L’intervalle entre les visites de rappel de soins primaires pour la santé bucco-dentaire

Question de la revue

La principale question examinée dans cette revue est : quel est l'intervalle optimal entre les examens dentaires réguliers (la période entre un examen dentaire et le prochain)?

Contexte

Les effets sur la santé bucco-dentaire et l'impact économique sur le changement de l’intervalle entre les visites de rappel parmi les différents types d’examens dentaires ne sont pas clairs. Dans de nombreux pays, les dentistes en soins primaires recommandent généralement un examen dentaire à intervalles de six mois.

Les caractéristiques de l'étude

Le registre du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire a mené cette revue des études existantes, qui comprend des preuves mises à jour jusqu' au 27 septembre 2013. Cette revue inclut une étude publiée dans laquelle un total de 185 enfants et jeunes adultes ont été aléatoirement choisi pour un examen clinique, tous les 12 ou 24 mois. L'étude avait mesuré les effets sur la carie dentaire et le temps total utilisé par patient lors des deux différentes périodes d’examen dentaire (qui peuvent alors être utilisés pour mesurer les coûts pour le système de santé).

Résultats principaux

Les résultats limités n'ont pas permis de savoir si oui ou non un délai prolongé avant le prochain contrôle dentaire pouvait réduire la carie dentaire ou les coûts.

Qualité des preuves

Les preuves présentées sont de très faible qualité du fait qu’une seule étude ait été réalisée, de plus, elle présentait des problèmes concernant la façon dont elle a été menée.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves de très faible qualité issues d'un ECR sont insuffisantes pour apporter des conclusions concernant les éventuels effets bénéfiques et néfastes sur le changement de l’intervalle entre les visites de rappel d’examens dentaires. Il n'existe aucune preuve permettant d'étayer ou de récuser la pratique d'encourager les patients à subir un examen dentaire à intervalles de six mois. Il est important que des ECR de haute qualité soient réalisés pour les critères de jugement énumérés dans cette revue afin de répondre aux objectifs de cette revue.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La fréquence à laquelle les patients devraient se présenter pour un contrôle dentaire et les effets potentiels sur la santé bucco-dentaire en cas de changements des intervalles entre les visites de rappel, ont fait l'objet de débats internationaux au cours de ces dernières décennies. Bien que des recommandations concernant l’intervalle optimal entre les visites de rappel puissent variées selon les pays et selon les systèmes de santé dentaire, les examens dentaires tous les six mois sont traditionnellement préconisés par les dentistes, ceci dans de nombreux pays développés.

Ceci est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée pour la première fois en 2005 et précédemment mise à jour en 2007.

Objectifs: 

Déterminer les effets bénéfiques et néfastes des différents intervalles fixes entre les visites de rappel (par exemple 6 mois versus 12 mois) pour les différents types d’examens dentaires suivants : a) un examen dentaire seul, b) un examen dentaire plus un détartrage et un polissage, c) un examen dentaire plus des conseils préventifs, d) un examen dentaire plus des conseils préventifs, plus un détartrage et un polissage.
Déterminer les effets bénéfiques et néfastes entre ces différents types d’examens dentaires au même intervalle de visites de rappel.
Comparer les effets bénéfiques et néfastes des intervalles de visites de rappel basés sur l’évaluation des risques de maladie des patients lors d’intervalles de visites de rappel fixes.
Comparer les effets bénéfiques et néfastes de l'absence de visites de rappel /fréquentation du patient (qui peut être symptomatique) avec des intervalles de visites de rappel fixes.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les bases de données électroniques suivantes ont été examinées : le registre des essais du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire (jusqu' au 27 septembre 2013), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (la bibliothèque Cochrane 2013, numéro 9), MEDLINE via OVID (de 1946 au 27 septembre 2013) et EMBASE via OVID (de 1980 au 27 septembre 2013). Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais des instituts nationaux de la santé des Etats-Unis (http://clinicaltrials.gov) et le système d’enregistrement international des essais cliniques (http://www.who.int/ictrp/en) pour les essais en cours. Les références bibliographiques des articles pertinents ont été analysées et les auteurs de certaines articles ont été contactés afin d'identifier d'autres essais et d’obtenir des informations supplémentaires. Nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la langue ou la date de publication lors des recherches dans les bases de données électroniques.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) évaluant les effets de différents intervalles entre les visites de rappel.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué les résultats des recherches par rapport aux critères d'inclusion de la revue, extrait les données et évalué les risques de biais. Nous avons contacté les auteurs des études pour obtenir des éclaircissements ou des informations supplémentaires lorsque cela était nécessaire et réalisable. Si nous avions trouvé plus d'une étude avec des comparaisons similaires rapportant les mêmes critères de jugement, nous avions combiné les études dans une méta-analyse à l'aide d'un modèle à effets aléatoires s’il y avait au moins quatre études, ou à l'aide d'un modèle à effets fixes s'il y avait moins de quatre études. Nous avons exprimé l'estimation de l'effet par la différence moyenne avec un intervalle de confiance (IC) à 95% pour les résultats continus. Nous avons utilisé les risques relatifs avec des IC à 95% pour tous les critères de jugement dichotomiques.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus une étude qui a analysé 185 participants. L'étude avait comparé les effets d'un examen dentaire, tous les 12 mois avec un examen dentaire, tous les 24 mois sur les critères de jugement concernant les caries (surfaces cariées, manquantes, plombées (SCMP)) et les critères de jugement relatifs au coût (temps total utilisé par personne). Du fait que l’étude était à risque de biais élevé, présentait un échantillon de petite taille et incluait uniquement des participants à faible risque, nous avons évalué la qualité de l'ensemble des preuves pour ces critères de jugement comme très faible.

Pour les enfants de trois à cinq ans avec des dents de lait, la différence moyenne (DM) de l'augmentation du nombre des SCMP était de -0,90 (IC à 95% -1,96 à 0,16), en faveur d’un rappel à 12 mois. Pour les patients de 16 à 20 ans avec des dents permanentes, la DM des SCMP était de -0,86 (IC à 95% -1,75 à 0,03), également en faveur d’un rappel à 12 mois. Il n'existe pas suffisamment de preuves pour déterminer si le rappel de l’examen dentaire à 12 ou à 24 mois résulte de meilleurs critères de jugement relatifs aux carries.

Pour les enfants de trois à cinq ans avec des dents de lait, la DM du temps utilisé pour chaque participant était de 10 minutes (IC à 95% -6,7 à 26,7), en faveur d’un rappel à 24 mois. Pour les patients de 16 à 20 ans avec des dents permanentes, la DM était de 23,7 minutes (IC à 95% 4,12 à 43,28), également en faveur d’un rappel à 24 mois. Cette unique étude à risque de biais élevé ne possède pas suffisamment de preuves pour déterminer si le rappel de l’examen dentaire à 12 ou à 24 mois résulte de meilleurs critères de jugement relatifs au temps/coût.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.