Collaboration interprofessionnelle : effets des interventions fondées sur la pratique sur les résultats en matière de pratiques professionnelles et de soins de santé

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Le degré de collaboration entre les différents professionnels de santé peut affecter la qualité des soins qu'ils dispensent. Les problèmes de communication et d'interaction entre ces professionnels de santé peuvent avoir des répercussions sur le soin des patients. Les interventions fondées sur la pratique en matière de collaboration interprofessionnelle (CIP) sont des stratégies mises en œuvre dans des environnements de soins de santé pour améliorer l'interaction et les relations de travail entre au moins deux catégories de professionnels de santé.

Dans le cadre de cette revue, nous avons identifié cinq études évaluant les effets des interventions CIP fondées sur la pratique, qui se divisent en trois catégories : les rencontres interprofessionnelles, les réunions interprofessionnelles et les audits interprofessionnels externes. Dans trois de ces études, ces interventions permettaient d'améliorer les soins des patients, notamment l'utilisation de médicaments, la durée du séjour à l'hôpital et le total des frais d'hospitalisation. Une étude ne rapportait aucun impact et une étude rapportait des résultats contrastés.

Ces études indiquaient que les interventions CIP fondées sur la pratique pouvaient déboucher sur des changements positifs en matière de soins de santé, mais d'autres études sont nécessaires pour mieux comprendre la gamme des interventions possibles, leur efficacité, la manière dont elles affectent la collaboration interprofessionnelle et modifient les soins de santé et les circonstances dans lesquelles ces interventions sont les plus utiles.

Conclusions des auteurs: 

Dans le cadre de la mise à jour de cette revue, nous avons identifié cinq études (dont quatre nouvelles études) conformes aux critères d'inclusion. La revue suggère que les interventions CIP fondées sur la pratique peuvent améliorer les processus et les résultats en matière de soins de santé. Cependant, les limitations imputables au nombre réduit d'études, aux tailles d'échantillon, aux problèmes liés à la conceptualisation et à la mesure de la collaboration, et à l'hétérogénéité des interventions et des environnements de soins ne permettent pas de tirer de conclusions généralisables concernant les éléments clés et l'efficacité de la CIP. Des études randomisées en cluster plus rigoureuses et portant explicitement sur la CIP et sa mesure sont nécessaires pour obtenir des preuves plus concluantes de l'impact des interventions CIP fondées sur la pratique sur les résultats en matière de pratiques professionnelles et de soins de santé. Ces études devront utiliser des méthodes qualitatives permettant de comprendre comment ces interventions affectent la collaboration et dans quelle mesure une meilleure collaboration contribue à modifier les résultats.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Une collaboration interprofessionnelle (CIP) insuffisante peut avoir des effets négatifs sur les services de santé et les soins aux patients. Les interventions conçues pour aborder les problèmes liés à la CIP peuvent permettre d'améliorer les pratiques professionnelles et les résultats en matière de soins de santé.

Objectifs: 

Évaluer l'impact des interventions fondées sur la pratique conçues pour modifier la CIP, par rapport à une absence d'intervention ou à un autre type d'intervention, sur un ou plusieurs des principaux critères de jugement suivants : la satisfaction des patients et/ou l'efficacité et l'efficience des soins de santé fournis. Les critères de jugement secondaires incluaient le niveau de CIP atteint.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe de revue Cochrane sur l'efficacité des pratiques et l'organisation des soins (2000-2007), MEDLINE (1950-2007) et CINAHL (1982-2007). Une recherche manuelle a également été effectuée dans le Journal of Interprofessional Care (1999 à 2007) et les références bibliographiques des cinq études incluses.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés portant sur les interventions CIP fondées sur la pratique qui rapportaient des changements mesurés objectivement ou rapportés par les intéressés (à l'aide d'un instrument homologué) en matière de résultats des patients/clients et/ou d'état de santé et/ou de processus de soins de santé et/ou de mesures de la CIP.

Recueil et analyse des données: 

Au moins deux des trois évaluateurs ont déterminé l'éligibilité de chacune des études potentiellement pertinentes de manière indépendante. Un auteur a extrait les données des études incluses et a évalué le risque de biais en consultant les autres auteurs en cas de besoin. Il n'a pas été possible de réaliser une méta-analyse des résultats en raison du nombre réduit d'études et de leur hétérogénéité en termes d'environnements cliniques, d'interventions et de mesures des résultats. Nous avons donc résumé les données des études et présenté les résultats sous forme narrative.

Résultats principaux: 

Cinq études étaient conformes aux critères d'inclusion ; deux études examinaient les rencontres interprofessionnelles, deux études examinaient les réunions interprofessionnelles et une étude examinait les audits interprofessionnels externes. Une étude portant sur des rencontres interdisciplinaires quotidiennes dans des services internes d'un hôpital de soins actifs rapportait un impact positif sur la durée de séjour et le total des frais, mais une autre étude portant sur des rencontres interdisciplinaires quotidiennes dans le service de télémétrie d'un hôpital communautaire ne rapportait aucun impact sur la durée du séjour. Les réunions mensuelles d'équipes multidisciplinaires amélioraient la prescription de psychotropes dans les maisons de soins. Les résultats des vidéoconférences multidisciplinaires par rapport aux audioconférences étaient contrastés ; une réduction du nombre de conférences de cas par patient et de la durée de traitement a été observée, mais aucune différence en termes d'occasions de service ou de durée de conférence. Le nombre de communications entre les professionnels de santé enregistrées dans les rapports ne présentait pas de différence d'un groupe à l'autre. Les réunions multidisciplinaires avec un animateur externe utilisant des stratégies visant à encourager le travail collectif étaient associées à une augmentation des activités d'audit et à une amélioration des soins.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.