Reconstruction immédiate versus différée après une chirurgie du cancer du sein

Le traitement curatif du cancer du sein exige une chirurgie, qui peut impliquer une mastectomie afin de retirer la totalité du sein. Après la mastectomie, la reconstruction du sein peut être effectuée immédiatement ou dans le cadre d'une procédure ultérieure. La reconstruction immédiate est pratiquée en même temps que la chirurgie, tandis que la reconstruction différée peut être pratiquée à n'importe quel moment après la mastectomie. Plusieurs études non randomisées rapportaient des différences en termes de bénéfices psychologiques, de résultats esthétiques et de taux de complications en fonction du moment choisi pour effectuer la reconstruction. L'objectif de cette revue était de comparer les effets du calendrier de reconstruction sur la morbidité et la mortalité, la satisfaction des patientes et leur bien-être psychosocial. Un seul essai contrôlé randomisé (ECR) éligible portant sur 64 femmes a été identifié. Néanmoins, compte tenu du nombre substantiel de participantes ayant refusé la reconstruction différée, il n'a pas été possible de comparer équitablement le groupe mixte par rapport aux participantes du groupe de la reconstruction immédiate. Les défauts méthodologiques et le risque de biais élevé de cet ECR limitaient également la qualité des preuves rapportées. Un seul ECR éligible ayant été identifié, une version mise à jour de cette revue évaluera d'autres plans d'étude, à savoir des études de cohorte et des études cas-témoins de bonne qualité. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin de produire des preuves solides permettant aux patientes de prendre des décisions éclairées concernant le moment le plus approprié pour pratiquer une reconstruction du sein après une chirurgie du cancer du sein.

Conclusions des auteurs: 

Le niveau de preuve actuel concernant l'efficacité de la reconstruction immédiate versus différée après une chirurgie du cancer du sein reposait sur un seul ECR qui présentait des défauts méthodologiques et un risque de biais élevé, ce qui ne permet pas d'orienter la prise de décision concernant la meilleure option chirurgicale dans ce contexte. En attendant la publication de preuves de haute qualité, les cliniciens devront tenir compte des recommandations émises dans les directives et protocoles pertinents. Malgré les limitations et restrictions éthiques liées à la réalisation d'ECR dans ce domaine, des essais contrôlés présentant une puissance statistique suffisante et examinant des critères de jugement cliniques et psychologiques demeurent nécessaires. Compte tenu de la rareté des ECR dans ce domaine, les futures versions de cette revue examineront d'autres plans d'étude, à savoir des études de cohorte et des études cas-témoins de bonne qualité.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le cancer du sein, le plus prévalent chez la femme, est associé à une incidence au cours de la vie de un sur neuf au Royaume-Uni. Le traitement curatif exige une chirurgie et peut impliquer un traitement adjuvant et néoadjuvant. Chez de nombreuses femmes, la reconstruction du sein post-mastectomie est essentielle pour restaurer leur image corporelle et améliorer leur qualité de vie.Après la mastectomie, la reconstruction peut être pratiquée immédiatement ou de manière différée. Des critères de jugement tels que la morbidité psychosociale, les résultats esthétiques et le taux de complications peuvent varier d'une approche à l'autre.

Objectifs: 

Évaluer les effets d'une reconstruction immédiate versus différée après une chirurgie du cancer du sein.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le cancer du sein le 22 juillet 2010, MEDLINE de juillet 2008 au 26 août 2010, EMBASE de 2008 au 26 août 2010 et le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP) le 26 août 2010.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant une reconstruction du sein immédiate à une reconstruction différée ou à une absence de reconstruction chez des femmes de tout âge atteintes d'un cancer du sein de n'importe quel stade. Toutes les méthodes de reconstruction de l'un ou des deux seins reconnues et mises en œuvre en même temps que la mastectomie ou à n'importe quel moment après la mastectomie ont été prises en compte.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont examiné les articles, extrait les données et évalué le risque de biais de l'étude incluse de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus un seul ECR portant sur 64 femmes. Nous avons considéré que cette étude présentait un risque de biais élevé. La morbidité et la mortalité postopératoires n'étaient pas examinées et les critères de jugement secondaires des évaluations esthétiques des patientes et de leur bien-être psychosocial post-reconstruction étaient mal documentés. Sur la base de ces données limitées, certaines preuves peu fiables indiquaient qu'une reconstruction immédiate, par rapport à une reconstruction différée ou à une absence de reconstruction, réduisait la morbidité psychiatrique rapportée à trois mois post-opération.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.