L'objectif consistant à atteindre des valeurs cibles de pression artérielle inférieures à 140/90 mmHg ne présente pas d'effets bénéfiques

Une pression artérielle (PA) élevée est liée à des risques accrus de crise cardiaque et d'AVC. Une PA élevée correspond à une valeur supérieure à 140 - 160/90 - 100 mmHg et, par conséquent, cette plage de PA est devenue la valeur cible de pression artérielle standard pour les médecins et les patients. Depuis ces cinq dernières années, les experts de l'hypertension, qui définissent les directives de traitement, ont tendance à recommander des valeurs cibles inférieures. Cette tendance se base sur l'hypothèse selon laquelle l'administration de médicaments visant à diminuer la PA en dessous de 140/90 mmHg va réduire le nombre de crises cardiaques et d'AVC de la même manière que ce qui a été constaté chez certaines populations étudiées. Toutefois, cette approche n'est pas éprouvée.

La présente revue a été réalisée afin d'identifier et d'évaluer tous les essais conçus pour déterminer si les valeurs cibles de pression artérielle sont meilleures que les valeurs cibles de pression artérielle standard. Les données issues de 7 essais réalisés chez plus de 22 000 personnes ont été analysées. L'administration d'un plus grand nombre de médicaments dans les groupes de valeurs cibles inférieures a permis d'obtenir des valeurs de pression artérielle plus basses. Toutefois, cette stratégie n'a pas prolongé la survie ou réduit le nombre d'AVC, de crises cardiaques, d'insuffisances cardiaques ou d'insuffisances rénales. D'autres essais seront nécessaires. Mais à l'heure actuelle, il n'existe aucune preuve permettant de recommander l'objectif consistant à atteindre une valeur cible de pression artérielle inférieure à 140/90 mmHg chez un patient hypertendu.

Conclusions des auteurs: 

Le traitement de patients ayant pour objectif d'atteindre des valeurs cibles de PA inférieures au lieu d'atteindre des valeurs cibles standard, ≤ 140 - 160/90 - 100 mmHg, ne réduit pas la mortalité ou la morbidité. Étant donné que les directives recommandent des valeurs cibles encore plus basses pour le traitement du diabète sucré et d'une maladie rénale chronique, nous procédons actuellement à des revues systématiques chez ces groupes de patients.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Lors du traitement d'une pression artérielle élevée, les médecins doivent connaître la valeur cible de pression artérielle (PA) qu'ils doivent tenter d'atteindre. Pendant un certain temps, la norme de la pratique clinique a été ≤ 140 - 160/90 - 100 mmHg. De nouvelles directives recommandent des valeurs cibles de PA inférieures à cette norme. On ignore si la tentative d'obtention de valeurs cibles inférieures à celles de la norme réduit la mortalité et la morbidité.

Objectifs: 

Déterminer si des valeurs cibles de PA inférieures (≤ 135/85 mmHg) sont liées à une baisse de la mortalité et de la morbidité par rapport aux valeurs cibles de PA standard (≤ 140-160/90-100 mmHg).

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches électroniques dans MEDLINE (de 1966 à 2008), EMBASE (de 1980 à 2008) et CENTRAL (jusqu'à juin 2008), ainsi que dans les références bibliographiques issues des articles de la revue, des directives et essais cliniques.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés comparant des patients randomisés à des valeurs cibles de PA inférieures ou standard et fournissant des données concernant l'un des principaux critères de jugement ci-dessous.

Recueil et analyse des données: 

Deux relecteurs (JAA, MIP) ont indépendamment évalué les essais inclus et saisi des données. Les principaux critères de jugement étaient la mortalité totale, le nombre total d'événements indésirables graves ; le nombre total d'événements cardiovasculaires ; l'infarctus du myocarde, l'AVC, l'insuffisance cardiaque congestive et une maladie rénale à un stade terminal. Les critères de jugement secondaires étaient la PA systolique et diastolique moyenne obtenue et les arrêts prématurés en raison d'effets indésirables.

Résultats principaux: 

Aucun essai comparant différentes valeurs cibles de PA n'a été identifié. Sept essais (22 089 sujets) comparant différentes valeurs cibles de PA ont été inclus. Malgré l'obtention d'une diminution de la PA systolique/diastolique supérieure à - 4/- 3 mmHg, p < 0,001, la tentative consistant à atteindre des « valeurs cibles inférieures » à la place de « valeurs cibles standard » n'améliorait pas la mortalité totale (RR 0,92, IC à 95 % 0,86 - 1,15), l'infarctus du myocarde (RR 0,90, IC à 95 % 0,74 - 1,09), l'AVC (RR 0,99, IC à 95 % 0,79 - 1,25), l'insuffisance cardiaque congestive (RR 0,88, IC à 95 % 0,59 - 1,32), les événements cardiovasculaires majeurs (RR 0,94, IC à 95 % 0,83 - 1,07) ou une maladie rénale à un stade terminal (RR 1,01, IC à 95 % 0,81 - 1,27). L'effet net de valeurs cibles inférieures sur la santé ne peut pas être intégralement évalué en raison d'informations insuffisantes sur l'ensemble des événements indésirables graves et des arrêts prématurés dus à des effets indésirables dans 6 des 7 essais. Une analyse de sensibilité réalisée chez des patients diabétiques et des patients atteints d'une maladie rénale chronique n'a pas non plus montré une baisse des résultats sur la mortalité et la morbidité avec des valeurs cibles inférieures par rapport à des valeurs cibles standard.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.