La combinaison ergométrine-ocytocine prophylactique versus ocytocine pour la troisième phase du travail

La combinaison ergométrine-ocytocine (Syntometrine®) est plus efficace que l'ocytocine (Syntocinon®) pour réduire la perte de sang au cours de la délivrance du placenta, mais a davantage d'effets secondaires.

La gestion active de la troisième phase du travail, lorsque la délivrance du placenta intervient, consiste pour le médecin à administrer un médicament lorsque l'épaule du bébé apparaît, à clamper le cordon ombilical immédiatement après la naissance et à exercer une traction sur le cordon pour accélérer la délivrance. Ce procédé est largement utilisé pour réduire le risque de perte de sang excessive. La revue de six essais (9 332 femmes) a découvert que la combinaison ergométrine-ocytocine semblait être associée à une perte de sang moins importante qu'avec l'ocytocine lorsqu'une définition de la perte de sang « modérée » est prise en compte plutôt qu'une définition de perte de sang « grave ». Cependant, la combinaison ergométrine-ocytocine a été associée à plus d'effets secondaires de vomissements, de nausées et d'hypertension artérielle.

Conclusions des auteurs: 

L'utilisation de la combinaison ergométrine-ocytocine dans le cadre de la gestion active systématique de la troisième phase du travail semble être associée à une réduction légère, mais statistiquement significative du risque de HPP comparé à l'ocytocine pour une perte de sang de 500 ml ou plus. Aucune différence statistiquement significative n'a été observée entre les groupes pour une perte de sang de 1 000 ml ou plus. Une différence statistiquement significative a été constatée avec l'utilisation de la combinaison ergométrine-ocytocine comparé à l'utilisation de l'ocytocine, accompagnée d'effets secondaires maternels, notamment une élévation de la tension artérielle diastolique, des vomissements et des nausées. Par conséquent, l'avantage d'une réduction du risque de HPP, pour une perte de sang située entre 500 et 1 000 ml, doit être considéré en prenant en compte les effets secondaires indésirables associés à l'utilisation de la combinaison ergométrine-ocytocine.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'administration prophylactique systématique d'un agent utérotonique fait partie intégrante de la gestion active de la troisième phase du travail et aide à prévenir l'hémorragie post-partum (HPP). Les deux agents utérotoniques le plus largement utilisés sont : la combinaison ergométrine-ocytocine (Syntometrine®) (une combinaison de 5 unités internationales (ui) d'ocytocine et de 0,5 mg d'ergométrine) et l'ocytocine (Syntocinon®).

Objectifs: 

Comparer les effets de la combinaison ergométrine-ocytocine à ceux de l'ocytocine en termes de réduction du risque de HPP (perte de sang d'au moins 500 ml) et d'autres critères de jugement maternels et néonatals.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (le 30 avril 2007).

Critères de sélection: 

Les essais randomisés comparant l'utilisation de la combinaison ergométrine-ocytocine à l'utilisation de l'ocytocine chez les femmes dont la troisième phase du travail est gérée de manière active.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons évalué l’éligibilité et la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante. Nous avons contacté les auteurs des études afin d'obtenir des informations complémentaires.

Résultats principaux: 

Six essais ont été inclus (9 332 femmes). Comparé à l'ocytocine, la combinaison ergométrine-ocytocine a été associée à une légère réduction du risque de HPP selon la définition de la HPP comme une perte de sang d'au moins 500 ml (rapport des cotes 0,82, intervalle de confiance à 95 % 0,71 à 0,95). Cet avantage a été constaté à la fois pour une dose de 5 ui d'ocytocine et une dose de 10 ui d'ocytocine, et plus encore pour la dose plus faible. Il n'a été détecté aucune différence entre les groupes utilisant 5 ou 10 ui pour la définition plus stricte de la HPP d'une perte de sang d'au moins 1 000 ml. Les effets indésirables de vomissements, de nausées et d'hypertension ont eu tendance à être plus associés à l'utilisation de la combinaison ergométrine-ocytocine. Lorsque l'hétérogénéité entre les essais a été prise en compte, il n'a été observé aucune différence statistiquement significative concernant les autres critères de jugement maternels ou néonatals.

Notes de traduction: 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.