Interventions visant à abaisser l'homocystéine pour la maladie artérielle périphérique et les greffons de pontage

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

L'homocystéine est un acide aminé que l'on trouve dans les protéines. Les taux élevés d'homocystéine dans le sang ont été associés au durcissement ou à l'obstruction des artères (athérosclérose) et représentent un facteur de risque pour la progression de la maladie artérielle périphérique. Les taux sanguins d'homocystéine peuvent être normalisés en prenant des suppléments en vitamine B (acide folique, vitamines B12 et B6 ou pyridoxine) et de la bétaïne.

Les personnes souffrant d'une maladie artérielle périphérique ont une mauvaise circulation sanguine dans les jambes en raison de l'athérosclérose. Les symptômes incluent une capacité limitée à pratiquer un exercice physique ou à marcher sans développer de crampes dans les jambes. Il existe de plus en plus de preuves démontrant que même les personnes sans symptôme ont deux à trois fois plus de risque de problèmes cardiovasculaires que la population générale. Même si ces personnes peuvent être traitées chirurgicalement (par exemple avec un greffon de pontage) ou radiologiquement (angioplastie) pour détruire les caillots de sang et améliorer la circulation artérielle, il existe un risque appréciable d'échec sous 12 mois, principalement parce que les artères se rétrécissent et se rebouchent (resténose). Des taux élevés d'homocystéine (hyperhomocystéinémie) peuvent favoriser la resténose. Les auteurs de la revue ont effectué des recherches approfondies dans les littératures médicales en examinant les essais contrôlés randomisés portant sur les traitements qui ont pour objectif de diminuer les taux d'homocystéine plasmatique par rapport à l'absence de traitement actif. Nous n'avons pas trouvé d'essais complets. Un essai est actuellement en cours aux USA, intitulé 'Homocysteine and Progression of Atherosclerosis (HPAS)' (Homocystéine et Progression de l'athérosclérose), dans lequel les patients reçoivent un traitement de manière aléatoire à base de 4 mg/ jour d'acide folique versus un placebo non actif, avec une période de suivi de cinq ans.

Conclusions des auteurs: 

Des essais bien conçus évaluant l'impact du traitement de l'hyperhomocystéinémie chez les patients avec une maladie artérielle périphérique doivent être réalisés en urgence.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les taux plasmatiques élevés d'homocystéine d'acide aminé (hyperhomocystéinémie) sont associés au durcissement ou à l'obstruction des artères (athérosclérose). De plus, le pronostic est plus mauvais, à la fois dans la progression de la maladie et le résultat après le traitement. Le traitement pour abaisser l'homocystéine a montré qu'il était efficace et peu onéreux chez les volontaires en bonne santé. Pour autant, l'impact de la diminution des taux d'homocystéine sur la progression de l'athérosclérose et la perméabilité des vaisseaux sanguins après un traitement pour l'athérosclérose reste inconnu et forme la base de cette revue.

Objectifs: 

Évaluer les effets du traitement pour diminuer l'homocystéine plasmatique sur la progression clinique de la maladie sur les patients avec une maladie artérielle périphérique (MAP) et une hyperhomocystéinémie, y compris, en tant que sous-ensemble, ceux qui ont subi une chirurgie ou une intervention radiologique.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les auteurs (MH, GS) ont effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur les maladies vasculaires périphériques (dernière recherche effectuée en octobre 2006), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans The Cochrane Library, Numéro 4, 2006, MEDLINE, EMBASE et les bibliographies des articles concernés.

Critères de sélection: 

Des essais randomisés portant sur le traitement de l'hyperhomocystéinémie chez les patients avec une maladie artérielle périphérique, avant et après une intervention chirurgicale ou radiologique par rapport à l'absence de traitement pour hyperhomocystéinémie.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs (MH, GS) ont indépendamment évalué la qualité des essais et extrait des données. Les informations sur les événements indésirables durant les essais ont été recueillies.

Résultats principaux: 

Il n'existe actuellement aucun essai randomisé disponible pour l'analyse.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.