Effets d'une supplémentation en taurine sur la croissance et le développement des nouveau-nés prématurés ou de faible poids de naissance

La taurine est un acide aminé qui permet aux nourrissons d'absorber les matières grasses du tractus gastro-intestinal et de garantir une gestion efficace des déchets par le foie. La taurine pourrait également jouer un rôle important dans la prévention des lésions nerveuses, en particulier au niveau des yeux et des oreilles. L'objectif de cette revue était d'examiner les preuves de l'efficacité d'un supplément de taurine alimentaire pour améliorer la croissance et le développement des nouveau-nés prématurés et de faible poids de naissance. Neuf petits essais ont été identifiés mais n'apportaient aucune preuve de l'efficacité d'un supplément de taurine pour améliorer les résultats. Néanmoins, il est peu probable que d'autres essais portant sur une supplémentation en taurine soient réalisés puisque la taurine est naturellement présente dans le lait maternel et que la pratique standard actuelle consiste à ajouter de la taurine au lait maternisé et aux solutions de nutrition intraveineuse administrées aux nouveau-nés prématurés et de faible poids de naissance.

Conclusions des auteurs: 

Malgré le manque de preuves d'effets bénéfiques issues d'essais contrôlés randomisés, la taurine continuera probablement d'être ajoutée au lait maternisé et aux solutions de nutrition parentérale administrées aux nouveau-nés prématurés et de faible poids de naissance étant donnée la corrélation supposée entre une carence en taurine et divers résultats indésirables. Il est peu probable que les essais contrôlés randomisés comparant une supplémentation en taurine à une absence de supplémentation chez des nouveau-nés prématurés ou de faible poids de naissance soient considérés comme une priorité, mais certains problèmes liés à la dose ou à la durée de la supplémentation chez des sous-groupes spécifiques de nourrissons pourraient justifier des recherches supplémentaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La taurine est l'acide aminé libre le plus abondant dans le lait maternel. Des preuves indiquent que la taurine joue un rôle important dans l'absorption intestinale des matières grasses, la fonction hépatique et le développement auditif et visuel des nouveau-nés prématurés ou de faible poids de naissance. Des données observationnelles suggèrent qu'une carence relative en taurine au cours de la période néonatale est associée à des effets indésirables à long terme sur le développement neurologique des nouveau-nés prématurés. La pratique standard actuelle consiste à compléter le lait maternisé et les solutions de nutrition parentérale avec de la taurine.

Objectifs: 

Évaluer les effets d'un supplément de taurine sur la croissance et le développement des nouveau-nés prématurés ou de faible poids de naissance alimentés par voie entérale ou parentérale.

La stratégie de recherche documentaire: 

La stratégie de recherche documentaire standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie a été utilisée. Cela inclut notamment des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, Bibliothèque Cochrane, numéro 2, 2007), MEDLINE (1966 - juin 2007) et EMBASE (1980 - juin 2007), ainsi que les actes de congrès et les revues précédentes.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés comparant une supplémentation en taurine à une absence de supplémentation chez des nouveau-nés prématurés ou de faible poids de naissance.

Recueil et analyse des données: 

Les données ont été extraites à l'aide des méthodes standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie, l'évaluation de la qualité des essais et l'extraction des données ont été effectuées séparément par deux auteurs de revue, et les données ont été synthétisées à l'aide du risque relatif, de la différence de risques et de la différence moyenne pondérée.

Résultats principaux: 

Neuf petits essais ont été identifiés. Ils portaient sur un total de 189 nourrissons. La plupart des participants présentaient un âge gestationnel de plus de 30 semaines à la naissance et étaient cliniquement stables. Dans huit études, la taurine était administrée par voie entérale avec le lait maternisé. Un seul petit essai évaluait une supplémentation en taurine par voie parentérale. La supplémentation en taurine augmentait l'absorption intestinale des matières grasses [différence moyenne pondérée de 4,0 % de l'apport (intervalle de confiance à 95 %, entre 1,4 et 6,6)]. Néanmoins, les méta-analyses ne révélaient aucun effet statistiquement significatif de la supplémentation sur les paramètres de croissance évalués au cours de la période néonatale ou jusqu'à trois ou quatre mois d'âge chronologique [taux de prise de poids : différence moyenne pondérée de -0,25 (intervalle de confiance à 95 %, entre -1,16 et 0,66) grammes/kilogramme/jour ; changement de taille : différence moyenne pondérée de 0,37 (intervalle de confiance à 95 %, entre -0,23 et 0,98) millimètres/semaine ; changement du périmètre crânien : différence moyenne pondérée de 0,15 (intervalle de confiance à 95 %, entre -0,19 et 0,50) millimètres/semaine]. Les données sont très limitées concernant les effets sur la mortalité ou les morbidités néonatales, et aucune donnée n'est disponible concernant la croissance ou les résultats neurologiques à long terme.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.