Interventions visant à promouvoir l'utilisation de pratiques fondées sur des données probantes dans la réadaptation après un accident vasculaire cérébral

Quel est l’objectif de cette revue ?

L'objectif de cette revue Cochrane était de déterminer si les stratégies de mise en application visant à encourager les professionnels de santé à utiliser des données probantes dans la réadaptation et la rééducation des personnes à la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC) sont efficaces. Parmi les exemples de stratégies de mise en application, citons les ateliers de formation, les ressources pédagogiques ou les retours aux professionnels de santé sur leurs performances. Les auteurs de la revue ont rassemblé et analysé toutes les études pertinentes pour répondre à cette question et ont trouvé neuf études.

Messages clés

Nous n'avons pas pu obtenir une estimation fiable de l'effet des stratégies de mise en application dans la réadaptation et la rééducation après un accident vasculaire cérébral sur l'adhésion des professionnels de santé à la pratique fondée sur des données probantes à 12 mois, car ces données probantes sont de très faible qualité.

Qu'étudie cette revue ?

Les patients qui ont eu un accident vasculaire cérébral et qui participent à un programme de réadaptation et de rééducation ne reçoivent pas toujours des traitements fondés sur des données probantes. Des recherches considérables ont été menées dans le domaine de la réadaptation et de la rééducation des personnes après un accident vasculaire cérébral, mais ces informations ne se traduisent pas facilement dans la pratique clinique ou bien leur utilisation par les professionnels de santé prend beaucoup de temps. Des stratégies sont nécessaires pour aider les professionnels de santé à utiliser les meilleures données probantes lorsqu'ils travaillent avec des survivants d'accidents vasculaires cérébraux.

Nous avons inclus des études qui comparaient un groupe de professionnels de santé recevant un soutien pour utiliser les données probantes dans la réadaptation et la rééducation post-AVC avec un autre groupe qui n'en recevait pas. Nous voulions savoir si les professionnels de santé utilisaient davantage les données probantes dans la pratique, si les patients suivaient les recommandations des professionnels de santé fondées sur les données probantes, et si la santé et le bien-être des patients s'amélioraient.

Quels sont les principaux résultats de la revue ?

Nous avons trouvé neuf études provenant de cinq pays : l'Australie, le Canada, la Malaisie, le Royaume-Uni et les États-Unis. Quatre études ont permis de déterminer si les professionnels de la santé avaient davantage recours aux données probantes dans leur travail auprès des survivants d'accidents vasculaires cérébraux. Des études ont comparé les professionnels de santé qui ont reçu un soutien pour utiliser les données probantes dans le cadre de la réadaptation après un accident vasculaire cérébral avec les professionnels de santé qui n'ont pas reçu de soutien ou qui ont reçu un autre type d'aide.

Nous ne savons pas si les stratégies de mise en œuvre visant à aider les professionnels de santé à utiliser les données probantes dans la réadaptation et la rééducation après un AVC améliorent leur pratique par rapport à l'absence de soutien, car la qualité des données probantes est très faible. L'étude a révélé que les stratégies visant à encourager les professionnels de santé à utiliser des données probantes dans la réadaptation et la rééducation post-AVC pourraient ne faire que peu ou pas de différence pour l'adhésion du patient au traitement recommandé, ainsi que pour son bien-être psychologique par rapport à l'absence d'intervention (données probantes de faible qualité). En outre, nous avons constaté que ces stratégies n'entraînent probablement que peu ou pas de différence dans la qualité de vie et les activités de la vie quotidienne des patients par rapport à l'absence d'intervention (données probantes qualité modérée).

Nous n'avons trouvé aucune étude rapportant l'intention des professionnels de santé de modifier leur comportement ou bien de leur satisfaction.

Cette revue est-elle à jour ?

Les auteurs de la revue ont recherché les études publiées jusqu'au 17 octobre 2019.

Conclusions des auteurs: 

Nous ne savons pas si les interventions de mise en application améliorent l'adhésion des professionnels de santé à la pratique fondée sur les données probantes en matière de réadaptation et de rééducation post-AVC par rapport à l'absence d'intervention, car le niveau de confiance des données probantes est très faible.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La réadaptation et la rééducation fondée sur des données probantes issues de la recherche donne aux survivants d'un accident vasculaire cérébral les meilleures chances de rétablissement. Il existe de nombreuses recherches pour guider la pratique en matière de réadaptation et de rééducation après un accident vasculaire cérébral, mais l'utilisation des données probantes par les professionnels de santé est généralement lente et les patients ne reçoivent souvent pas de soins fondés sur les données probantes. Les interventions de mise en application sont un moyen important de traduire les connaissances issues de la recherche en pratique et d'optimiser ainsi les soins et les résultats pour les survivants d'un accident vasculaire cérébral. Une synthèse des résultats de la recherche est nécessaire pour guider le choix et l'utilisation des interventions de mise en application dans la réadaptation et la rééducation après un accident vasculaire cérébral.

