Amniotomie pour raccourcir le travail spontané 

Les preuves ne favorisent pas systématiquement la rupture de la poche des eaux chez les femmes en travail spontané avec une progression normale ou lorsque le travail dure longtemps.

L'objectif de la rupture de la poche des eaux (également appelée rupture artificielle des membranes (RAM), ou amniotomie) consiste à accélérer et à renforcer les contractions et donc à raccourcir la durée du travail. Les membranes sont perforées avec un crochet à manche long au cours d'un examen vaginal et le liquide amniotique s'écoule. Rompre les membranes est supposé libérer des produits chimiques et des hormones qui stimulent les contractions. Durant ces dernières années et dans de nombreux pays du monde, l'amniotomie est devenue une pratique standard. Dans certains centres, il est préconisé et effectué systématiquement sur toutes les femmes et nombreux sont ceux qui l'utilisent pour les femmes dont le travail dure longtemps. Cependant, il existe peu de preuves indiquant qu'une durée du travail plus courte soit bénéfique pour la mère ou le bébé. Il existe un certain nombre de risques potentiels importants, même s'il est rare qu'il soit associé à l'amniotomie, notamment des problèmes au niveau du cordon ombilical ou de la fréquence cardiaque du bébé.

La revue des études a évalué l'utilisation de l'amniotomie dans tout travail débuté spontanément. Il y avait 15 études identifiées, portant sur 5583 femmes, dont aucune n'a évalué si l'amniotomie augmentait la douleur pendant le travail des femmes. Les preuves n'ont montré aucun raccourcissement de la durée de la première phase du travail et une éventuelle augmentation du nombre de césariennes. Une amniotomie routinière n'est pas recommandée dans le cadre de la gestion du travail standard et des soins.

Conclusions des auteurs: 

Sur la base des résultats de cette revue, nous ne pouvons pas recommander l'introduction systématique de l'amniotomie dans le cadre de la gestion du travail standard et des soins. Nous recommandons que les preuves présentées dans cette revue soient présentées aux femmes qui se sont vu offrir une amniotomie, cela pourrait également être utile en tant que fondement à toute discussion et à toute décision prise entre les femmes et leurs soignants.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La rupture artificielle intentionnelle des membranes amniotiques durant le travail, parfois appelée amniotomie ou « rupture de la poche des eaux », est l'une des procédures la plus couramment réalisée dans les soins obstétriques modernes et la pratique obstétrique. L'objectif principal de l'amniotomie consiste à accélérer les contractions et, par conséquent, à raccourcir la durée du travail. Cependant, il existe des inquiétudes quant aux effets indésirables non voulus sur la mère et le bébé.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité et l'innocuité de l'amniotomie seule pour raccourcir systématiquement tout travail commencé spontanément.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (30 avril 2013).

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés comparant l'amniotomie seule par rapport à l'intention de préserver les membranes. Nous avons exclu les essais quasi-randomisés.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revues ont évalué les études identifiées pour l'inclusion, évalué les risques de biais et extrait les données. L'analyse primaire a été réalisée en intention de traiter.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 15 études dans cette revue mise à jour, impliquant 5583 femmes.

L'amniotomie seule comparée à l'intention de préserver les membranes (absence de l'amniotomie) pour le travail spontané.

Il n'y avait aucune différence statistiquement significative entre les femmes ayant eu une amniotomie et les groupes témoins dans la durée de la première phase du travail (différence moyenne (DM) -20.43 minutes, intervalle de confiance (IC) à -95.93 55.06), une césarienne (risque relatif (RR) à 95 % 1,27, IC à 95 % 0,99 à 1,63), la satisfaction maternelle à l'expérience de la naissance (DM -1,10 ; IC à 95 % -7.15 à 4,95) ou le score Apgar inférieur à sept à cinq minutes (RR 0,53, IC à 95 % 0,28 à 1,00). Il n'y avait aucune cohérence entre les essais concernant le moment de l'amniotomie durant le travail en termes de dilatation du col.

L'amniotomie seule comparée à l'intention de préserver les membranes (absence de l'amniotomie) pour le travail spontané se révélant prolongé.

Il n'y avait aucune différence statistiquement significative entre les femmes ayant eu une amniotomie et le groupe témoin ayant reçu une césarienne (RR 0,95, IC à 95 % 0,15 à 6,08), la satisfaction maternelle à l'expérience de la naissance (DM 22,00, IC à 95%, entre 2,74 et 41,26) ou le score Apgar inférieur à sept à cinq minutes (RR de 2,86, IC à 95 % 0,12 à 66.11).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.