Acupuncture et électro-acupuncture contre la polyarthrite rhumatoïde

L'acuponcture peut-elle traiter la polyarthrite rhumatoïde ?

Deux études de qualité faible à moyenne ont été révisées et offrent la meilleure preuve dont on dispose actuellement. Les études ont porté sur 84 personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde. Les études ont comparé l'acuponcture à un placebo (traitement fictif) ou à une injection de stéroïdes : l'amélioration a été mesurée après un traitement ou après cinq traitements donnés une fois par semaine.

Quelle est la cause de la douleur au niveau de l'épaule et comment l'acuponcture peut-elle la soulager ?
La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie par laquelle le système immunitaire attaque ses propres tissus sains. L'attaque se produit principalement au niveau des articulations des mains et des pieds et entraîne rougeur, douleur, tuméfaction et chaleur autour des articulations. Des traitements médicamenteux et non médicamenteux sont utilisés pour soulager la douleur et/ou la tuméfaction.

L'acuponcture est un traitement non médicamenteux dans lequel de fines aiguilles sont insérées dans le corps à des endroits spécifiques. On estime que l'acuponcture fonctionne soit en relâchant des composant chimiques dans le corps qui soulagent la douleur, en supplantant les signaux de douleur dans les nerfs ou en laissant l'énergie (Qi) ou le sang circuler librement dans tout le corps. On ignore si l'acuponcture fonctionne et si elle est sûre.

Qu'ont montré les études ?
Dans une étude, les personnes ont eu une séance d'acuponcture ou de traitement fictif par semaine, pendant cinq semaines. La douleur, le nombre d'articulations enflées et sensibles, l'activité de la maladie, le bien-être général, les résultats de laboratoire ou la quantité de médicament contre la douleur nécessaire ont été pratiquement les mêmes que les patients suivent un traitement d'acuponcture ou un traitement fictif.

Dans l'autre étude, les personnes ont eu de l'acuponcture avec un courant électrique passant dans les aiguilles à des points d'acuponcture spécifiques ou réels au niveau du genou, ou à des sites fictifs dans le genou. La réduction de la douleur du genou au repos, en mouvement ou debout a été plus importante chez les personnes ayant eu la véritable acuponcture. L'amélioration a duré jusqu'à 4 mois après l'acuponcture. Malheureusement, les auteurs de cette revue estiment que cet essai est de faible qualité et a pu surestimer l'efficacité de l'acuponcture.

Est-ce sûr ?
Les effets secondaires n'ont pas été mesurés dans les études.

Quel est le résultat ?
La qualité des preuves est limitée.

Selon les faibles preuves dont nous disposons, l'acuponcture ne semble pas améliorer les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde.

Conclusions des auteurs: 

Bien que les résultats de l'étude sur l'électro-acuponcture montrent que l'électro-acuponcture semble être bénéfique pour réduire la douleur symptomatique du genou chez les patients atteints de PR, 24 heures et 4 mois après le traitement, les relecteurs ont conclu que la faible qualité de l'essai, et notamment la taille réduite des échantillons, empêche sa recommandation. Les relecteurs concluent également que l'acuponcture n'a pas d'effet sur la VS, la CRP, la douleur, l'évaluation globale du patient, le nombre d'articulations enflées, le nombre d'articulations sensibles, la santé générale, l'activité de la maladie et la réduction des analgésiques. Ces conclusions sont limitées par des considérations méthodologiques telles que le type d'acuponcture (acuponcture vs électro-acuponcture), le site d'intervention, le faible nombre d'essais cliniques et la taille réduite des échantillons des études incluses.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'acuponcture est utilisée par les spécialistes de la rééducation en tant que thérapie complémentaire du traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PR). L'acuponcture est une médecine chinoise traditionnelle par laquelle des aiguilles sont insérées à des points spécifiques documentés supposés représenter une concentration des énergies corporelles. Dans certains cas un petit courant électrique est ajouté aux aiguilles. Une fois que les aiguilles sont insérées à des points appropriés, des endorphines, des substances semblables à de la morphine, sont relâchées dans le système du patient, créant ainsi une analgésie locale ou généralisée (soulagement de la douleur). La revue est une mise à jour de la revue d'origine publiée en juillet 2002.

Objectifs: 

Évaluer les effets de l'acuponcture ou électro-acuponcture sur des mesures objectives et subjectives de l'activité de la maladie chez des patients atteints de PR.

La stratégie de recherche documentaire: 

Une recherche exhaustive a été effectuée dans MEDLINE, EMBASE, PEDro, Current Contents , Sports Discus et CINAHL, initialement en septembre 2001, puis mise à jour en mai 2005. Le champ Cochrane du registre des traitements de rééducation et connexes et le registre du groupe de revue Cochrane sur les troubles musculo-squelettiques ont également été contactés pour une consultation de leurs registres spécialisés. Nous avons effectué une recherche manuelle à partir de tous les articles obtenus et contacté des experts pour identifier des études supplémentaires.

Critères de sélection: 

Les études contrôlées comparatives, comme des essais contrôlés randomisés et des essais cliniques contrôlés auprès de patients atteints de PR étaient éligibles. Les essais publiés dans des langues autres que le français et l'anglais n'ont pas été analysés. Les résumés ont été exclus, sauf si des données complémentaires pouvaient être obtenues auprès des auteurs.

Recueil et analyse des données: 

Deux relecteurs indépendants ont identifié des articles potentiels à partir d'une recherche dans la littérature et extrait les données à l'aide de formulaires d'extraction prédéfinis. Un consensus a été atteint sur toutes les données extraites. La qualité a été évaluée par deux relecteurs à l'aide d'un outil homologué de cinq points mesurant la qualité de randomisation, de double aveugle et de description des arrêts précoces.

Résultats principaux: 

Après la réalisation des recherches actualisées, cinq autres articles potentiels ont été identifiés ; cependant, ces articles ne satisfaisaient pas aux critères d'inclusion. Deux études impliquant un total de 84 personnes ont été incluses. Une étude utilisait l'acuponcture alors que l'autre utilisait l'électro-acuponcture. Dans l'étude sur l'acuponcture, aucune différence statistiquement significative n'a été mise en évidence entre les groupes pour la vitesse de sédimentation des hématies (VS), la protéine C-réactive (CRP), l'échelle visuelle analogique pour l'évaluation globale des patients (EVA G), le nombre d'articulations enflées et sensibles, le questionnaire de santé générale (GHQ), l'échelle de modification de l'activité de la maladie (DAS) ou la réduction de la prise d'analgésiques. Bien que cela ne soit pas significatif du point de vue statistique, la douleur dans le groupe de traitement a été améliorée de 4 points sur une échelle visuelle analogique de 0 à 100 mm, alors qu'elle n'a pas été améliorée dans le groupe placebo.
Dans la deuxième étude portant sur l'électro-acuponcture, une baisse significative de la douleur du genou a été rapportée dans le groupe expérimental, 24 heures après le traitement, par rapport au groupe témoin (DMP : -2,0 avec IC à 95% entre -3,6 et -4,0). Une réduction significative a également été trouvée à quatre mois après le traitement (DMP -0,2, IC à 95% : entre -0,36 et -0,04).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.