Nettoyage des plaies pour favoriser la guérison des plaies de pression.

Les plaies de pression (aussi appelées « escarres », « plaies de lit » et « plaies de décubitus ») sont des zones de lésions tissulaires qui apparaissent chez les personnes âgées et chez les personnes souffrant de malnutrition ou gravement malades et ne pouvant pas se repositionner. Les trois essais identifiés n'ont trouvé aucune preuve probante selon laquelle le nettoyage des plaies de pression (« plaies de lit »), en utilisant une technique ou une solution spécifique, favorise la guérison. Très peu de recherches ont étudié le nettoyage des plaies de pression et nous ne pouvons donc tirer aucune conclusion définitive.

Conclusions des auteurs: 

Nous avons identifié trois études de petite taille examinant le nettoyage des plaies de pression. L'une rapportait une amélioration statistiquement significative de la guérison des plaies de pression pour les plaies nettoyées avec une solution saline en aérosol contenant de l'aloe vera, du chlorure d'argent et du glucoside décylique (Vulnopur) par rapport à une solution saline isotonique. Une autre étude ne rapportait aucune modification statistiquement significative de la guérison lorsque de l'eau était comparée à une solution saline pour le nettoyage de plaies. Une dernière étude comparait un lavage pulsatile à un lavage « fantôme » et a trouvé une diminution significativement importante du volume d'une plaie à la fin de la période de l'étude dans le groupe du lavage par rapport au groupe « fantôme ». Les auteurs concluent qu'il n'existe pas suffisamment preuves probantes dans ces essais pour recommander l'utilisation d'une solution ou d'une technique spécifique de nettoyage des plaies de pression.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les plaies de pression (aussi appelées « escarres », « plaies de lit » et « plaies de décubitus ») sont des zones de lésions tissulaires qui apparaissent chez les personnes âgées et chez les personnes souffrant de malnutrition ou gravement malades et ne pouvant pas se repositionner. Elles pèsent lourdement sur les finances des systèmes de soins de santé et affectent négativement la qualité de vie. Leur nettoyage est considéré comme un aspect important des soins des plaies de pression.

Objectifs: 

Cette revue systématique cherche à répondre à la question suivante : quels sont les effets des solutions et techniques de nettoyage de plaies sur le taux de guérison des plaies de pression ?

Stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette troisième mise à jour, nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies et contusions (recherches du 3 janvier 2013) ; le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, numéro 12) ; Ovid MEDLINE (de 2010 à la semaine 3 de novembre 2012) ; Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations, 31 décembre 2012) ; Ovid EMBASE (de 2010 à la semaine 52 de 2012) et EBSCO CINAHL (de 2010 au 21 décembre 2012).

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant le nettoyage de plaies à l'absence de nettoyage, ou différentes solutions de nettoyage de plaies, ou différentes techniques de nettoyage, étaient éligibles pour l'inclusion, à condition de rapporter une mesure objective de guérison d'une plaie de pression.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment extrait des données et résolu leurs différends par des discussions. Un récapitulatif narratif structuré des études incluses a été rédigé. Pour les résultats dichotomiques, le risque relatif (RR), avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %, était calculé ; pour les résultats continus, la différence moyenne (DM), avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %, était calculée. Aucune méta-analyse n'a été réalisée en raison du nombre limité d'ECR différents identifiés. Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué chaque étude incluse en utilisant l'outil de The Cochrane Collaboration pour évaluer les risques de biais.

Résultats principaux: 

Une étude éligible supplémentaire a été identifiée dans les recherches mises à jour, une étude a été ajoutée au tableau des études exclues. Un total de trois études (169 participants) répondaient aux critères d'inclusion de la revue. Aucune étude n'a comparé le nettoyage à l'absence de nettoyage. Deux études ont comparé différentes solutions de nettoyage de plaies. Une amélioration statistiquement significative des scores de l'outil indiquant l'état des escarres (« Pressure Sore Status Tool ») a été constatée pour les plaies nettoyées avec une solution saline en aérosol contenant de l'aloe vera, du chlorure d'argent et du glucoside décylique (Vulnopur) par rapport à une solution saline isotonique (valeur de P = 0,025), mais aucune modification statistiquement significative au niveau de la guérison n'a été constatée en comparant de l'eau à une solution saline (RR 3,00, IC à 95 % 0,21 à 41,89). Une étude comparait des techniques de nettoyage de plaies de pression nettoyées par lavage pulsatile par rapport à un lavage « fantôme » (le flux du lavage s'écoulait dans un lavabo placé à côté de la plaie et invisible pour les participants), il y avait une diminution statistiquement significative du volume de la plaie à la fin de la période de trois semaines de l'étude dans le groupe du lavage par rapport au groupe « fantôme » (DM - 6,60, IC à 95 % - 11,23, - 1,97).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.