L'extrait d'aubépine peut être utilisé comme option de traitement oral dans l'insuffisance cardiaque chronique.

L'extrait d'aubépine (fabriqué à partir des feuilles, des fleurs et des fruits séchés) peut être utilisé en tant qu'option de traitement oral dans l'insuffisance cardiaque chronique. Dans cette revue, 14 essais cliniques randomisés (ECR) en double aveugle et contrôlés par placebo ont été identifiés. Ils ne mesuraient pas tous les mêmes critères de jugement et plusieurs ne décrivaient pas les autres traitements administrés aux patients pour l'insuffisance cardiaque. Les essais qui n'ont pas pu être inclus dans la méta-analyse rapportaient des améliorations des symptômes de l'insuffisance cardiaque et de la fonction cardiaque. Les résultats suggèrent donc un effet bénéfique de l'extrait d'aubépine utilisé en complément des traitements standard dans l'insuffisance cardiaque chronique.

Conclusions des auteurs: 

Ces résultats suggèrent un bénéfice significatif du traitement complémentaire à l'extrait d'aubépine en termes de contrôle des symptômes et de résultats physiologiques dans l'insuffisance cardiaque chronique.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'extrait d'aubépine est recommandé comme option de traitement oral dans l'insuffisance cardiaque chronique. La German Commission E a également approuvé l'utilisation d'extrait de feuilles et de fleurs d'aubépine chez les patients atteints d'insuffisance cardiaque de classe II selon la New York Heart Association.

Objectifs: 

Évaluer les bénéfices et les effets délétères rapportés dans les essais cliniques randomisés en double aveugle comparant l'extrait d'aubépine à un placebo dans le traitement des patients atteints d'insuffisance cardiaque chronique.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté CENTRAL dans la Bibliothèque Cochrane (numéro 2, 2006), MEDLINE (1951 à juin 2006), EMBASE (1974 à juin 2006), CINAHL (1982 à juin 2006) et AMED (1985 à juin 2006). Des experts et des fabricants ont été contactés. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection: 

Pour être incluses, les études devaient indiquer si elles étaient randomisées, en double aveugle et contrôlées par placebo et utiliser des monopréparations à base d'extrait de feuilles et de fleurs d'aubépine.

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont sélectionné les études, extrait les données et évalué la qualité méthodologique de manière indépendante. Les données ont été saisies dans le logiciel RevMan 4.2. Les résultats des données continues ont été rapportés sous forme de différence moyenne pondérée (DMP) avec un intervalle de confiance (IC) à 95 %. Les résultats combinés ont été calculés dans la mesure du possible.

Résultats principaux: 

Quatorze essais remplissaient tous les critères d'inclusion et ont été inclus dans cette revue. Dans la plupart des études, l'aubépine était utilisée en complément du traitement standard. Dix essais portant sur 855 patients atteints d'insuffisance cardiaque chronique (classes I à III de la New York Heart Association) ont fourni des données pouvant être incluses dans la méta-analyse. Pour le critère de jugement physiologique de la puissance maximale supportée, le traitement à l'extrait d'aubépine était plus efficace que le placebo (DMP (watts) de 5,35, IC à 95 %, entre 0,71 et 10,00, P < 0,02, n = 380). La tolérance à l'exercice augmentait significativement sous extrait d'aubépine (DMP (watts/mn) de 122,76, IC à 95 %, entre 32,74 et 212,78, n = 98). Le produit fréquence cardiaque-pression artérielle, un indice de la consommation myocardique en oxygène, présentait également une diminution favorable sous traitement à l'aubépine (DMP (mmHg/mn) de -19,22, IC à 95 %, entre -30,46 et -7,98, n = 264). Des symptômes tels que l'essoufflement et la fatigue s'amélioraient significativement sous traitement à l'aubépine par rapport au placebo (DMP de -5,47, IC à 95 %, entre -8,68 et -2,26, n = 239). Aucune donnée n'était rapportée concernant la mortalité et la morbidité (tels que les événements cardiaques), à l'exception d'un essai qui rapportait les décès (trois dans le groupe du traitement, un dans le groupe témoin) sans apporter plus de détails. Les événements indésirables rapportés étaient peu fréquents, légers et passagers ; ils incluaient des nausées, des étourdissements et des problèmes cardiaques et gastro-intestinaux.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.