Objectifs: 

Évaluer les effets des interventions de mise en application visant à promouvoir l'adoption de pratiques fondées sur des données probantes (y compris les évaluations cliniques et les traitements préconisés dans les recommandations fondées sur des données probantes) dans la réadaptation et la rééducation post-AVC et évaluer les effets des interventions de mise en application ajustées sur mesure pour surmonter les obstacles au changement identifiés par rapport aux interventions non ajustées dans la réadaptation et la rééducation post-AVC.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données CENTRAL, MEDLINE, Embase et dans huit autres bases de données jusqu'au 17 octobre 2019. Nous avons fait des recherches sur OpenGrey, effectué un suivi des citations et une vérification des références bibliographiques des études incluses et contacté les auteurs des études incluses pour obtenir des informations complémentaires et identifier les études potentiellement pertinentes.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais randomisés individuels et en grappes, des essais non randomisés, des études de séries chronologiques interrompues et des études contrôlées avant-après comparant une intervention de mise en application à l'absence d'intervention ou à une autre approche de mise en application dans la réadaptation et la rééducation après un accident vasculaire cérébral. Les participants étaient des professionnels de santé qualifiés travaillant dans le domaine de la réadaptation post-AVC et les patients qu'ils soignaient. Les études ont été prises en compte indépendamment de leur date, de leur langue ou de leur statut de publication. Les principaux résultats sont l'adhésion des professionnels de santé au traitement recommandé, l'adhésion des patients au traitement recommandé, l'état de santé et le bien-être des patients, l'intention et la satisfaction des professionnels de santé, les résultats de l'utilisation des ressources et les effets indésirables.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont sélectionné indépendamment les études à inclure, ont extrait les données et ont évalué le risque de biais et le niveau de confiance des données probantes en utilisant GRADE. La principale comparaison était toute intervention de mise en application par rapport à l'absence d'intervention.

Résultats principaux: 

Neuf essais randomisés en grappes (12 428 patients participants) et trois essais en cours ont répondu à nos critères de sélection. Cinq essais (8865 participants) ont comparé une intervention de mise en application à aucune intervention, trois essais (3150 participants) ont comparé une intervention de mise en application à une autre intervention de mise en application, et un essai à trois groupes (413 participants) a comparé deux différentes interventions de mise en application à aucune intervention. Huit essais ont porté sur des interventions à facettes multiples ; les réunions et les ressources éducatives ont été les éléments les plus courants. Six essais ont décrit l'adaptation du contenu de l'intervention aux obstacles au changement identifiés. Deux essais se sont concentrés sur la réadaptation et la rééducation post- AVC en service hospitalier de soins aigus, quatre sur le milieu hospitalier en soins subaigus et trois sur la réadaptation et la rééducation post- AVC en milieu communautaire.

Nous ne savons pas avec certitude si les interventions de mise en application améliorent l'adhésion des professionnels de santé à la pratique fondée sur les données probantes en matière de réadaptation et de rééducation post-AVC par rapport à l'absence d'intervention, car le niveau de confiance des données probantes était très faible (risque relatif (RR) 1,19, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,53 à 2,64 ; 2 essais, 39 groupes, 1 455 patients participants ; I2 = 0 %). Des données probantes d’un niveau de confiance faible indiquent que les interventions de mise en application dans le cadre de la réadaptation et la rééducation post- AVC pourraient entraîner peu ou pas de différence dans l'adhésion du patient au traitement recommandé (nombre de trajets en plein air recommandés - différence moyenne ajustée (DM) 0,5, IC à 95 % -1,8 à 2,8 ; 1 essai, 21 groupes, 100 participants) et le bien-être psychologique du patient (différence moyenne standardisée (DMS) -0,02, IC à 95 % -0,54 à 0,50 ; 2 essais, 65 groupes, 1273 participants ; I2 = 0 %) par rapport à l'absence d'intervention. Des données probantes d’un niveau de confiance modéré indiquent que les interventions de mise en application dans le cadre de la réadaptation et la rééducation post-AVC n'entraîne probablement que peu ou pas de différence dans la qualité de vie liée à la santé des patients (DM 0,01, IC à 95 % -0,02 à 0,05 ; 2 essais, 65 groupes, 1 242 participants ; I2 = 0 %) et dans les activités de la vie quotidienne (DM 0,29, IC à 95 % -0,16 à 0,73 ; 2 essais, 65 groupes, 1 272 participants ; I2 = 0 %) par rapport à l'absence d'intervention.

Aucune étude n'a rapporté les effets des interventions de mise en application dans la réadaptation et la rééducation post- AVC sur l'intention des professionnels de santé de changer leur comportement ou sur leur satisfaction.

Cinq études ont rapporté les critères de jugement économiques, et une étude a rapporté le rapport coût-efficacité de l'intervention de mise en application. Toutefois, le risque de biais a été jugé élevé. Les quatre autres études n'ont pas démontré le rapport coût-efficacité des interventions.

L'adaptation sur mesure des interventions aux obstacles identifiés n'a pas modifié les résultats.

Nous sommes incertains de l'effet d'une intervention de mise en application par rapport à une autre, étant donné qu’il existe des données probantes limitées d’un niveau de confiance très faible.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Fanny Lebigre et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.