Stimulation nerveuse électrique transcutanée (SNET) versus placebo pour la lombalgie chronique

La lombalgie constitue une des principales causes d'absentéisme au travail et de consultation médicale. Soixante à 90 % de la population adulte risque de développer une lombalgie. Bien qu'en pratique la majorité des épisodes se résorbent dans les six semaines, les récidives sont fréquentes. En outre, on estime que 10 % à 20 % des adultes touchés développent des symptômes de lombalgie chronique (douleur persistante qui dure plus de trois mois). La lombalgie chronique a un impact significatif sur la vie quotidienne.

La stimulation nerveuse électrique transcutanée (SNET) est couramment utilisée comme thérapie d'appoint dans la prise en charge de la lombalgie. Il s'agit d'une option de traitement relativement sûre, non invasive et facile à utiliser. Les appareils de SNET envoient une stimulation électrique aux nerfs sous-jacents à l'aide d'électrodes placées sur la surface intacte de la peau à proximité du foyer de douleur maximale.

Quatre essais contrôlés randomisés (ECR ; 585 patients) de bonne qualité comparant la SNET à un placebo pour le traitement de la lombalgie chronique ont été inclus dans cette étude. Vus les résultats contradictoires, il est difficile de savoir si la SNET permet de réduire l'intensité de la douleur. Cependant, deux essais (410 patients) fournissaient des preuves cohérentes que la SNET n'avait pas amélioré le niveau d'invalidité occasionnée par la lombalgie. Il y avait des preuves de qualité modérée que la consommation de services médicaux et la situation professionnelle (par ex. perte de travail, congé maladie) n'avaient pas changées au cours du traitement. Enfin, il ne semblait pas y avoir de différence entre la SNET conventionnelle et celle s'apparentant à de l'acupuncture.

Certains effets indésirables avaient été rapportés, généralement des irritations cutanées mineures observées pareillement dans les groupes de traitement et de placebo. Un participant avait toutefois développé une éruption cutanée sévère quatre jours après le début du traitement.

En résumé, les auteurs de la revue ont recueilli des données contradictoires quant aux bénéfices de la SNET pour la lombalgie chronique, ce qui n'étaye pas l'utilisation de la SNET dans la prise en charge courante de la lombalgie chronique.

Conclusions des auteurs: 

À ce jour, les résultats du petit nombre d'essais contrôlés par placebo n'étayent pas l'utilisation de la SNET dans la prise en charge courante de la lombalgie chronique. Des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La stimulation nerveuse électrique transcutanée (SNET) a été introduite il y a plus de 30 ans comme thérapeutique d'appoint au traitement pharmacologique de la douleur. Cependant, bien que son utilisation se soit généralisée, son efficacité dans la lombalgie chronique est encore controversée.

Objectifs: 

Déterminer si la SNET est plus efficace qu'un placebo pour la prise en charge de la lombalgie chronique.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés, ainsi que dans MEDLINE, EMBASE, PEDro et CINAHL jusqu'au 19 juillet 2007.

Critères de sélection: 

N'ont été inclus que des essais cliniques contrôlés randomisés (ECR) comparant la SNET à un placebo chez des patients atteints de lombalgie chronique.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont, de manière indépendante, sélectionné les essais, évalué leur qualité méthodologique et extrait les données pertinentes. Lorsqu'une méta-analyse quantitative n'était pas possible nous avons effectué une synthèse qualitative, en prenant en compte les 5 niveaux de preuve recommandés par le Groupe thématique Cochrane sur les douleurs lombaires.

Résultats principaux: 

Quatre ECR de bonne qualité (soit 585 patients) répondaient aux critères de sélection. L'hétérogénéité clinique n'a pas permis de méta-analyse. C'est pourquoi une synthèse qualitative a été réalisée. Sur la question du possible effet bénéfique de la SNET dans la réduction de l'intensité des douleurs, les résultats étaient contradictoires ; deux essais (soit 410 patients) avaient par contre abouti à des résultats cohérents sur le fait qu'elle n'améliorait pas l'état fonctionnel spécifiquement lié au dos. Il y avait des preuves de qualité modérée que le traitement n'avait pas modifié le statut professionnel ni la consommation de services médicaux. Des résultats contradictoires avaient été obtenus dans deux études pour ce qui concerne l'état de santé général, une étude ne montrant aucune amélioration sur le Sickness Impact Profile modifié et une autre étude montrant des améliorations significatives dans certaines sections du questionnaire SF-36. De multiples mesures de résultats physiques n'indiquaient pas d'amélioration statistiquement significative par rapport au placebo. En général, les patients traités par SNET de type acupuncture avaient répondu pareillement que ceux traités par SNET conventionnelle. Toutefois, dans deux des essais, une intensité de stimulation inadéquate avait été utilisée pour l'électrostimulation acupuncturale, puisqu'il n'y avait pas eu induction de contractions musculaires. Les données disponibles ne permettaient pas de déterminer les schémas thérapeutiques optimaux de manière fiable. Les effets indésirables comprenaient des irritations cutanées mineures là où les électrodes avaient été placées.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.