à des crises convulsives fébriles complexes chez les enfants de moins de cinq ans.

Stratégie de recherche documentaire: 

Pour la dernière mise à jour de cette revue, nous avons effectué des recherches dans les bases de données suivantes le 12 mars 2019 : Registre des études Cochrane (CRS Web), qui comprend le registre spécialisé du groupe Cochrane sur l’épilepsie et le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) ; MEDLINE (Ovid, 1946 au 11 mars 2019) ; et ClinicalTrials.gov. Nous n’avons pas appliqué de restriction de langue.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés (ECR) qui examinaient l'utilité d'un EEG et le moment où il est effectué suite à des crises convulsives fébriles complexes chez l'enfant.

Recueil et analyse des données: 

Les auteurs de la revue ont sélectionné et récupéré les articles et ont évalué de manière indépendante quels articles devaient être inclus. Tout désaccord a été résolu par la discussion et par la consultation du groupe Cochrane sur l’épilepsie. Nous avons appliqué les procédures méthodologiques standard définies par Cochrane.

Résultats principaux: 

Sur les 48 études potentiellement éligibles, aucun ECR ne répondait aux critères d'inclusion.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Robin Guelimi et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.