Éducation prénatale individuelle ou en groupe relative à l'accouchement et/ou la parentalité

Les avantages liés à l'éducation prénatale concernant l'accouchement, ainsi que les meilleures approches éducatives à appliquer, restent incertains.

L'éducation prénatale a pour objectif d'aider les futurs parents à se préparer à l'accouchement et à devenir parent. Les futurs parents se tournent souvent vers l'éducation prénatale afin d'obtenir des informations importantes sur des problèmes, tels que la prise de décisions relatives à et pendant l'accouchement, les capacités à avoir pendant l'accouchement, le soulagement de la douleur, les soins au nourrisson et postnataux, l'allaitement et les compétences parentales. Il existe de nombreuses méthodes variées permettant de dispenser cette éducation prénatale et certaines peuvent être plus efficaces que d'autres. La présente revue a identifié neuf essais impliquant 2 284 femmes. Les interventions variaient sensiblement et aucun résultat cohérent n'a été évalué. Cette revue d'essais n'a pas trouvé suffisamment de preuves de grande qualité dans les essais. Par conséquent, les effets de l'éducation prénatale restent largement méconnus. Des recherches supplémentaires devront s'assurer que les méthodes efficaces d'aide aux professionnels de la santé prenant en charge des femmes enceintes et leurs conjoints afin de les préparer à l'accouchement et à devenir parent sont examinées afin de déterminer si les ressources utilisées répondent aux besoins des parents et de leurs nouveau-nés.

Conclusions des auteurs: 

Les effets de l'éducation prénatale générale concernant l'accouchement et/ou la parentalité restent largement méconnus. Une éducation prénatale individualisée visant à éviter un autre accouchement par césarienne n'augmente pas les taux d'accouchement par voie basse après une césarienne.

[Remarque : Les 58 références figurant dans la section de classification en attente pourraient modifier les conclusions de la revue à l'issue de leur évaluation.]

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les programmes éducatifs prénataux structurés concernant l'accouchement et/ou la parentalité sont fréquemment recommandés aux femmes enceintes et à leurs conjoints par les professionnels de la santé partout dans le monde. Ces programmes sont généralement proposés à des groupes, mais peuvent aussi être proposés à des personnes individuelles.

Objectifs: 

Évaluer les effets de cette éducation sur l'acquisition de connaissances, l'anxiété, le sentiment de contrôle, la douleur, le travail et l'accompagnement lors de l'accouchement, l'allaitement, les capacités à fournir des soins à un nouveau-né et l'adaptation psychologique et sociale.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (avril 2006), CINAHL (de 1982 à avril 2006), ERIC (de 1984 à avril 2006), EMBASE (de 1980 à avril 2006) et PsycINFO (de 1988 à avril 2006). Nous avons effectué des recherches manuelles dans le Journal of Psychosomatic Research de 1956 à avril 2006 et passé en revue les listes bibliographiques des études extraites. Nous avons mis à jour les recherches du registre d'essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance le 7 juillet 2011 et ajouté les résultats à la section de classification en attente de la revue.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés concernant un programme éducatif structuré dispensé pendant la grossesse par un éducateur à l'un des parents et contenant des informations relatives à la grossesse, l'accouchement ou la parentalité. Ces interventions éducatives pouvaient être dispensées à une personne ou à un groupe. Elles avaient pour objectif exclusif d'accroître le succès de l'allaitement, les connaissances sur et les aptitudes d'adaptation à la dépression postpartum, l'amélioration de la santé psycho-sociale maternelle notamment l'anxiété, la dépression et l'estime de soi ou la diminution du tabagisme étaient exclues.

Recueil et analyse des données: 

Les deux auteurs ont évalué la qualité méthodologique des essais et extrait des données à partir des rapports publiés.

Résultats principaux: 

Neuf essais, impliquant 2 284 femmes, ont été inclus. Trente-sept études ont été exclues. Les interventions éducatives étaient privilégiées dans huit études (n combiné = 1 009). Les détails concernant la procédure de randomisation, l'assignation secrète et/ou le recrutement ou la perte des participants dans ces essais n'étaient pas indiqués. Aucun résultat cohérent n'a été trouvé. Les échantillons étaient de taille très petite à modérée et comprenaient entre 10 et 318 participants. Aucune donnée n'était signalée concernant l'anxiété, le succès de l'allaitement ou la prise en charge sociale générale. L'acquisition de connaissances, le sentiment de contrôle, les facteurs liés aux capacités à fournir des soins à un nouveau-né et certains résultats relatifs au travail et à l'accouchement ont été évalués. La plus grande des études incluses (n = 1 275) examinait une intervention éducative et de prise en charge sociale visant à augmenter le nombre d'accouchements par voie basse après une césarienne. Cette étude de grande qualité montrait des taux similaires d'accouchement par voie basse après une césarienne dans les groupes « verbaux » et « documents » (risque relatif 1,08, intervalle de confiance à 95 % 0,97 à 1,21).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.