Rinçage tubaire contre l'hypofertilité

Problématique de la revue

Les auteurs de Cochrane ont passé en revue les données probantes concernant l'effet de l'utilisation de différents produits de contraste pendant le rinçage des trompes de Fallope chez les femmes hypofertiles.

Contexte

Une obstruction des trompes de Fallope signifie que les spermatozoïdes ne peuvent pas atteindre l'ovule dans la trompe. Il est important de déterminer si les trompes sont ouvertes (patentes) et il faut injecter un agent de contraste (colorant) dans les trompes, soit au moment d'une radiographie (hystérosalpingographie), soit au cours d'une échographie (hystérosalpingosonographie de contraste) ou d'une opération avec une incision minimale (laparoscopie). Il a été rapporté que de nombreuses femmes conçoivent dans les trois à six mois suivant le rinçage tubaire, bien que l'on ne sache pas exactement pourquoi cela se produit. Il y a eu un débat sur l'opportunité d'utiliser un produit de contraste soluble dans l'huile (en anglais oil-soluble contrast medium, OSCM) ou un produit de contraste soluble dans l'eau (en anglais water-soluble contrast medium, WSCM), car cela pourrait influencer la naissance vivante. Un effet indésirable important pendant l'intervention est le reflux du produit de contraste dans les vaisseaux sanguins ou lymphatiques, appelé intravasation et qui est généralement asymptomatique.

Caractéristiques des études

Les données probantes sont à jour jusqu'en avril 2020. Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant l'effet du rinçage tubaire avec un OSCM, un WSCM ou en l’absence de traitement chez les femmes hypofertiles. Ces femmes n’avait pas pu concevoir après au moins six mois de rapports sexuels non protégés. Nous avons également examiné les taux d'effets indésirables, notamment l'intravasation, l'infection et l'hémorragie.

Principaux résultats

Quinze essais impliquant 3 864 femmes ont été inclus dans cette revue systématique. Comparé à l'absence de traitement, le rinçage tubaire avec un OSCM pourrait augmenter les chances de naissance vivante et de grossesse clinique. Cela suggère que, si l'on suppose que la probabilité de naissance vivante en l'absence de traitement est de 11 %, la probabilité après un rinçage tubaire avec un OSCM serait comprise entre 16 % et 46 %. Nous ignorons si le rinçage tubaire avec un WSCM augmente le taux de naissance vivante ou de grossesse clinique par rapport à l'absence de traitement. Cela suggère que, si l'on suppose que la probabilité de naissance vivante en l'absence de traitement est de 21 %, la probabilité après un rinçage tubaire avec un WSCM serait comprise entre 15 % et 33 %. Dans la comparaison entre OSCM et WSCM, les données n'étaient pas suffisamment similaires pour être combinées dans une méta-analyse. Le rinçage tubaire avec un OSCM pourrait augmenter la probabilité de grossesse clinique. En ce qui concerne les effets indésirables, le risque d'intravasation (asymptomatique) est probablement augmenté par le rinçage tubaire avec un OSCM par rapport au rinçage tubaire avec un WSCM. Cela suggère que si l'on suppose que le risque d'intravasation suite à un rinçage tubaire avec un WSCM est de 1 %, le risque suite à un rinçage tubaire avec un OSCM serait compris entre 2 % et 9 %. Les données probantes concernant d'autres effets indésirables ont été mal rapportées et peu concluantes.

Qualité des données probantes

La qualité globale des données probantes était très faible à modérée pour toutes les comparaisons. Les principales limites étaient l'imprécision, le risque de biais et l'incohérence. Il y a eu trop peu d'études pour évaluer le risque de biais de publication.

