Options de formation à l'autogestion pour les adultes asthmatiques

Les protocoles de traitement de l'asthme recommandent une formation des patients, un réexamen médical périodique, une surveillance de la maladie à domicile sur la base du débit expiratoire de pointe ou des symptômes et l'utilisation d'un plan d'action écrit. Il a été démontré que ces interventions amélioraient les résultats cliniques par rapport aux soins médicaux habituels. Plusieurs options de programmes d'autogestion optimale ont été décrites. Cette revue examine l'efficacité de quelques-unes de ces options. Les résultats indiquaient qu'un auto-ajustement du traitement sur la base d'un plan d'action écrit entraînait une amélioration des résultats cliniques similaire à un ajustement du traitement par un médecin. L'asthme peut être surveillé au moyen d'un journal de bord des symptômes ou d'une surveillance du débit expiratoire de pointe, et une réduction de l'intensité de la formation semble diluer l'effet.

Conclusions des auteurs: 

L'autogestion optimale permettant une optimisation du contrôle de l'asthme par un ajustement du traitement peut être effectuée par auto-ajustement à l'aide d'un plan d'action écrit ou par le biais de réexamens médicaux réguliers. Les plans d'action écrits personnalisés basés sur le DEP sont équivalents aux plans d'action basés sur les symptômes. Une réduction de l'intensité de la formation à l'autogestion ou du niveau de réexamen clinique peut réduire son efficacité.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La formation et l'autogestion de l'asthme sont des éléments clés des protocoles de prise en charge de l'asthme car elles améliorent les résultats cliniques. Les formations à l'autogestion de l'asthme présentent différentes modalités.

Objectifs: 

Nous avons évalué les programmes qui :
(1) optimisaient le contrôle de l'asthme par corticoïdes inhalés au moyen de réexamens médicaux périodiques ou optimisaient le contrôle de l'asthme au moyen de plans d'action écrits personnalisés ;
(2) utilisaient des plans d'autogestion écrits basés sur l'autosurveillance du débit expiratoire de pointe par rapport à l'autosurveillance des symptômes ;
(3) comparaient différentes options permettant de fournir des programmes d'autogestion efficaces.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre des essais du groupe Cochrane sur les voies respiratoires et les références bibliographiques des articles.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés portant sur des interventions de formation à l'autogestion de l'asthme chez des adultes asthmatiques de plus de 16 ans.

Recueil et analyse des données: 

Quinze essais remplissaient les critères d'inclusion. Deux évaluateurs ont évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante. Les auteurs des essais ont été contactés afin d'obtenir une confirmation.

Résultats principaux: 

Six études comparaient une autogestion optimale permettant un auto-ajustement du traitement sur la base d'un plan d'action écrit personnalisé par rapport à un ajustement du traitement par un médecin. Ces deux types de prise en charge de l'asthme avaient des effets équivalents sur les hospitalisations, les visites aux urgences, les visites médicales non planifiées et l'asthme nocturne. L'autogestion utilisant un plan d'action écrit basé sur le débit expiratoire de pointe (DEP) était équivalente à l'autogestion utilisant un plan d'action écrit basé sur les symptômes dans les six études qui comparaient ces interventions. Trois études comparaient différentes options d'autogestion. Dans une étude qui offrait un traitement optimal et évaluait l'omission du réexamen régulier, cette omission était associée à davantage de visites dans un centre de santé et de jours de maladie. Dans une autre étude comparant des formations à intensité élevée et faible, l'intensité faible était associée à davantage de visites médicales non planifiées. Dans une troisième étude, aucune différence n'était observée entre des instructions verbales et des plans d'action écrits en termes d'utilisation des services de santé ou de fonction pulmonaire.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.