Chirurgie de l'obésité en cas de stéato-hépatite non alcoolique chez les patients obèses

La stéatose hépatique non alcoolique est la manifestation au niveau du foie du syndrome métabolique, caractérisé principalement par l'obésité et la résistance à l’action de l’insuline. L'accumulation de triglycérides dans les hépatocytes provoque une inflammation et des lésions hépatiques chroniques, que l'on appelle stéato-hépatite non alcoolique (SHNA). De nos jours, la meilleure stratégie pour traiter la stéatose et la stéato-hépatique non alcooliques est la perte de poids. Les procédures chirurgicales pour traiter l'obésité (chirurgie de l'obésité) ont montré de bons résultats en ce qui concerne la réduction de l'accumulation de graisses et même l'amélioration des autres troubles liés à l'obésité. Toutefois, ni les bénéfices ni les risques de la chirurgie de l'obésité dans la SHNA n'ont été évalués dans une revue systématique ou une méta-analyse d'essais cliniques randomisés. La présente revue Cochrane a tenté d'évaluer les bénéfices et les risques de la chirurgie de l'obésité pour le traitement de la SHNA chez les patients obèses, mais comme aucun essai clinique randomisé remplissant les critères d'inclusion du protocole de la revue n'a été trouvé, la revue n'a pas été en mesure de répondre aux objectifs préalablement spécifiés dans le protocole. Des études de cohortes prospectives et rétrospectives ont rendu compte d'effets bénéfiques sur la stéatose et l'inflammation, avec une augmentation potentielle de la fibrose hépatique, mais ces études étaient trop hétérogènes et incluaient un petit nombre de patients. Ainsi, les données des études de cohortes rétrospectives comportent des risques élevés de biais, il est donc impossible d'en donner un résumé fiable. En raison de l'absence d'essais, il est impératif de réaliser d'autres essais randomisés bien conçus afin d'évaluer la chirurgie de l'obésité en tant que traitement efficace et sûr de la stéato-hépatite non alcoolique (SHNA).

Conclusions des auteurs: 

Le manque d'essais cliniques randomisés et d'études cliniques quasi-randomisées nous empêche d'évaluer les bénéfices et les risques de la chirurgie de l'obésité comme approche thérapeutique pour les patients atteints de stéato-hépatite non alcoolique (SHNA). Les limites de toutes les autres études dont le schéma était d'une qualité inférieure ne nous ont pas permis de tirer la moindre conclusion non biaisée sur la chirurgie de l'obésité pour le traitement de la SHNA.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La stéatose hépatique non alcoolique est de plus en plus reconnue comme une affection associée au surpoids ou à l'obésité, pouvant évoluer vers une hépatopathie terminale. L'histologie de la stéatose hépatique non alcoolique ressemble à celle d'une lésion hépatique induite par l'alcool, mais survient chez les patients ne présentant pas d'antécédent d'abus d'alcool. La stéatose hépatique non alcoolique présente un large spectre de manifestations cliniques et histologiques, allant de la simple stéatose hépatique à la stéatose hépatique avec inflammation, la fibrose avancée et la cirrhose. Le stade inflammatoire s'appelle stéato-hépatite non alcoolique (SHNA). De récents rapports indiquent que la perte de poids induite par les procédures de la chirurgie de l'obésité pourrait avoir des effets bénéfiques dans le traitement de la SHNA.

Objectifs: 

Évaluer les bénéfices et les risques de la chirurgie de l'obésité dans la SHNA chez les patients obèses.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans Le registre des essais contrôlés du groupe Cochrane sur les affections hépato-biliaires, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE, et Science Citation Index Expanded jusqu'au mois d'octobre 2009.

Critères de sélection: 

Tous les essais cliniques randomisés évaluant une procédure de chirurgie de l'obésité comparée à l'absence d'intervention, un placebo (procédure simulée), ou d'autres interventions chez des patients atteints de stéato-hépatite non alcoolique (SHNA), indépendamment du statut de la publication, du nombre de patients randomisés, de la langue, ou de la mise en aveugle. Les études cliniques quasi-randomisées n'ont été prises en considération pour la revue que si aucun essai clinique randomisé n'avait été identifié. En cas d'inclusion, leur biais vers des résultats positifs devait être pris en compte.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons extrait des données à deux reprises, et nous avons planifié d'analyser les données en intention de traiter.

Résultats principaux: 

Nous n'avons pas trouvé d'essais cliniques randomisés ou d'études cliniques quasi-randomisées répondant aux critères d'inclusion. Nos recherches ont permis de trouver vingt-et-une études de cohortes prospectives ou rétrospectives, qui ont rendu compte de l'amélioration de la stéatose ou des scores d'inflammation. Toutefois, quatre études ont aussi décrit une certaine aggravation du degré de la fibrose.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.