Conclusions des auteurs: 

Les données probantes suggèrent que par rapport à l'absence de traitement, le rinçage tubaire avec un OSCM pourrait augmenter les chances de naissance vivante et de grossesse clinique, alors qu'il n'est pas certain que le rinçage tubaire avec un WSCM améliore ces critères de jugement. Par rapport au rinçage tubaire avec un WSCM, l’OSCM pourrait améliorer la grossesse clinique alors que la méta-analyse pour le taux de naissance vivante était impossible en raison de l'hétérogénéité. Les données probantes suggèrent également que l’OSCM est associé à un risque accru d'intravasation asymptomatique. Dans l'ensemble, les effets indésirables, en particulier les effets indésirables à long terme, sont mal signalés dans les différentes études.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Réaliser une analyse en sous-groupe des trompes de Fallope (tubes) est une investigation diagnostique courante chez les femmes présentant une hypofertilité. On y parvient généralement en introduisant un produit de contraste dans les trompes et en visualisant la perméabilité sur une radiographie, une échographie ou une laparoscopie. On a constaté que de nombreuses femmes concevaient dans les trois à six mois suivant le rinçage tubaire, ce qui soulève la possibilité que le rinçage tubaire puisse également être un traitement de l'infertilité. Le choix du produit de contraste à utiliser (soluble dans l'eau ou dans l'huile) a fait l'objet d'un débat, car il pourrait influencer le taux de grossesse. Un effet indésirable important lors du rinçage tubaire est l'intravasation (retour du produit de contraste dans les vaisseaux sanguins ou lymphatiques), qui peut causer une embolie, bien qu'elle soit asymptomatique dans la plupart des cas.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et la tolérance du rinçage tubaire avec un produit de contraste soluble dans l'huile (en anglais oil-soluble contrast medium, OSCM) et un produit de contraste soluble dans l'eau (en anglais water-soluble contrast medium, WSCM) sur les résultats ultérieurs de la fécondité chez les femmes hypofertiles.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé des essais contrôlés du groupe Cochrane sur la gynécologie et la fertilité, MEDLINE, Embase, CENTRAL, PsycINFO, dans les listes de référence des articles identifiés et dans les registres d'essais. La recherche la plus récente a été menée en avril 2020.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) comparant le rinçage tubaire avec un OSCM, un WSCM, entre eux ou par rapport à l’absence de traitement, chez des femmes présentant une hypofertilité.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont sélectionné les essais, évalué le risque de biais et extrait les données, de manière indépendante. Nous avons contacté les auteurs des études pour obtenir des informations supplémentaires. La qualité globale des données probantes a été évaluée au moyen des méthodes GRADE.

Résultats principaux: 

Quinze essais impliquant 3 864 femmes ont été inclus dans cette revue systématique. Dans l'ensemble, la qualité des données probantes variée de très faible à modérée : les principales limites sont le risque de biais, l'hétérogénéité et l'imprécision.

OSCM par rapport à l’absence de traitement

Quatre études (506 femmes) ont été incluses dans cette comparaison.

Le rinçage tubaire avec un OSCM pourrait augmenter les chances de naissance vivante (rapport des cotes (RC) 3,27, intervalle de confiance (IC) à 95 % 1,57 à 6,85, 3 ECR, 204 femmes, I2 = 0, données probantes de faible qualité). Cela suggère que, si l'on suppose que la probabilité de naissance vivante en l'absence de traitement est de 11 %, la probabilité après un rinçage tubaire avec un OSCM serait comprise entre 16 % et 46 %.

Le rinçage tubaire avec un OSCM pourrait augmenter les chances de grossesse clinique (RC 3,54, IC à 95 % 2,08 à 6,02, 4 ECR, 506 femmes, I2 = 18 %, données probantes de faible qualité). Cela suggère que si l'on suppose que la probabilité de grossesse clinique en l'absence de traitement est de 9 %, la probabilité après un rinçage avec un OSCM serait comprise entre 17 % et 37 %.

Nous n’avons pas trouvé d’étude ayant mesuré l'intravasation ou d'autres effets indésirables tels que l'infection, l'hémorragie et les anomalies congénitales.

