Médicaments antithrombotiques pour la dissection de l'artère carotide

La dissection de l'artère carotide désigne une déchirure dans la paroi de l'un des principaux vaisseaux sanguins transportant le sang vers le cerveau. La dissection peut être causée par des lésions au niveau du cou, mais peut parfois apparaitre sans raison apparente. Des caillots sanguins peuvent se former dans l'artère à lendroit où elle est abîmée. Ces caillots sanguins peuvent à leur tour occlure l'artère et entraîner un accident vasculaire cérébral (AVC). Les médicaments qui fluidifient le sang, comme l'aspirine et les anticoagulants, pourraient prévenir la formation de caillots et donc prévenir l'accident vasculaire cérébral (AVC) chez les personnes souffrant de dissection de l'artère carotide. Nous n'avons trouvé aucun essai randomisé terminé étudiant ces médicaments chez les personnes souffrant de dissection de l'artère carotide. Cependant, il existe un essai en cours. Nous n'avons trouvé que des études de mauvaise qualité non randomisées comparant le traitement par anticoagulants à l'aspirine. Il n'y avait aucune preuve que les anticoagulants ont été plus efficaces que l'aspirine. L'aspirine est susceptible d'être aussi efficace et sûre que les anticoagulants chez ces patients. Des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Il n'y avait aucun essai randomisé comparant les anticoagulants ou antiagrégants plaquettaires avec un groupe témoin, par conséquent, il n'existe aucune preuve permettant de recommander leur utilisation systématique pour le traitement de la dissection de l'artère carotide interne extracrânienne. Il n'y avait également aucun essai randomisé qui comparait directement les anticoagulants avec des médicaments antiplaquettaires et les études non randomisées identifiées n'ont pas mis en évidence une différence significative entre les deux.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La dissection de l'artère carotide interne extracrânienne (DACIE) est une cause majeure d'AVC chez les patients plus jeunes.

Objectifs: 

1. Déterminer si, chez les patients souffrant de DACIE, le traitement par anticoagulants, les antiagrégants plaquettaires ou un groupe témoin était associée à un meilleur résultat fonctionnel.
2. Comparer, parmi les patients traités par anticoagulants ou antiagrégants plaquettaires, le risque d'AVC ischémique aigu et de saignements majeurs.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (dernière recherche le 3 octobre 2009). En outre, nous avons effectué des recherches exhaustives dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) ( La Bibliothèque Cochrane Numéro 2, 2009), MEDLINE (de janvier 1966 à novembre 2009) et EMBASE (de janvier 1980 à novembre 2009), examiné tous les articles pertinents afin d'identifier des études éligibles et contacté les auteurs et des chercheurs dans le domaine.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés, essais cliniques comparatifs et études non randomisées (si elles avaient rendu des résultats stratifiés par traitement antithrombotique et incluaient au moins quatre patients) sur les anticoagulants ou antiagrégants plaquettaires pour le traitement de la dissection de l'artère carotide interne extracrânienne. Deux auteurs de la revue ont extrait les données de manière indépendante.

Recueil et analyse des données: 

Les critères de jugement primaire étaient la mortalité (toutes causes confondues) et le décès ou lincapacité. Les critères de jugement secondaires étaient un AVC ischémique aigu, une hémorragie intracrânienne symptomatique, et l'hémorragie extracrânienne majeure rapportés pendant la période de suivi. La première option de traitement était utilisée pour les analyses.

Résultats principaux: 

Nous n'avons trouvé aucun essai randomisé terminé. En comparant lutilisation des antiagrégants plaquettaires avec celle des anticoagulants dans 36 études observationnelles (1 285 patients), il n'y avait aucune différence significative au niveau des risques de décès (rapport des cotes de Peto (RC de Peto) 2,02, IC à 95 % 0,62 à 6,60), ou de la survenue d'un accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique aigu (rapport des cotes de 0,63, IC à 95 % 0,21 à 1,86) (34 études, 1262 patients). Pour le critère de jugement de mortalité ou dincapacité, il y avait une tendance non significative en faveur des anticoagulants (RC 1,77, IC à 95 % 0,98 à 3,22 ; P =0,06) (26 études, 463 patients). Des hémorragies intracrâniennes symptomatiques (5/627 ; 0,8 %) et des hémorragies extracrâniennes majeures (7/425 ; 1,6%) sont survenues uniquement dans le groupe des anticoagulants ; cependant, pour ces deux critères de jugement, les estimations étaient imprécises et n'indiquaient aucune différence significative entre les deux modalités de traitement.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.