Césarienne planifiée pour grossesse gémellaire

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Le taux de grossesses gémellaires varie considérablement d'un milieu et d'une famille à l'autre, et il a récemment augmenté en raison de l'élévation de l'âge moyen des femmes enceintes et de l'utilisation des traitements de fertilité et de la procréation médicalement assistée. Les bébés d'une grossesse gémellaire ont un risque plus élevé de décéder à la naissance que les bébés issus d'une grossesse unique. Une partie de cela tient au risque plus élevé de naissance prématurée. Le second jumeau à naître a un risque plus élevé d’avoir de mauvaix scores d’évaluation à la naissance par rapport au jumeau premier-né.

Une politique d'accouchement par voie basse planifié en milieu hospitalier pour les femmes ayant une grossesse gémellaire est associée à un taux de 30 % à 40 % de césariennes d'urgence. Dans le cas où le premier jumeau est né par voie basse, il y a encore un risque de césarienne d'urgence lors de la naissance du second jumeau. Il est possible d’éviter certains évènements indésirables grâce à une césarienne programmée de manière appropriée, mais les risques de la césarienne pour la mère, tant immédiats que lors de grossesses ultérieures, doivent être pris en compte.

Dans cette revue, nous n'avons identifié qu'un seul petit essai avec assignation secrète non confirmée ayant réparti aléatoirement les femmes entre césarienne planifiée et accouchement par voie basse planifié. Les 60 femmes effectuées leur travail d’accouchement à la 35ème semaine de gestation, ou plus tard,avec le premier jumeau se présentant par la tête et le second ne se présentant pas par la tête. Les résultats périnataux étaient similaires entre les deux groupes et l'essai était trop petit pour exclure la possibilité d'avantages cliniquement significatifs de l'une ou l'autre approche. Il manque toujours des données validées pour pouvoir guider le choix de la méthode d'accouchement en cas de grossesse gémellaire. Les femmes doivent pouvoir être informées des avantages et des risques, y compris les conséquences à court et à long terme pour la mère et les bébés. Les recherches futures devraient chercher à clarifier cette question qui concernent cette question que les interventions médicales devrait être évitée dans le processus de naissance tant qu'il n'y a pas de certitude clinique raisonnable que cela présente des avantages à long terme.

Conclusions des auteurs: 

On manque de données solides permettant de guider le choix de la méthode d'accouchement en cas de grossesse gémellaire. Les femmes devraient être informées des avantages et des risques de chaque approche, y compris les conséquences à court et à long terme pour la mère et les bébés. Les recherches futures devraient viser à fournir des données probantes non biaisées, y compris sur les conséquences à long terme.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les grossesses gémellaires sont associées à une augmentation de la mortalité périnatale, principalement liée à la prématurité, mais des complications durant l'accouchement peuvent contribuer à la perte ou morbidité périnatale. Afin d'éviter de telles complications, la planification d'une césarienne doit donc être considérée. D'autre part, les essais randomisés portant sur d'autres interventions cliniques dans le processus d'accouchement et destinées à éviter les problèmes liés au travail et à l'accouchement (césarienne programmée pour un bébé se présentant par le siège et une surveillance électronique continue du rythme cardiaque fœtal), ont montré une discordance imprévue entre la morbidité périnatale à court terme et les conséquences neurologiques à long terme. Les dangers de la césarienne pour la mère, tant immédiats que lors de grossesses ultérieures, doivent également être pris en compte.

Objectifs: 

Déterminer les effets à court et à long terme sur les mères et leurs bébés de la césarienne planifiée en cas de grossesse gémellaire.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre d’essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et l’accouchement (30 septembre 2011).

Critères de sélection: 

Des essais randomisés comparant une politique de césarienne versus accouchement par voie basse planifié, chez les femmes ayant une grossesse gémellaire.

Recueil et analyse des données: 

Deux chercheurs ont, de façon indépendante, évalué l'éligibilité et la qualité des essais et ont extrait les données. L'exactitude des données a été vérifiée.

Résultats principaux: 

Un petit essai avec assignation secrète non confirmée a comparé la césarienne à l'accouchement par voie basse planifié chez 60 femmes ayant une grossesse gémellaire avec présentation par le vertex/non vertex. Il n'y avait pas de différence dans les résultats périnataux. L'essai était trop petit pour exclure la possibilité d'avantages cliniquement significatifs de l'une ou l'autre approche. Un essai supplémentaire est actuellement en cours.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.