Incitations financières dans le traitement de la schizophrénie

L'argent est en général source de motivation. L'argent est utilisé dans des expériences pour promouvoir divers comportements chez les personnes schizophrènes. Nous avons identifié six essais, mais un seul comparait des incitations financières à l'absence d'incitation, ce qui était le point central de cette revue. Cette étude unique de très petite taille a été réalisée au début des années 1960 auprès de personnes hospitalisées depuis vingt ans en moyenne. Elle n'a mis en évidence aucun effet notable, mais peu de conclusions peuvent être tirées de cet essai ancien hormis que de telles études sont possibles. Nous estimons que d'autres études adaptées aux circonstances actuelles sont souhaitables.

Conclusions des auteurs: 

Les récompenses financières ont fait l'objet de recherches évaluatives sporadiques depuis des décennies et cette revue montre que des études randomisées sont possibles. Nous suggérons un plan d'étude pour un essai informatif ultérieur.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Des preuves suggèrent que les personnes souffrant d'une maladie mentale grave répondent moins bien aux récompenses sociales quotidiennes comme les éloges. La motivation et la performance dans des situations sociales peuvent être faibles. Récompenser des tâches avec de l'argent augmente la motivation pour effectuer les actions de la vie quotidienne. Une utilisation précise d'incitations financières ciblées pourrait également aider les personnes souffrant de symptômes gênants de la schizophrénie.

Objectifs: 

Évaluer l'effet d'incitations/récompenses financières pour les personnes souffrant de schizophrénie ou d'une maladie similaire à la schizophrénie.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre d'essais du groupe Cochrane sur la Schizophrénie (juin 2008).

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés pertinents comparant des récompenses financières et les soins standards ou l'absence de récompense financière.

Recueil et analyse des données: 

Selon une approche indépendante, nous avons sélectionné des études pour évaluer leur qualité et extrait les données pertinentes. Une analyse selon l'intention de traiter a été réalisée. Lorsque cela était possible et approprié, le risque relatif (RR) et des intervalles de confiance (IC) à 95 % ont été calculés. Pour les données continues, les différences moyennes pondérées (DM) et des intervalles de confiance à 95 % ont été calculés.

Résultats principaux: 

Cinq essais étudiant un type de récompense financière par rapport à un autre ont été exclus et pourraient être inclus dans une mise à jour ultérieure. Nous avons inclus une étude, réalisée il y a plus de 40 ans, randomisant un total de 25 malades chroniques sévèrement atteints hospitalisés depuis 20 ans en moyenne. La tâche ciblée qui était encouragée était l'assemblage de poupées. Les personnes placées dans le groupe rémunéré ont produit moins de poupées que celles qui étaient dans le groupe non rémunéré, mais cette différence n'atteint pas les niveaux conventionnels de significativité statistique (DM -0,80 IC entre -1,44 et -0,16).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.