Permis de conduire par étapes pour réduire les accidents de voiture chez les jeunes conducteurs

Les jeunes conducteurs courent un risque élevé d'être impliqués dans des accidents de voiture. Le permis de conduire par étapes (PCE) a été proposé dans le but de réduire les taux d'accidents chez les nouveaux conducteurs en introduisant progressivement ceux-ci à des situations de conduite plus risquées. Cette revue a trouvé 34 études ayant évalué divers types de programmes de PCE. Toutes les études avaient fait état de résultats positifs, avec une réduction de tous les types d'accidents chez les jeunes conducteurs. Toutefois, l'ampleur de cette réduction variait et, sur la base des études incluses, il n'est pas possible de dire quels aspects des programmes de PCE ont le plus grand effet. Les recherches futures sur le PCE devraient évaluer l'impact relatif des différentes composantes des programmes.

Conclusions des auteurs: 

Le CPÉ est efficace à réduire les taux d'accidents chez les jeunes conducteurs, bien que l'ampleur de l'effet varie. Les conclusions sont étayées par la constance des résultats, la relation temporelle et la plausibilité de l'association. Il semble que les programmes de PCE plus rigoureux (c.-à-d. plus de restrictions ou une meilleure qualité selon la classification de l'IIHS) ont pour résultat une plus grande réduction de la mortalité. Les études futures devraient se consacrer à déterminer quelles composantes et quelles combinaisons de composantes réduisent le plus fortement les accidents.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le permis de conduire par étapes (PCE) a été proposé dans le but de réduire les taux d'accidents chez les nouveaux conducteurs en introduisant progressivement ceux-ci à des situations de conduite plus risquées.

Objectifs: 

Examiner l'efficacité du PCE à réduire les taux d'accidents chez les jeunes conducteurs.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des études ont été identifiées par des recherches dans MEDLINE, EMBASE, CINAHL, HealthSTAR, Web of Science, NTIS Bibliographic Database, TRIS Online, SIGLE, Internet et dans des actes de conférences, ainsi que par la consultation d'experts et le passage au crible de bibliographies choisies dans la littérature publiée pertinente. Les recherches ont été effectuées des origines jusqu'à mai 2009, et le groupe Cochrane sur les blessures a mené en septembre 2009 une recherche de mise à jour dans la base de données TRANSPORT.

Critères de sélection: 

Les études étaient incluses si : 1) elles comparaient les résultats avant et après la mise en œuvre d'un programme de PCE dans la même juridiction, 2) les comparaisons avaient été faites entre les juridictions avec et sans PCE, ou 3) les deux à la fois. Les études devaient avoir rendu compte d'au moins un critère de résultat objectif et quantifié.

Recueil et analyse des données: 

Les résultats n'ont pas été regroupés en raison d'une importante hétérogénéité. Le pourcentage de variation avait été calculé pour chaque année suivant l'intervention, l'année précédant l'intervention étant utilisée comme base de comparaison. Les résultats avaient été ajustés par des contrôles internes. Les analyses avaient été stratifiées par dénominateurs (population, conducteurs titulaires d'un permis). Les résultats avaient été calculés pour les différentes catégories d'accidents et présentés pour les seuls conducteurs âgés de 16 ans ainsi que pour tous les jeunes conducteurs.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 34 études évaluant 21 programmes de PCE, ainsi que 2 analyses portant sur plus de 40 états aux USA. Des programmes de PCE ont été mis en place aux États-Unis (n=16), au Canada (n=3), en Nouvelle-Zélande (n=1) et en Australie (n=1) et varient dans les restrictions imposées durant l'étape intermédiaire. D'après la classification de l'Insurance Institute for Highway Safety (IIHS), onze programmes étaient bons, quatre étaient convenables, cinq étaient limites, un était médiocre et deux n'avaient pas pu être évalués. Une réduction des taux d'accidents a été observée dans toutes les juridictions et pour tous les types d'accidents. Parmi les conducteurs âgés de 16 ans, la diminution globale médiane ajustée par population au cours de la première année était de 15,5 % (intervalle de -27 à -8 %, cinq études). Il y avait une diminution des taux d'accidents corporels ajustés par population (médiane -21 %, intervalle -46 à -2 %, cinq études). Les résultats pour tous les jeunes conducteurs, les taux par conducteur titulaire de permis, et les taux ajustés pour contrôles internes avaient généralement diminué au sein d'une même juridiction.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.