Prévention de la transmission du cytomégalovirus de la mère au fœtus pendant la grossesse

Il existe des preuves insuffisantes dans les essais contrôlés randomisés pour recommander le recours à une intervention spécifique afin de prévenir la transmission du cytomégalovirus (CMV) de la mère au fœtus pendant la grossesse (infection congénitale à CMV). Le CMV est un herpèsvirus et la cause la plus courante d'infection congénitale dans les pays développés. Environ 40 % des femmes qui contractent l'infection pendant leur grossesse transmettent le virus à leur fœtus. Ce dernier peut souffrir de graves problèmes de santé suite à cette infection, notamment un retard de croissance et un risque de fausse couche tardive. Alors que 90 % des nourrissons souffrant d'une infection congénitale à CMV ne présentent aucun signe à la naissance, contrairement aux 10 % restants qui peuvent souffrir de conséquences neurologiques à vie, notamment des déficiences cognitives et motrices, ainsi que des troubles auditifs et visuels. L'éducation maternelle et un changement comportemental permettent de limiter le nombre de femmes contractant le CMV pendant leur grossesse (par exemple, en adoptant une meilleure hygiène des mains). La prise de médicaments inclut un traitement antiviral, un traitement immunoglobuline (par exemple, la globuline hyperimmune de CMV) et la possibilité d'une vaccination anti-CMV. À l'heure actuelle, il n'existe aucun vaccin homologué contre le CMV. Un traitement antiviral, comme le ganciclovir, peut être administré à un nouveau-né pour prévenir ou limiter toute conséquence liée à une infection congénitale. Ces interventions diffèrent en termes d'efficacité, de risques pour le bébé, d'effets secondaires éventuels (comme une néphrotoxicité, une dépression médullaire et l'apparition de souches CMV résistantes) et l'acceptabilité de leur utilisation.

Les auteurs de la revue n'ont pas réussi à identifier des essais éligibles pour l'inclusion dans cette revue. Il existe des données insuffisantes pour déterminer si l'une de ces interventions pratiquées sur des femmes enceintes souffrant d'une infection à CMV primaire avérée diffère dans la prévention d'une infection congénitale à CMV et de ses séquelles ou de la survenue d'événements indésirables suite à une intervention.


Conclusions des auteurs: 

À ce jour, il n'existe aucun ECR examinant des interventions prénatales dans la prévention de la transmission du CMV de la mère infectée au fœtus pendant la grossesse et les résultats indésirables chez le nourrisson infecté congénitalement. D'autres recherches sont requises afin d'évaluer l'efficacité des interventions destinées à prévenir la transmission du CMV de la mère au fœtus pendant la grossesse, y compris un suivi à long terme des nourrissons exposés et une analyse coût-efficacité.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le cytomégalovirus (CMV) est un herpèsvirus et la cause la plus courante d'infection congénitale dans les pays développés. Une infection congénitale à CMV peut avoir des conséquences dévastatrices sur le fœtus. Une incidence élevée et une morbidité grave liées à une infection congénitale à CMV renforcent le besoin d'interventions efficaces pour prévenir la transmission prénatale de l'infection à CMV.

Objectifs: 

L'objectif de la présente revue était d'évaluer les effets bénéfiques et les dangers des interventions pratiquées pendant la grossesse pour prévenir la transmission de l'infection à CMV de la mère au fœtus.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (31 décembre 2010).

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi-ECR examinant des interventions prénatales dans la prévention de la transmission du CMV de la mère au fœtus pendant la grossesse et les résultats indésirables chez le nourrisson infecté congénitalement.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment évalué les études en vue de leur inclusion.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié six études à l'issue des recherches. Aucune d'entre elles ne répondait aux critères d'inclusion prédéfinis dans cette revue.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.