WSCM par rapport à l'absence de traitement

Une seule étude (334 femmes) a été incluse dans cette comparaison.

Nous ignorons si le rinçage tubaire avec un WSCM augmente le taux de naissance vivante par rapport à l'absence de traitement (RC 1,13, IC à 95 % 0,67 à 1,91, 1 ECR, 334 femmes, données probantes de faible qualité). Cela suggère que, si l'on suppose que la probabilité de naissance vivante en l'absence de traitement est de 21 %, la probabilité après un rinçage tubaire avec un WSCM serait comprise entre 15 % et 33 %.

Nous ignorons si le rinçage tubaire avec un WSCM augmente le taux de grossesse clinique par rapport à l'absence de traitement (RC 1,14, IC à 95 % 0,71 à 1,84, 1 ECR, 334 femmes, données probantes de faible qualité). Cela suggère que si l'on suppose que la probabilité de grossesse clinique en l'absence de traitement est de 27 %, la probabilité après un rinçage tubaire avec un WSCM serait comprise entre 29 % et 40 %.

Dans une étude (334 femmes), un cas d'infection pelvienne a été signalé dans le groupe avec un WSCM et aucun cas d'infection n’a été signalé dans le groupe sans traitement. La méta-analyse n'a pas été effectuée en raison de la rareté des événements.

Nous n’avons pas trouvé d’étude ayant mesuré l'intravasation ou d'autres effets indésirables tels que l'infection, l'hémorragie et les anomalies congénitales.

OSCM par rapport à WSCM

Six études (2 598 femmes) ont été incluses dans cette comparaison.

Trois études ont fait état de naissances vivantes, dont deux avec un taux de naissances vivantes plus élevé dans le groupe OSCM (RC 1,64, IC à 95 % 1,27 à 2,11, 1 119 femmes ; RC 3,45, IC à 95 % 1,97 à 6,03, 398 femmes) ; et une avec des données probantes insuffisantes pour faire état d’une différence entre les groupes (RC 0,92, IC à 95 % 0,60 à 1,40, 533 femmes). Compte tenu de la grande hétérogénéité observée (I2 = 86 %), la méta-analyse n'a pas été effectuée.

Le rinçage tubaire avec un OSCM a probablement augmenté la probabilité d'une intravasation (asymptomatique) par rapport au rinçage tubaire avec un WSCM (RC 5,00, IC à 95 % 2,25 à 11,12, 4 ECR, 1 912 femmes, I2 = 0, données probantes de qualité modérée). Cela suggère que si l'on suppose que le risque d'intravasation suite à un rinçage tubaire avec un WSCM est de 1 %, le risque suite à un rinçage tubaire avec un OSCM serait compris entre 2 % et 9 %.

Le rinçage tubaire avec un OSCM pourrait augmenter les probabilités de grossesse clinique (RC 1,42, IC à 95 % 1,10 à 1,85, 6 ECR, 2 598 femmes, I2 = 41 %, données probantes de faible qualité). Cela suggère que si l'on suppose que la probabilité de grossesse clinique suite à un rinçage tubaire avec un WSCM est de 26 %, la probabilité suite à un rinçage tubaire avec un OSCM serait comprise entre 28 % et 39 %.

Nous ignorons si le rinçage tubaire avec un OSCM diminue la probabilité d'infection (RC 0,22, IC à 95 % 0,04 à 1,22, 2 ECR, 662 femmes, I2 = 0, données probantes de très faible qualité) ou d'hémorragie (RC 0,65, IC à 95 % 0,40 à 1,06, 2 ECR, 662 femmes, I2 = 0, données probantes de très faible qualité).

Trois nouveau-nés présentant des anomalies congénitales ont été signalés dans le groupe OSCM alors qu'aucune anomalie congénitale n'a été signalée dans le groupe WSCM dans une étude (1 119 femmes). Aucune méta-analyse n'a été effectuée en raison de la rareté des événements.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Julia Caratini et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.